Audi remporte les 24h

Audi remporte les 24h

Comme prévu, Audi a remporté les 24h du Mans 2012. C'est même un triplé pour la firme allemande qui aura été très peu menacée lors de cette 80ème édition.

Le Français Benôit Tréluyer, le Suisse Marcel Fässler et l'Allemand André Lotterer (e-tron N.1) ont signé dimanche la onzième victoire d'Audi au Mans. Un temps menacé par Toyota, Audi a finalement signé un triplé retentissant.

C'est la seconde victoire d'affilée pour l'équipage de Audi. Dimanche, aux alentours de 15h, l'Audi n°1 a eu le privilège de passer la ligne en premier, après 378 tours, et avec respectivement 1 et 3 tours d'avance sur l'Audi n°2 et la n°4. Même si cette victoire était prévue, elle n'en fait pas moins plaisir à l'équipe de la n°1, comme l'a exprimé Tréluyer: "On a encore fait un énorme travail cet hiver. On est arrivé encore mieux préparé que l'année précédente. On savait qu'on était capable de gagner, et renouveller est juste magique. On est vraiment super content. On a une équipe de mécanos et d'ingénieurs avec qui on est resté soudé. Quoiqu'il arrive, ils sont toujours là à fond, à bosser comme des fous. On ne peut donner que tout ce qu'on a quand on est dans la voiture. C'est ça qui nous mène à la victoire. On écrit une page d'histoire. L'année dernière, on a fait une bataille incroyable qui restera dans les annales (ndlr : contre Peugeot). Encore une fois, on remporte quelque chose qui restera aussi. J'espère qu'il y aura quelque chose de nouveau à remporter l'année prochaine."

La première moitier de course a vu Audi et Toyota se livrer un beau duel. Titillé par la Toyota n°7 et n°11, c'est durant la nuit que l'équipage vainqueur va faire la différence. Il voit d'abord la Toyota n°11 être écartée à la suite d'un accident spéctaculaire qui a vu la voiture partir en tonneau vers 20h, avant que la n°7 n'abandonne sur casse moteur au coeur de la nuit (à 1h37). Ce fut alors un cavalier seul pour l'Audi n°1, qui ne cedera la tête à la n°2 que quelques tours à 4h20 après avoir touché un mur, puis à 4h50 lors de la neutralisation de la course. Audi perpétue ainsi la tradition, en remportant sa 11ème édition depuis 2000.