Le bilan du biathlon sur les Jeux Olympiques
La joie française pour le relais féminin.

Le bilan du biathlon sur les Jeux Olympiques

C'est malheureusement déjà fini pour les épreuves de biathlon sur ces Jeux Olympiques en Corée du Sud. Heureusement il reste encore trois étapes pour le compte de la Coupe du Monde et vous pourrez de nouveau savourer ce magnifique sport le 8 Mars du côté de Kontiolahti en Finlande.

alexis-kigam
Alexis Brassier

Femmes:

Anais Bescond: C'est tout simplement la meilleure française sur ses Jeux Olympiques et de très loin. Anais ressort de ses JO avec trois médailles olympiques, juste magnifique. La première elle est allée la chercher toute seule sur le sprint, partie 19ème elle réalise une remontée fantastique pour finalement remporter sa première médaille olympique en terminant troisième. Les courses individuelles suivantes ont été un petit plus compliqué à négocier notamment sur le pas de tir... Au vu de ses performances, Anais est logiquement sélectionnée pour le relais mixte, la France qui vise la première place sur cette course d'équipe. Et c'était à nouveau compliqué pour Anais sur le pas de tir, tout proche de la correctionnelle sur le debout, elle parvient à éviter le tour de pénalité et voit ses compatriotes masculins faire le job et glane son premier titre olympique. Il reste alors une course pour Anais et ses copines, le relais féminin, elle a la lourde responsabilité de terminer ce relais. Et on peut dire qu'elle effectue cette tâche à merveille avec seulement trois balles de pioche sur ses deux tirs, elle termine ce relais troisième et remporte sa troisième médaille olympique, le tout sur une seule olympiade!

Marie Dorin Habert: Pour sa dernière saison de biathlon, et donc sa dernière olympiade, la française a su répondre présente malgré sa saison en demi teinte. Marie a su se mettre en confiance en commençant parfaitement avec une superbe 4ème place lors du sprint. Après une poursuite ratée (29ème) et une belle course sur la mass start (9ème), vient les relais. Marie première relayeuse du relais mixte, réalise un relais tout simplement parfait, un sans faute du côté du tir et une bonne glisse, la France ne pouvait rêver d'un meilleur départ. Marie qui va vibrer pendant le reste de la course pour finalement exulter de joie lorsque Martin Fourcade franchira la ligne en premier. Le voilà son premier titre olympique, après une troisième place lors du sprint de Vancouver en 2010, et une seconde place lors du relais féminin encore une fois à Vancouver, Marie est enfin en or et c'est amplement méritée. Il lui reste donc une course avant de dire au revoir à ces olympiades, et la native de Lyon va finir en beauté, deuxième relayeuse du relais féminin, elle tient son rang avec seulement deux balles de pioche, et pourra savourer une dernière fois avec une troisième place. Marie est une grande du biathlon française, une très grande, quatre médailles olympiques, dix sept médailles au championnat du monde dont cinq en or et enfin vingt huit médailles sur les épreuves de coupe du monde, tout simplement époustouflant. Merci pour toutes ses années Marie, tu vas nous manquer.

Justine Braisaz: Quelle tristesse... Justine qui avait démarrée en boulet de canon la saison de biathlon a connue une chute vertigineuse. Après être tombée malade début janvier elle n'a pas su retrouver son niveau. Et pourtant on pensait que ça pouvait le faire sur ses Jeux Olympiques, avec un bon sprint et une 10ème place, on se dit que Justine peut jouer la gagne sur les prochaines courses. Mais derrière c'est la dégringolade, ses tirs sont catastrophiques et malgré de très bon temps de ski, les résultats ne sont pas là (34ème de la poursuite, 55ème de l'individuelle, 20ème de la mass start). Justine devra se donner à 100% sur le relais féminin, troisième relayeuse, le tir est encore approximatif avec trois balles de pioche sur chacun de ses tirs. Heureusement elle évite l'anneau de pénalité et grâce à un temps de ski largement supérieur à ses opposantes elle parvient à maintenir la France pour le podium. Pour ses premiers Jeux Olympiques, Justine remporte donc une médaille de bronze et sera surement plus ambitieuse en 2022 du côté de Pekin. On espère que la française retrouvera sa forme du début de saison pour rester dans le top 10 du classement général de la coupe du monde (8ème actuellement).

Anais Chevalier: Pour sa deuxième olympiade, après celle de Sotchi en 2014, la française réalise de bonnes courses mais a toujours avec ce manque qui peut amener le top 10/5 voire la médaille (16ème du sprint, 24ème de la poursuite, 28ème de l'individuelle, 29ème de la mass start). Anais qui va terminer sur une bonne note avec sa première médaille olympique sur le relais féminin et cette troisième place. Au vue de la saison 2016/2017 que la française avait réalisée, Anais effectue une saison clairement en dedans et on lui souhaite de retrouver le podium d'ici la fin de saison.

Célia Aymonier: Le résumé va être beaucoup plus rapide pour Célia, sachant qu'elle n'a participé qu'à une seule course. Et malheureusement c'était un peu à l'image de sa saison une course très moyenne. Célia termine 48ème de l'individuelle avec un 15/20 sur le pas de tir. Encore une fois, et cela dure depuis des mois et le début de la saison, il faut que la française améliore son tir si elle veut pouvoir jouer les premiers rôles. 

 

Hommes:

Martin Fourcade: Que dire? Martin est monstrueux, mais ça on le sait depuis longtemps, quels qualificatifs employer face à une telle légende? Avec une première course ratée sur le sprint, Martin a su limiter la casse en gardant une bonne position pour la poursuite. Avec seulement une seule faute sur la poursuite, Martin s'offre le titre olympique et rejoint une autre légende du sport français, Mr. Jean-Claude Killy avec trois titres olympiques. Mais Martin va aussi connaître un moment difficile, d'énervement sur l'épreuve de l'individuelle, Martin est largement dans le coup pour la médaille olympique avec un 15/15 et vient ce dernier tir. Mais malheureusement Martin est un humain et peut réaliser des erreurs, et avec les deux dernières balles manquées sur le dernier tir, il voit le titre olympique lui échapper. Et puis il reste une dernière course, la course des rois, la mass start. Surement revanchard, Martin nous fait du Martin et on ne pouvait rêver d'un meilleur finish avec ce sprint face à Simon Schempp. Le français remporte son quatrième titre olympique de sa carrière, juste exceptionnel. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin? Dernier relayeur du relais mixte, Martin nous offre un récital, une leçon de biathlon, avec un tir parfait, il offre à la France un nouveau titre olympique et glane sa troisième médaille d'or. Il reste une course, le relais masculin, une course à oublier, ou Martin est à l'attaque du côté du tir et voit les pénalités s'enchaîner. Le porte drapeau n'a pas tremblé face à la pression et nous montre une nouvelle fois à quel point c'est un immense champion. 

Simon Desthieux: Le français qui réalise une belle saison, va effectuer de bons Jeux Olympiques avec quelques erreurs. Simon va manquer ce top 5, le podium de peu notamment lors de la poursuite, toujours à cause d'une erreur de trop sur un tir à enjeu (12ème du sprint, 7ème de la poursuite, 27ème de l'individuelle, 22ème de la mass start). Placé en troisième position du relais mixte, Simon réalise la course parfaite avec un sans faute du côté du tir et passe le témoin à Martin Fourcade dans des conditions idéales. La suite on la connaît, la France remporte le relais mixte et Simon remporte la première médaille olympique de sa carrière. Bon malheureusement pour Simon, la dernière course va être catastrophique, premier relayeur du relais masculin, Simon va vivre un véritable cauchemar avec deux balles de pioche sur le premier tir et deux tours de pénalités sur le second. On espère que Simon ne restera pas sur cet échec pour cette fin saison où il peut jouer le top 10 du classement général.

Antonin Guigonnat: Le français qui connaissait sa première olympiade, va pouvoir apprendre de ces jeux. De bonnes performances mais sans pour autant briller de mille feux (27ème du sprint, 19ème de la poursuite, 23ème de l'individuelle, 19ème de la mass start). Antonin qui reste quand même sur une bonne note avec sa participation au relais masculin, placé en dernier relayeur, une seule balle de pioche sur chacun de ses deux tirs. Antonin qui avait de très bonnes courses en coupe du monde aura l'occasion de récidiver puisqu'il reste trois étapes.

Quentin Fillon Maillet: Ce n'était clairement pas la folie pour Quentin, lui aussi connaissait une première olympiade et le français a connu de nombreux soucis notamment du côté du tir. Quentin passe tout d'abord à côté du sprint avec seulement un 6/10 sur le tir et termine 48ème, ensuite sur le poursuite le français tire à 13/20 trop insuffisant pour espèrer quoique ce soit et termine 44ème. On se dit que Quentin a vécu le pire et ne pourra pas tomber plus bas sur la mass start mais si malheureusement pour lui, Quentin va vivre un calvaire. Avec à nouveau 7 pénalités, Quentin termine avant dernier de cette mass start. On espère que Quentin retrouvera un bon tir d'ici le 8 Mars pour l'étape de Kontiolahti.

Emilien Jacquelin: Le jeune français vivait lui aussi sa première olympiade, placé sur une seule course, l'individuelle, Emilien va connaître quelques difficultés sur le pas de tir avec 7 pénalités et termine 77ème. Il va aussi connaître le relais masculin et va sans aucun doute réaliser la meilleure performance française avec une balle de pioche pour ses deux tirs. Emilien engrange de l'expérience qui devrait lui être très utile dans les années à venir.

 

 

VAVEL Logo