Chelsea en finale de la Ligue des Champions

Enorme exploit pour Chelsea ! Les Anglais ont réussi à faire match nul au Camp Nou face à Barcelone (2-2) et se retrouvent propulsés en finale de la Ligue des Champions grâce à sa victoire du match aller. Les Blues, mals en point en championnat sont en train de déjouer tous les pronostics en Ligue des Champions.

Chelsea en finale de la Ligue des Champions
Chelsea en finale de la Ligue des Champions

Chelsea l'a fait. Tout a été dit sur ce match, que Barcelone allait littéralement exploser les Blues lors de ce match retour, que Messi allait enfin en finir avec cette malédiction qui lui colle à la peau face à cette équipe anglaise et que le Barça allait retrouver le Real Madrid pour un Clasico historique en finale de la Champions League... Rien de cela ne s'est passé. Les Catalans ont bien dominé outrageusement cette recontre mais le courage de Chelsea et sa défense de fer ont vite calmé les ardeurs des barcelonais. Chelsea s'est inspiré de Mourinho version 2010 avec l'Inter Milan et a réussi son pari d'éliminer l'ogre catalan. Roberto Di Matteo, intérimaire depuis l'éviction d'André Villas-Boas, est en train d'écrire l'une des plus belles pages de l'histoire de Chelsea.

Deux surprises côté Barcelonais : Piqué est de retour dans l'effectif et surtout la titularisation d'Isaac Cuenca en attaque. Oui, le Barça cherche clairement la victoire et joue en 4-2-4. Pour Chelsea, c'est du grand classique. Après avoir fait tourner l'effectif face à Arsenal ce week-end, Roberto Di Matteo reconduit exactement la même formation qu'au match aller. 
 
Alors oui, le Barça a perdu deux fois en une semaine, une première depuis quelques années mais le Barça n'a pas l'intention de se laisser battre encore une fois au Camp Nou. Dès la deuxième minute de jeu, Alexis Sanchez et Messi commençent déjà à faire tourner la tête des Londoniens. Un magnifique une-deux entre les deux attaquants du Barça qui se termine sur une frappe de l'argentin qui passe juste à droite du but de Petr Cech. Sur une nouvelle offensive des joueurs de Pep Guardiola, Gary Cahill se blesse dans la surface. Coup dur pour Chelsea car il doit être remplacé par José Bosingwa. Clairement, les Catalans ont le contrôle du ballon, font le jeu et laissent des miettes aux joueurs de Chelsea. Durant les 15 premières minutes de ce match, les Barcelonais campent devant la surface de Chelsea. Comment dire... Chelsea est en mode Catenaccio et va se contenter de contre-attaquer jusqu'au moment où ils prendront un but. Sur le premier long ballon dans la surface de Barcelone, Valdès sort comme un fou et démonte Piqué en lui rentrant dedans. Disons que la communication n'est pas le point fort de Valdès. Mais c'est quoi d'ailleurs son point fort ? Cette incursion dans le camp blaugrana des joueurs de Chelsea a duré trois secondes au maximum. 19ème minute de ce match, Cech réalise le premier exploit sur une frappe à bout portant de Lionel Messi après un gros travail de Cesc Fabregas, invisible lors du match aller à Stamford Bridge. Mais bon, Chelsea ne compte pas rester sans jouer tout le match. Drogba, l'arme fatale numéro 1, se crée deux actions coup sur coup. La première, d'une frappe improbable en pivot à l'entrée de la surface qui passe loin des buts de Victor Valdès et une, plus franche où il dépose Piqué mais tente une frappe dans un angle impossible. D'ailleurs Piqué est remplacé par Dani Alves juste après, le choc avec Valdès était trop violent. Malgré une grosse domination  du Barça, les attaques ne sont pas vraiment concluantes et surtout, la défense de Chelsea veille au grain. Il faut dire que depuis la prise de fonction de Roberto Di Matteo, l'arrière garde est vraiment le point fort de cette équipe. 35ème minute, ce qui devait arriver arriva. Dani Alvès décale Isaac Cuenca qui s'infiltre sur son côté gauche, centre en retrait pour Busquets qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. Un partout, les compteurs sont à zéro. Juste après ce but de Busquets, John Terry va péter un plomb : il met un gros coup de genou dans le dos d'Alexis Sanchez. Sanction immédiate : Carton rouge. Après la sortie de Cahill et maintenant, l'explusion pour un geste stupide du capitaine John Terry, Chelsea va encore plus souffrir qu'au début du match. Ce n'est pas Drogba qui pourra dire que c'est une "fucking disgrace". Chelsea ne touche plus le ballon et souffre énormement en défense. Meireles perd un ballon au centre du terrain puis tout va trop vite pour les londoniens. Une passe lumineuse de Messi pour Iniesta qui bat tranquillement Petr Cech d'un plat du pied. 2-0, on sent que la Manita va bientôt faire son apparition. Sauf que juste avant la mi-temps, quand on ne l'attendait pas, Ramires va redonner le sourire aux supporters de Chelsea. Après une ouverture de Lampard, le milieu de terrain brésilien fixe Valdès et claque un piqué qui file sous la barre du portier espagnol. 2-1, Chelsea est à ce moment là qualifié pour la finale. Mi-temps, la deuxième période risque d'être palpitante. On risque aussi de voir 11 joueurs de Chelsea en défense. 
 
Le cadenas Anglais
 
En voyant ce score à la mi-temps, comment ne pas se souvenir de la prestation de l'Inter Milan de Mourinho qui était venu se qualifier au Camp Nou ? L'effectif n'était pas le même mais tout de même. Sauf que dès les premières secondes de cette seconde période, la Barça fait le siège. Des passes, des passes et encore des passes devant la surface, ce qui rend fous les joueurs de Chelsea. 48ème minute, le Barça va obtenir un pénalty très généreux à la suite d'un plongeon digne d'un champion olympique de natation. Messi se présente face à Cech et envoie sa tentative sur la barre. La justice du football diront  certains, la malédiction de Messi face à Chelsea diront les autres. On assiste à un attaque-défense, les barcelonais continuent d'attaquer. Drogba joue arrière droit comme Eto'o lors de la demi-finale de 2010, autant dire que Chelsea ne cherche absolument pas à créer du jeu pour pouvoir en mettre un second. Mais apparemment, même en position d'arrière droit, l'attaquant ivoirien réussit à se créer une occasion. Alors bon, c'était une frappe du milieu du terrain mais tout de même, il a tout de même passé trois Blaugranas avant de frapper. Le Barça est en panne de solution offensive et il faut aussi préciser que Petr Cech est en train d'écoeurer les hommes de Guardiola. Et surprise au Barça, c'est Tello qui rentre à la place de Cuenca alors que Pedro est sur le banc. Bon.. Par contre, le Barça n'est pas à l'abri de se prendre un but tant Victor Valdes n'est pas serein devant son but. Et même plutôt catastrophique pour être plus clair. Messi, stratosphérique depuis le début de la saison, n'est que l'ombre de lui même depuis qu'il a raté son pénalty. Rater sa demi-finale de ligue des Champions, c'est plutôt ballot pour remporter un quatrième ballon d'affilé. Le Barça a cru trouver la faille à la 80ème minute, mais c'était sans compter sur la vigilence de l'arbitre assistant qui a signalé une position de hors-jeu de la part de Dani Alves. La dernière frappe de Mascherano n'y changera rien, Petr Cech est décidement on fire ce soir. Sur un ultime dégagement, Torres, bien évidemment tout seul au milieu de terrain, part tout seul battre un Victor Valdès abandonné par ses coéquipiers. Barcelone est éliminé, Chelsea a été héroique avec une défense imperméable. Mais sans Terry, Ramires, Lampard et Meireles, suspendus pour la finale, l'histoire risque d'être clairement différente. Ou pas, car avec Chelsea, rien n'est désormais impossible.