La malédiction olympique d'Elise Christie
Crédits : irishtimes.com

La malédiction olympique d'Elise Christie

Elle est sans doute la meilleure dans son sport qu'est le short-track mais aux Jeux Olympiques, tout se passe mal pour Christie.

PierGorce
Pierre Gorce

C'est un 6/6 dans le néant pour la patineuse écossaise. Entre Sotchi et PyeongChang, elle a été disqualifiée quatre fois et a chuté deux fois. Pourtant triple championne du monde en titre après les Mondiaux de Rotterdam en 2017, Elise Christie avait toutes ses chances de remporter au moins une médaille (d'or) en Corée du Sud. Que nenni. Sur le 1000m, la native de Livingston s'est vu disqualifiée par les juges. Ce n'est guère mieux sur 1500m où elle se téléscope avec une chinoise et donc ne se qualifie pas. Recordwoman du monde du 500m, c'était sa dernière chance de médaille. Elle se qualifie pour la finale, casque numéro 1 sur la tête, mais finit dans les matelas de protection. Un éternel recommencement.

Déjà à Sotchi...

En Russie, elle a eu un faux espoir. Lors de la finale du 500m, elle chute avec la coréenne Park et la patineuse qui sera championne olympique à PyeongChang Fontana. Elle se relève, franchit la ligne en deuxième position mais elle est déclassée. Le jury juge que c'est elle la responsable de cette chute. Au 1500m, elle est sortie en séries car elle a mordu un virage de quelques centimètres. Disqualification également sur le 1000m. Les Jeux Olympiques 2014 sont un tournant pour la petite blonde. A l'issue de la compétition, elle reçoit de nombreuses menaces et insultes de la part de fans coréens sur les réseaux sociaux. Toujours les mêmes messages disant qu'elle a gêné les patineuses coréennes lors de ses courses. Elle décidera de mettre sa carrière entre parenthèses et de désactiver son compte Twitter par la même occasion.

Après six ans en équipe de Grande-Bretagne, elle se tourne vers... le cyclisme. Cela dure une saison et Christie se redirige vers la courte piste. Ce sont maintenant les blessures qui l'éloigne des patinoires. Les ligaments de la cheville sont touchés en 2015 et l'année suivante elle rate une bonne partie de la saison à cause d'un traumatisme crânien. 

Pékin 2022 en tête

Son parcours est semé d'embûches mais Elise Christie ambitionne déjà de participer à ses 4e Jeux à Pékin. Après avoir parlé avec la fédération britannique de skeleton, elle aimerait finalement se diriger vers la longue piste, en plus du short-track. Pour le moment, tout est à mettre au conditionnel car, comme la France, la Grande-Bretagne ne dispose d'aucune longue piste sur leur territoire. Le responsable de la courte piste dans la Team GB a déclaré que " l'absence de longue piste était un obstacle majeur à la progression " d'Elise Christie. Avec son compagnon, le patineur hongrois Shaolin Shandor Liu, la qualification olympique est, dès à présent en ligne de mire.

VAVEL Logo