Les "leões" de Lisbonne mangent les "leones" de Bilbao

Le Sporting s'impose 2 à 1 face à l'Athletic Bilbao dans un match qu'ils ont dominé mais bien failli rater. En effet, ce sont les Basques qui ouvrent le score contre le cours du jeu, mais le Sporting trouve les ressources pour égaliser puis passer devant lors du dernier quart d'heure. L'éliminatoire reste encore ouverte.

Les "leões" de Lisbonne mangent les "leones" de Bilbao
Les "leões" de Lisbonne mangent les "leones" de Bilbao

Pour le premier duel au somment entre les lions basques et les lions de Lisbonne, ce sont les derniers qui reçoivent. Le fait n’est pas anecdotique tant l’équipe entraînée par Sa Pinto est intraitable à domicile. Moins à l’aise en déplacement les Portugais comptent donc faire la différence dès le match aller.

Le match part sur un rythme élevé et rapidement arrive la première occasion de but. Mettant la défense de l’Athletic à la faute, Insua profite d’un coup franc pour envoyer un missile en direction des buts basques (4e), Gorka s’interpose, le match est bel et bien lancé.

Les Lisboètes pressent haut et prennent l’ascendant en ce début de match. Ils se procurent une seconde occasion de but à la 8e minute, Joao Pereira déborde sur son côté droite et trouve Van Wolfwinkel dans la surface de l’équipe basque, le tir du néerlandais frôle le poteau de Gorka.

Les Basques sont débordés et n’arrivent pas à construire leur jeu, le pressing des Portugais bloque bien la liaison entre la défense centrale et le milieu de terrain. L’équipe de Bielsa à l’habitude de construire son jeu en partant de derrière, un détail qui semble-t-il n’a pas échappé à Sa Pinto, l’entraîneur du Sporting Portugal.Agacés, les Basques partent à la faute, De Marcos prend un carton jaune et ne jouera pas le match retour à San Mamés.

L’Athletic Bilbao se procure tout de même sa première occasion dès la 12e minute. La tête de Llorente est trouvée sur un corner, bien que le ballon ne trouve pas le cadre, ça permet à l’Athletic de marquer en quelque sorte son territoire. D’ailleurs autour du quart d’heure de jeu les Basques semblent aller mieux, ils arrivent enfin à construire leur jeu.

Le match semble s’équilibrer durant une poignée de minutes, mais rapidement le Sporting reprend le dessus. Les joueurs de Bilbao sont vraiment gênés au milieu de terrain, le Sporting récupère un nombre important de ballons et se procurent des occasions sur contre, comme la frappe de Joao Pereira qui touche le poteau des Basques (33e). Les Portugais se montrent encore dangereux dix minutes plus tard avec Van Wolfwinkel qui frappe depuis l’extérieur de la surface, un tir qui manque le cadre de quelques centimètres.

A la mi-temps le score est donc nul. Le Sporting confirme sa maîtrise à domicile mais aussi son manque de réalisme. L’Athletic doit réagir en trouvant une solution au milieu de terrain pour pouvoir développer son jeu.

La seconde période commence sur le même rythme avec toujours une domination des « leões ». Et pourtant, contre le cours du jeu, ce sont les « leones » qui ouvrent le score, Aurtenetxe est à la réception d’un coup franc de l’Athletic et trompe Rui Patricio (53e).

Ce but donne des ailes aux joueurs de l'Athletic qui se procurent deux occasions coup sur coup. C’est d’abord De Marcos, servi par Ander Herrera, qui se retrouve dans la surface lisboète (57e) puis c’est Amorebieta qui est proche de tuer le match en envoyant le ballon sur le poteau des cages de Rui Patricio (60e)

Ce but a totalement changé la face du match, avec un Athletic décomplexé qui retrouve son jeu et maîtrise enfin la possession du ballon, tandis que le Sporting semble perdre pied, sous pressions, ils se montrent nerveux et manquent de lucidité, multipliant les fautes et les occasions de buts offertes aux joueurs de l’Athletic. Pendant cette période de domination de l'Athletic, Izmailov commet une faute sur Muniain et reçoit un jaune mérité qui est synonyme de suspension pour le match retour.

Le match devient fou, avec les lignes distendues et plus d’espaces chaque équipe se créer des occasions, le Sporting retrouve enfin la surface adverse avec Joao Pereira qui manque l’immanquable (69e). Les Portugais trouvent  les ressources pour revenir dans le match et surtout revenir au score. Joao Pereira envoie un centre dans la surface basque, le ballon est repoussé de la tête par la défense de l’Athletic, Insua, un des meilleurs joueurs ce soir côté portugais, arrive lancé pour placer une tête au fond des filets (75e).

Manquant de réalisme en première mi-temps, les Portugais ont réglé la mire, ou plutôt l’espagnol du club portugais. Capel, l’ex-joueur du FC Séville, marque un second but pour le Sporting (80e) d’une frappe bien placée depuis l’extérieur de la surface. Déjà bouillant après l’égalisation d’Insua, l’antre du Sporting explose avec le but du gaucher andalou.

En 5 minutes le Sporting remonte l’Athletic. Alors que les lisboètes semblaient au plus mal ils ont su se ressaisir et y croire pour aller chercher le résultat qu’ils méritaient au vu du match. La fin de match est débridée, le Sporting se procure même les occasions pour marquer un troisième but.

Victoire méritée pour le Sporting tant ils ont dominé la majorité du match, pour l'Athletic Bilbao il va falloir trouver une solution pour arriver à produire un jeu et se montrer dangereux. Les Basques peuvent encore croire en la finale, notamment grâce à son but marqué à l'extérieur.