Tir à l'arc : la France au sommet européen

Aux championnats d'Europe par équipes qui se déroulaient à Echmiadzin en Arménie, les équipes de France féminine et masculines ont décrochés les titres continentaux.

Tir à l'arc : la France au sommet européen
© Droits réservés

C'est un doublé historique pour le tir à l'arc français. Les archers tricolores ont remporté les deux médailles d'or par équipes à l'Euro en Arménie en arc classique. L'équipe masculine composée de Thomas Koenig, Pierre Plihon et Jean-Charles Valladont a battu l'Allemagne 5-1 pour remporter le titre alors que les féminines Carlier, Planeix et Ruggeri ont fait de même mais sur le score de 5 points à 3.

Les filles se renouvellent, les gars sont de retour

Les féminines conservent leur titre acquis en 2012 avec pourtant une jeune équipes (17 ans de moyenne d'âge) renouvelée à 100%. Pour les hommes c'est le premier titre depuis 2002 (Torres, De Grandis, Tavernier et Ardiet à Oulu). 

Les réactions

Le DTN (Directeur Technique National), Benoît Dupin, à propos du titre féminin : ''C’est super de faire ça avec une équipe renouvelée à 100% chez les femmes et uniquement avec des jeunes qui s’entraînent dans les pôles depuis quatre ans. Elles ont vraiment bien tiré.''

Marc Dellenbach : ''On savait que pour les gars c’était faisable. C’est une vraie satisfaction pour moi d’avoir vu la France remporter l’or dans chacune des catégories individuelles et par équipe (Bérengère Schuh en 2008, Romain Girouille en 2010, l’équipe féminine en 2012 et cette fois le doublé pour les deux équipes arc classique). Les filles ont fait preuve d’une grande détermination face aux Allemandes. Il faut profiter au maximum de ces deux médailles, c’est historique !''.

Jean-Charles Valladont : ''Avant le match, tout le monde avait sa petite dose de tension, mais ça allait, on y croyait. Surtout après la victoire des filles nous devions à tout prix aller chercher l’or.''

Pierre Plihon : ''J’étais bien tendu avant le match, mais on est trois individualités qui se complètent bien. Thomas a bien ouvert sur chaque set et cela m’a détendu. Le fait d’être en équipe et l’expérience engrangée ensemble en Turquie nous a bien aidés. Nous sommes des coéquipiers sur le pas de tir qui s’apprécient aussi en dehors.''

Aurélie Carlier : ''On s’est éclatées même si on ressentait la pression. C’était terrible. Il fallait s’engager sur chaque flèche, ne pas se prendre la tête.''

Laura Ruggieri : ''Nous étions bien déterminées sur les épreuves par équipes et cela s’est bien enchaîné pour que nous atteignons la finale. Ce matin on était tendues. On a très bien tiré à l’entrainement. La semaine dernière j’ai discuté avec Sophie Dodémont de son expérience des grands rendez-vous elle m’a dit de prendre du plaisir et de profiter de ces moments-là et c’est ce que j’ai fait, cela m’a détendue.''