Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes: journée noire pour les français
Crédit photo: Richard Lopez (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes)

Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes: journée noire pour les français

Avec trois français en lice dans le tableau simple, le public avait répondu présent en masse du côté du Parc de la Tête d'Or. Malheureusement, les milliers de spectateurs auraient sans doute espérer de meilleures performances de Mannarino et de Monfils.

nicolas-evrard
Nicolas Evrard

Les résultats: 

1/16e de finale simple: 

Frederico Coria (ARG) bat Nicolas Kicker (ARG) 4-6, 6-1, 7-5

Roberto Carballés Baena (ESP) bat Laslo Djere (SRB) 7-6, 6-7, 6-3

Guillermo Garcia-Lopez (ESP) bat Adrian Mannarino (FRA) 6-3, 4-6, 6-1

Gilles Simon (FRA) bat Jordi Samper Montana (ESP) 6-4, 6-2

Cameron Norrie (GBR) bat José Hernandez (DOM) 7-6, 6-1

Maximilian Marterer (GER) bat Gaël Monfils (FRA) 2-6, 6-4, 6-4

1/8e de finale doubles: 

Purav Jara (IND) / Fabrice Martin (FRA) bat Jackson Withrow (USA) / Hans Podlipnik-Castillo (CHI) 7-6, 7-6

Ken Skupski (GBR) / Neal Skupski (GBR) bat Nicholas Monroe (USA) / James Cerretani (USA) 6-3, 6-7, 10-4

Edouard Roger-Vasselin (FRA) / Rohan Bopanna (IND) bat Grégoire Barrère (FRA) / Tristan Lamasine (FRA) 3-6, 6-1, 10-5

Match of the Day:

Il aurait pu avoir sa place dans la rubrique "match surprise", mais le duel entre Maximilian Marterer et Gaël Monfils mérite bien d'être désigné comme match du jour. Avant la rencontre, les deux joueurs arrivaient à Lyon dans une dynamique totalement opposée. Le premier venant de faire une demi-finale à Munich, en éliminant notamment Diego Schwartzman durant son parcours, le second en quête de résultats depuis plusieurs mois maintenant. Néanmoins, en début de match, le français prenait les devants et ne laissait aucune chance à l'allemand, régale même le public de plusieurs coups impressionnants. Alors qu'il remportait le premier set sur le score de 6-2, on se disait que Monfils était bien parti pour aller chercher une victoire référence. Néanmoins, dans la seconde manche, Marterer breakait au moment opportun (4-4) et concluait directement sans trembler. Monfils perdait alors tout ses moyens, commentant énormément de fautes et laissant son adversaire prendre le dessus dans la rencontre. Mené 5-1 dans le dernier set, le français arrivait tout de même à aller puiser dans ses ressources pour revenir à 5-4, avant de devoir s'incliner sur le service de l'allemand. Une grosse désillusion pour la Monf' qui espérait se relancer à une semaine de Rolland.

Surprises du jour: 

Ce mardi, les spectateurs lyonnais ont pu assister, non pas à une, mais à deux (on n'aurait même pu dire trois) surprises. Dès le premier match de la journée, Frederico Coria s'imposait à la surprise générale face à son compatriote Nicolas Kicker. Alors qu'il venait de remplacer John Milleman à la dernière minute, étant repêché en tant que Lucky Looser après son élimination en qualification, Coria perdait le premier set avant de revenir à 1-1. Dans la dernière manche, le joueur âgé de 26 ans affichait un mental d'acier qui lui permettait de s'imposer 7-5 et donc de se qualifier pour les huitièmes de finale. Au prochain tour, Coria affrontera le vainqueur du duel qui opposera Barrère à Kukushkin ce mardi.

Malheureusement pour les français, la deuxième surprise de la journée venait de l'élimnation de Adrian Mannarino. En effet, le joueur qui avait obtenu une Wild Card a dû s'incliner face à Guillermo Garcia-Lopez lors du premier tour. Pourtant mené 1 manche à 0, le natif de Soisy-sous-Montmorency arrivait à accrocher son adversaire du jour, empochant le second set. Alors qu'il pouvait s'appuyer sur le soutien d'un public acquis à sa cause, Mannarino craquait finalement dans le troisième set et devait s'incliner sur le score de 3-6, 6-4, 1-6. Une déception pour le public français qui ne peut plus compter que sur Gilles Simon (vainqueur de Jordi Samper Montana ce lundi), Grégoire Barrère (qui jouera son 1/16e de finale face à Kukushkin mardi) et Calvin Emery (vainqueur de Corentin Moutet et qui disputera son 1/8e face au tombeur de Mannarino ce mardi).

Le chiffre du jour:

3. Depuis le 1er mars dernier, Gaël Monfils n'en a remporté que trois de ses neuf matchs sur le circuit ATP. Ses seules victoires ont été contre Matthew Ebden (Indian Wells), John Isner (Indian Wells) et Nikoloz Basilashvili (Madrid Open). Un état de forme qui inquiète à une semaine du tournoi de Rolland-Garros, dont il a atteint les demi-finales en 2008.

Nicolas Evrard

VAVEL Logo