Gäel Monfils: "Je serais déjà heureux si je gagne un match à Roland"
Crédit photo: Richard Lopez (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes)

Gäel Monfils: "Je serais déjà heureux si je gagne un match à Roland"

Gaël Monfils vit des semaines compliquées sur le circuit ATP. Défait au premier tour de l'Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes lundi soir, le français a abordé après la rencontre les différentes soucis qui le préoccupent pour le moment.

nicolas-evrard
Nicolas Evrard

Qu'est-ce que tu as pensé de ton match aujourd'hui? 

J'ai bien commencé, derrière je n'ai pas su garder la bonne intensité, le bon niveau pour pouvoir gagner en deux sets. Après, j'ai eu un passage encore plus dur, ce qui m'arrive souvent ces derniers temps. Un moment où c'est hyper dur pour moi de garder le cap. Je commence à faire beaucoup de fautes, à tenter beaucoup de choses, donc directement lui se met à mieux jouer et ça tourne très vite. J'ai réussi à revenir dans la rencontre, mais Max a bien fini, bravo à lui"

Tu ne gagnes pas beaucoup sur terre battue depuis quelque temps, comment abordes-tu Rolland qui arrive la semaine prochaine?

J'ai envie de dire que je ne gagne pas beaucoup tout court. J'ai perdu aujourd'hui, on verra demain.

Comment t'es-tu senti physiquement sur ce match? 

Aujourd'hui ça allait mieux, j'ai réussi à bien me déplacer, à être mieux, à avoir de la bonne intensité pendant une bonne période. Ensuite, j'ai eu un coup de mou, puis je suis revenu. Je trouve que progressivement, ça commence à aller de mieux en mieux.

Si on compare au tournoi de Rome la semaine dernière, est-ce que tu as senti une évolution? 

C'est un petit peu pareil, je commence bien le match à Rome, tout comme aujourd'hui. J'avais de bonnes trajectoires, un bon niveau de jeu, puis tranquillement mon jeu s'est un petit peu envolé et j'ai commencé à faire beaucoup de fautes, à rater, à paniqué dans la manière dont je dois créer mes points. Ce n'est pas facile.

Nadal est encore très dominateur cette saison, est-ce que tu penses qu'il est de nouveau le grand favori pour Roland? 

Je crois qu'il n'a perdu qu'un match pour le moment sur terre battue cette saison, donc je crois évidemment que c'est de nouveau le grand favori à Roland. Il y a quelques joueurs qui ont réussi à l'accrocher, à le battre et je pense que ça va être l'un de ses jours là que quelqu'un va pouvoir faire une surprise, si surprise il peut y avoir.

Au niveau de ton moral, comment tu sens-tu en ce moment?

C'est compliqué. On travaille tous les jours pour, on essaye de chercher des solutions, quand ça ne veut pas, c'est frustrant. Comme je dis, il faut continuer à croire. C'est fini aujourd'hui mais demain je repars pour essayer de trouver une solution, pour essayer de retrouver tout ce qui me manque maintenant. Au moins j'entame bien les matchs, mais quand ça va un peu moins bien, il faut que je ne perde pas confiance si vite, il faut que je continue. Pour moi, chaque tournoi c'est peut-être une mauvaise période, car dans notre métier on a la chance de se remettre la semaine d'après. Ici c'est fini, et je vais me re-concentrer sur la semaine prochaine. Rolland, pas Rolland, je ne te cache pas que pour le moment chaque semaine est importante. J'essaye de travailler sur moi, j'essaye de comprendre, on a pas mal de conversation avec le coach. C'est dur mentalement, et c'est connu que le mental joue aussi sur le physique. Aujourd'hui c'est terminé, demain je repars au charbon."

Qu'as-tu pensé du public lyonnais aujourd'hui?

C'était superbe. Je suis déçu, je n'aime pas perdre comme ça en France, en plus j'aime beaucoup Lyon. J'ai de super souvenir ici, que ce soit en simple ou en Coupe Davis, c'est une belle ville. J'habite juste à côté, j'avais pleins d'amis qui étaient là, donc c'est encore plus rageant. A part ça, c'est vraiment un super public qui met une super ambiance, c'était vraiment cool.

Est-ce que l'on va retrouver un Monfils gonflé à bloc pour Roldand?

Tu sais, chaque match je suis gonflé à bloc, malheureusement ou heureusement (rires). Roland c'est vrai que c'est différent. C'est mon rêve de gamin, c'est partout. Néanmoins, pour le moment c'est vraiment dure. Arrivé sur Roland dans des conditions comme ça, ce n'est pas facile. Cette année, je ne vais pas pouvoir dire qu'on va voir ce qu'il va se passer, car je sais que ça va être dur. Le truc que je voudrais, quoi qu'il arrive, c'est de ne pas me sentir comme aujourd'hui où j'ai eu 30 minutes super dur sur le terrain, c'est terrible. J'ai des moments très dures, pas forcément du côté tennistique, mais plus du côté mental. Je fais des amortis, je fais des fautes, puis je me mets à paniquer tout seul, je n'arrive plus à rien faire et c'est vraiment dur à gérer. Je ne suis pas un gars qui stress de trop, mais j'ai une sorte de panique qui arrive. C'est chiant, mais je pense que c'est quand t'as envie de trop bien faire. Je ne te cache pas que j'espère arriver, prendre plaisir du début à la fin, et s'il y a quelque chose, il y a quelque chose, mais je t'avoue que je serai déjà très content si je gagne un mach à Roland."

Propos recueillis par Nicolas Evrard.

VAVEL Logo