La Juventus patine

Incapable de creuser l'écart, la Juventus a concédé le match nul face à Vérone. Un résultat décevant qui préserve l'invincibilité de la Juventus mais la place à trois longueurs du Milan

La Juventus patine
Juventus
1
1
Chievo Vérone
Juventus: Buffon - Lichtsteiner (del Piero 78ème), Barzagli (Bonucci 41ème), Chiellini, De Ceglie - Padoin, Pirlo, Marchisio (Caceres 72ème) - Giaccherini, Vucinic, Matri
Chievo Vérone: Sorrentino - Frey, Acerbi, Rigoni, Andreoli, Dramé - Bradley, Paloschi (vacek 83ème), Luciano (Moscardelli 64ème) - Théréau, Sammarco (Hetemaj 65ème)
SCORE: De Ceglie (1-0, 18ème), Dramé (1-1, 76ème)
ARBITRE: Arbitrage de MGervasoni - Carton jaune pour Dramé
ÈVÉNEMENTS: Série A - 26ème journée - Juventus Stadium à Turin

Jouer juste après le Milan AC quand celui-ci vient d'étriller Palerme ne doit guère être confortable. Au moins, la Juventus sait au début du match qu'elle doit absolument gagner. Son début de match en est sans doute le reflet.

Une bonne entame

Giaccherini, parti dans le dos de la défense du Chievo se présente seul face à Sorrentino qui remporte le duel (2ème). Même si la Juventus presse, Vérone ne s'en laisse pas compter. Mais la Juventus ouvre pourtant rapidement le score. Pirlo tire un coup-franc que Chiellini dévie légèrement de la tête et touche le poteau. De Cieglie suit bien et met un coup de tête vainqueur (1-0, 18ème). Longue ouverture de Chiellini pour Matri qui remet de la poitrine pour Vucinic qui frappe en force. Un défenseur contre la tentative (22ème). Vucinic arrive sur la droite dans la surface adverse. Il croise un tir du droit à ras de terre qui n'est pas cadré (26ème). Giaccherini se faufile dans la surface et donne en retrait pour Vucinic qui frappe mais est contré (28ème). Padoin déclenche une frappe d'une puissance incroyable à trente mètres du but mais Sorrentino est attentif est détourne (40ème). Vérone rappelle qu'elle peut être dangereuse. Paloschi centre au premier poteau pour Sammarco qui place une bonne volée de peu à côté (44ème).

Dominer sans creuser l'écart

La Juventus a dominé toute la première mi-temps sans avoir pris plus d'avance. La seconde mi-temps démarre sur le même principe. La Juventus domine et multiplie corners et coup-francs sans résultats et Vérone place des banderilles. Acerbi frappe en force un coup-franc mais Buffon est à la parade (56ème). Padoin se présente aux seize mètres. Il enrhume son défenseur et frappe. Son tir à ras de terre du gauche est précis mais Sorrentino sort un bel arrêt du pied (59ème). 

Temps faible et mauvaise surprise

La Juventus faiblit physiquement et relâche son étreinte. Vérone en profite avec de la réussite. Une mauvaise relance turinoise est récupérée par Dramé qui place une frappe. Celle-ci, détournée, trompe Buffon (1-1, 76ème). La Juventus réagit immédiatement. Del Piero est retenu par le bras dans la surface du Chievo. L'arbitre ne siffle pas ce penalty évident (84ème). Pirlo décoche un tir à la trajectoire changeante mais Sorrentino ne se laisse pas tromper et sort une belle parade (92ème). Théréau rate de peu le hold-up en tentant un lob qui retombe derrière la barre (93ème).

Invaincue mais en position délicate

La Juventus est toujours invaincue mais se retrouve distancée par le Milan AC. La victoire à Bologne lors du match en retard s'avère indispensable pour recoller. Il faudra pour cela améliorer l'efficacité offensive, véritable talon d'Achille de cette équipe.