Bilbao sort logiquement United

Victoire à l'aller, victoire au retour, Bilbao a doublement fait plié United (3-2 à l'aller, 2-1 au retour). Les basques sont en quart de finale et font désormais figure d'épouvantail dans la compétition.

Bilbao sort logiquement United
Bilbao
2
1
Man. United
Bilbao sort logiquement United

Après la victoire de Bilbao en terre mancunienne la semaine passée, Fergie et ses hommes avaient la pression. Bien qu'en course pour garder leur titre de champion, les red devils se devaient de montrer un autre figure face à une équipe de Bilbao joueuse. Avec seul Rooney devant, on ne peut pas dire que Sir Alex prenait tous les risques dès le coup d'envoi. Et les mancuniens vont s'apercevoir très rapidement que Bilbao à San Mames, c'est bouillant. Car c'est bien l'atypique équipe basque qui domine les débats d'entrée, et après 10 minutes de mise en place, Munian trouve déja le poteau de De Gea. L'arrière garde de United montre des signes d'inquiétude, signes confirmés quand à la vingtième, Llorente bien servi par sa défense reprend sans contrôle la gonfle et la propulse dans les filets du géant David d'une frappe croisée imparable.

On se dit alors que les basques vont gérer cette avance, qui oblige alors les coéquipiers de Rooney a marquer trois fois. Mais non, le basque est joueur voir même taquin. Le trio Munian-Itturaspe-De Marcos martyrise la base défensive de Manchester, mais le débat s'équilibre en fin de mi-temps. Seule ombre au tableau basque, la sortie sur blessure de Llorente, aspirant titulaire de la Roja en juin prochain, remplacé par Toquero. A noter aussi la "Mertesacker" brillement réalisée par Rafael qui s'écroule seul balle au pied sur une contre-attaque. Bref, c'est un peu le cirque Pinder chez les anglais et cette première mi-temps et seul Rooney semble désabusé de devoir jouer le rôle du clown.

Début de la seconde période, on s'attend à voir Chicharito ou Wellbeck pour tenter de percer la muraille Iraizoz, mais walou, Ferguson ne désapprouve pas son 11 titu et le reconduit. Mal lui en prend car les basques se montrent toujours aussi dangereux. Pour dire, même Iraola, arrière droit, a failli marquer l'un des buts de l'année, humiliant toute l'arrière garde mancunienne à coups de doubles contact et rateaux, mais rate le geste final. Que le basque se rassure, ce n'est que partie remise pour son équipe qui double la mise peu après par l'intermédiaire de De Marcos, récompensé de son très bon match.

Les basques sont on fire, San Mames aussi et pour cause, tout réussi à l'équipe hôte. Manchester subit, court après la balle, et n'attend qu'une chose, le coup de sifflet final, comble pour le 1er de Premier League à 25 minutes de la fin. Les vingt dernières minutes seront à l'image de la double confrontation, dominées par Bilbao. Rooney réduira la marque d'un bijou de frappe envelopée mais qu'importe, l'important est ailleurs et acté depuis longtemps. United sort de la C3 par la petite porte, porte que le club de Glazer avait déja empruntée pour sortir de la C1. Côté basque, la belle saison continue, quart de finale de Ligue Europa, finale de Coupe du Roi face au Barça, bref de belles échéances à venir avant de voir Llorente et Munian s'envoler pour l'Euro. A moins qu'ils s'envolent vers d'autres cieux par la même occasion ...