Rugby, Natation, Volley, Moteurs... Le bilan omnisports de 2013

Après le tennis et le cyclisme, et avant l'athlétisme, le basket et le handball, place au bilan de l'année 2013. Entre le désastre Français au tournoi des VI Nations, les exploits Français aux Mondiaux de Natation, la cinquième place à l'Euro de volley-ball masculin, les victoires de Stéphane Peterhansel et de Cyril Desprès sur le Dakar, les championnats du monde de tennis de table organisés à Paris, le nouveau titre de Teddy Riner, la surprise Marc Marquez et le triomphe Sébastian Vettel, revivez une année 2013 riche en émotions. Bilan sport par sport.

Rugby, Natation, Volley, Moteurs... Le bilan omnisports de 2013
©Reuters, G. Ramon/Panoramic, Droits Réservés ; Montage VAVEL France

Depuis quelques jours, VAVEL France vous propose une série de bilans. Après l'année tennistique Française, les révélations de l'année sur la planète de la petite balle jaune et le premier tiers du bilan cycliste, place au bilan omnisports, qui précèdera la suite du bilan cycliste et les bilans sur l'Athlétisme, le Basket et le Handball. Nous vous gâtons en cette fin d'année 2013, en espérant que celà vous comble. Voici donc le bilan de l'année sur le rugby, la natation, le volley, la F1, le Dakar, le WRC, la MotoGP, le tennis de table et le judo.

 

Rugby

Mauvaise année pour l'équipe de France marquée par un catastrophique Tournoi des VI Nations terminé à la dernière place. Le plan comptable est encore pire avec 3 victoires seulement sur 12 matchs ! Philippe Saint-André a encore un an et demi pour trouver l'osmose idéale pour aller disputer la Coupe du Monde en Angleterre. Côté club, les Français ne sont pas restés discrets. Toulon qui remporte 16-15 la finale de la HCup contre Clermont ; le Stade Français finaliste du Challenge Européen après avoir éliminé Perpignan en demis-finale, Perpignan qui avait éliminé Toulouse en quart ... Et en plus, les clubs Français et Anglais ont organisés une rébéllion à propos d'une refonte des Coupes d'Europe, sous peine de boycott des prochaines saisons et d'une création d'une Coupe d'Europe parallèle. En clair, le succès des clubs ne rejaillit pas sur l'équipe de France. Enfin faut-il préciser que le Top14 accueille les meilleurs joueurs du monde et que les équipes ne sont pas non plus 100% Françaises. Enfin, très brièvement, rappelons la victoire de Castres en Top 14, signe d'un vent de fraîcheur sur le rugby hexagonal et la victoire pour la seconde année consécutive des All Blacks au Four Nations.

+Castres champion de France

 

 

Natation

La saison 2013 de Natation fut marquée par les mondiaux où les Tricolores ont encore marqués l'édition de leur empreinte. Neuf médailles donc quatre en or. Une troisième place au classement des médailles derrière les Etats-Unis et la Chine, mais devant les autres nations européennes, pour la quatrième saison consécutive. Tout d'abord, le relais 4x100 mètres qui a effectué une remontée fantastique. Septième à l'issue du premier relais, cinquième à l'issue du deuxième, quatrième à l'issue du troisième (avec l'excellent relais de Fabien Gillot, meilleur temps de la finale), le relai Français s'est surpassé pour terminer premier grâce à de magnifiques coulées de Jérémy Stravius. Dans une salle vouée aux Français (les Championnats se déroulants à Barcelone, beaucoup de Français avaient fait le déplacement), Yannick Agnel est également allé chercher un titre mondial sur 200 mètres. Pratiquement invisible aux derniers Jeux Olympiques, Camille Lacourt a effectué un retour tonitruant dans ces Mondiaux avec deux médailles d'or en moins d'une heure et demi, soit tout d'abord sur 50 mètres dos avant d'enchaîner sur le 4x100 mètres quatre nages.

A signaler également la médaille d'argent de Jérémy Stravius sur 50 mètres dos et les médailles de bronze de Jérémy Stravius (100 mètres dos), Frédérick Bousquet (50 mètres papillon), Camille Muffat (200 mètres nage libre) et du relai féminin Français (4x200 mètres nage libre). Au plan international, saluons les performances de l'Allemand Thomas Lurz, trois fois médaillés sur 5 km (bronze), 10 km (argent), 25 km et 5 km mixte (or) en eau libre ; les deux triplés 400 mètres-800 mètres-1500 mètres de Sun Yang chez les hommes et de Katie Ledecky chez les femmes ; les quatre médailles de Ryan Lochte (or sur 200 mètres dos, 200 mètres 4 nages et 4x200 mètres nage libre, argent sur 4x100 mètres nage libre) et enfin le sextuplé de Missy Franklin (or sur 200 mètres nage libre, 100 mètres et 200 mètres dos, relais 4x100 mètres et 4x200 mètres nage libre, 4x100 mètres quatre nages).

 

 

Volley-Ball

Cette année 2013 fut un peu celle de la renaissance pour l'équipe de France masculine. Souvent décevante, elle a agréablement surpris en allant se qualifier pour les quarts de finale où elle ne fut pas ridicule face aux futurs champions d'Europe Russes. Leurs homologues féminines réalisèrent également une belle performance, en allant aussi chercher un quart de finale, battues au cinquième set par les futures troisièmes Belges. Du côté des clubs, victoire en Ligue A de Tours en deux manches face à Paris (3-0 à l'aller, 3-1 au retour) et de Mulhouse dans le championnat féminin également en deux manches face à Paris Saint-Cloud (3-2, 3-0). Pour être complet, signalons que les filles de Cannes et de Mulhouse n'ont pas réussies à sortir des phases de poule d'une Ligue des Champions remportée par Istanbul. Chez les hommes, même sentence pour Tours et Sète, dans une édition remportée par le Lokomotiv Novosibirsk.

+Revivez le live du match France-Russie

 

 

Formule 1

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Sébastian Vettel. Vainqueur de 13 Grands Prix (sur 19) cette saison, l'Allemand devient pour la quatrième fois consécutive champion du monde de F1. Sans revenir sur ses exploits, rappelons qu'il n'a que 26 ans. Derrière, Fernando Alonso termine encore une fois second, ce qui est presque un exploit avec sa Ferrari. Mark Webber, qui a disputé sa dernière saison sur les circuits prend lui la troisième place. Du côté des Français, signalons les six podiums de Romain Grosjean (et les cinq grands prix consécutifs terminés dans les quatre premiers). La prochaine saison promet d'être palpitante... si Red Bull arrête de surclasser le lot. Car sinon, l'on connaît déjà le vainqueur de la prochaine saison.

+Vettel remporte le 19ème Grand Prix de la saison

 

 

Moto GP

A seulement 20 ans, Marc Marquez arrivait sans prétentions sur le circuit MotoGP cette saison 2013. Récent vainqueur Moto3 en 2010 et Moto2 en 2012, l'Espagnol n'avait rien à perdre, tout à prouver. Marquez était pressenti comme un grand talent par les spécialistes, mais qui devait vraissensablement arriver à éclosion dans deux ou trois saisons. Ce fut bien plus tôt. Engagé en tant que pilote officiel chez Honda avec Dani Pedrosa, Marquez a commencé par signer un beau podium pour son premier grand prix. Avant que tout ne s'enchaîne. Victoire pour son deuxième grand prix, prise de la tête du classement général pilote au troisième... Au final, pas moins de six victoires (sur 18 grands prix) et 16 podiums... sur 16 grands prix terminés. Marc Marquez a apporté cette année un véritable vent de fraîcheur sur la MotoGP et ça n'est pas pour nous déplaire !

+Marquez dérange

 

 

WRC

Sébastien Loeb décidant de ne disputer que quatre rallye cette saison, son compatriote Sébastien Ogier avait le champ libre pour remporter son premier championnat du monde. C'est ce qu'il fut avec son coéquipier Julien Ingrassia. Il l'a même survolé avec pas moins de neuf victoires... pour 13 rallyes ! Et mis à part les problèmes en Grèce (10ème) et en Allemagne (17ème), le Français a toujours terminé dans les deux premiers, preuve de son talent. Après neuf championnats du monde consécutifs de Sébastien Loeb, Ogier aura à coeur de faire oublier en partie l'Alsacien. La tâche sera très ardue, car il faudrait remporter tous les championnats du monde jusqu'en... 2021. De plus, Loeb disputera l'année prochaine le championnat WTCC (des voitures de tourisme) et pourrait bien encore faire parler de lui. Sans oublier que ce même Loeb a explosé le record de la montée de Pikes Peak cet été.

+Une absence inquiétante de concurrence
+Loeb atomise le chrono à Pikes Peak

 

Dakar

Le Dakar se déroule chaque année en Amérique du Sud depuis 2009. A l'aube d'une édition 2014 qui nous promet encore du spectacle, revenons sur l'édition 2013 qui a encore une fois vue Cyril Despres et Stéphane Peterhansel remporter les catégories moto et auto. Tout d'abord commençons par Cyril Despres. Malgré le fait de n'avoir remporté qu'une étape, Despres a toujours figuré sur le podium dès l'étape 3. Régulier, il a assumé son rôle de favori... en ayant tout de même bien profité de l'absence de son habituel principal concurrent, coéquipier et meilleur ennemi Marc Coma, indisponible pour cette édition 2013. De son côté, le duo Peterhansel-Cottret a pris la tête dès la deuxième étape et ne l'a pas lâché. Profitants de l'abandon de Nasser Al-Attiyah, roulant sur un Hummer similaire à celui de Robby Gordon, le Qatari n'a pas fait le poids face à celui qui remporte son onzième Dakar (six en moto, cinq en auto). Signalons enfin la nouvelle victoire d'un des frères Patronelli en quad, cette fois-ci Marcos et le nouveau triomphe Kamaz en camion avec l'équipage 100% Russe Nikolaev-Savostin-Rybakov... devant deux autres équipages de Kamaz 100% Russes.

 

 

 

 

Tennis de table

Nous n'allons pas vous mentir si nous vous avouons que nous n'avons pas suivis parfaitement la saison du tennis de table. Cependant, il faut admettre que nous avons regardés avec attention les championnats du monde à Paris, une décision qui permettait à un pays de découvrir le haut niveau de ce sport souvent pratiqué en loisir. Archi dominés par l'Asie de l'Est et l'Allemagne (pour l'Europe), ce sport se chercher un second souffle. Eh bien, les choses n'ont pas beaucoup évoluées. Les Chinois sont toujours les meilleurs avec le titre en simple masculin et simple féminin ainsi qu'en double féminin (en en double masculin si l'on considère que Taiwan appartient à la Chine). Les Français, à domicile devant une belle affluence n'ont pas existés.

+Le bilan des mondiaux

 

 

Judo

Comme chaque année, Teddy Riner nous a une nouvelle fois impressionné aux championnats du monde. Un sixième titre, performance inédite dans l'histoire du judo, et une maîtrise de soi, de ses émotions, de son calme et de son judo impressionnant. Décomplexé depuis son titre à Londres, Riner continue de dérouler aux Championnats du Monde qui se déroulaient à Rio, lieu des prochains Jeux Olympiques. Face à lui, les adversaires ne cherchent même plus à combattre. Même en ne faisant le strict minimum, Riner peut remporter des combats. Mais il veut bien plus, il veut impressionner, marquer l'histoire. Et c'est ce qu'il fait à chaque compétition internationale, comme cette fois-ci en remportant la finale... par ippon. SInon à signaler la médaille d'or de Loïc Pietri en moins de 81 kg, les médailles d'argent de Clarisse Agbegnenou en moins de 63 kg et d'Ugo Legrand chez les moins de 73 kg. Enfin, Gévrise Emane chez les moins de 63 kg, Audrey Tcheuméo chez les moins de 78 kg, Alain Schmitt chez les moins de 81 kg et enfin l'équipe Française ont décrochés une médaille de bronze. Au final, avec deux médailles d'or, deux médailles d'argent et quatre de bronze, la France se classe deuxième du classement des médailles derrière le Japon. Rappelons enfin que Lucie Décosse a tiré sa révérance cette année.

+Sa victoire en finale

 

 

Crédits photographiques : Marty Melville / AFP, Panoramic et DR.

 

+Tennis, le bilan Français

+Tennis, les révélations de l'année

+Le bilan cycliste, première partie