Championnats d'Europe de natation : le bronze d'Agnel et toute la huitième journée

L'Euro de Berlin 2014 a débuté depuis mercredi dernier avec de la natation en eau libre et de la natation synchronisée jusqu'à dimanche, depuis ce lundi la natation sportive et le plongeon ont débuté. Retour sur la huitième journée où Yannick Agnel a décroché une inespérée médaille de bronze sur le 200m nage libre.

Championnats d'Europe de natation : le bronze d'Agnel et toute la huitième journée
© Droits réservés

Les Championnats d'Europe de natation 2014 de Berlin s'étendent sur une semaine et demie. Après la natation en eau libre et la natation synchronisée, les 7 dernières journées sont consacrées à la natation sportive et au plongeon. Retour sur la huitième journée où 7 titres ont été décernés.

Plongeon

1m tremplin (D) : le 13ème de Cagnotto

  • Sur le tremplin à 1 mètre berlinois, l'Italienne Tania Cagnotto a remporté son 13ème titre européen depuis Madrid 2004, preuve d'une énorme longévité au très haut niveau. Mais chose étonnante pour la plongeuse de Calzano : elle n'a jamais connue les joie d'un podium olympique échouant par deux fois à la 4ème place à Londres il y a deux ans. Avec 298.30 points, elle devance de moins d'une unité Kristina Ilinykh (RUS) alors que l'Allemande Tina Punzel prend le bronze à 2.60 points. On peut ajouter que les Françaises Marion Farissier et Maxine Eouzan ont, respectivement, terminé 18ème et 20ème des qualifications, elle n'ont donc pas pris part à la finale à 12.

10m plateforme synchronisé (H) : les Allemands comme depuis 6 ans

  • Comme depuis 2008 c'est un duo allemand qui remporte le 10 mètres synchronisé des Championnats d'Europe de plongeon. Dans une compétition à 5 couples, Patrick Hausding, titré la veille sur le 1 mètre, et Sascha Klein ont comptabilisé 461.46 points soit 39.66 de plus que les Biélorusses Kaptur et Karaliou qui prennent la médaille d'argent. Les Ukrainiens Bondar et Dolgov complètent le podium. La grosse surprise vient des Britanniques emmenés par Tom Daley qui ne montent même pas sur le podium alors qu'ils avient terminé seconds des qualifications. 

Natation sportive

1 500m nage libre (H) : le marathon des bassins pour Paltrinieri, avec le record d'Europe !

  • La première finale de la journée dans le bassin du Vélodrome de Berlin s'apparente à un marathon, 1 500m à nager, 1 500m d'allers et de retours à la surface de l'eau. A ce petit jeu c'est l'Italien Gregorio Paltrinieri, tenant du titre, qui l'a emporté, haut la main. En 14'39"93 il bat le record d'Europe de Yuri Prilukov établi en 2008 aux Jeux de Pékin. Il devient aussi le 5ème meilleur performeur mondial de tous les temps sur la distance derrière Cochrane, Hackett, Sun Yang et Mellouli. Le Féringien Pal Joensen prend l'argent à 10"66, l'Italien Gabriele Detti le bronze. 

200m nage libre (H) : Agnel s'arrache pour le bronze

  • Il se disait complétement crevé, lessivé. Mais Yannick Agnel, champion d'Europe et du Monde en titre du 200m nage libre, a décroché la médaille de bronze européenne, avec panache. Toujours dans les cinq premiers, le Niçois, qui s'entraîne désormais aux USA sous la houlette de Bowman et avec le Maître Michael Phelps, a tout donné dans la dernière longueur pour s'offrir le bronze en 1'46"65. Devant le Serbe Velimir Stjepanovic a battu Paul Biedermann, triple tenant du titre qui nagait devant son public ! Le nageur des Balkans réalise le doublé 200m/400m. C'était innatendu, c'est beau, c'est le sport.

 

100m brasse (D) : facile Pedersen

  • La Danoise Rikke Møller Pedersen a remporté son premier titre européen en grand bassin en dominant, assez aisément, la concurrence sur le 100m brasse. La nageuse scandinave l'emporte en 1'06"23, signant, au passage, un nouveau record des championnats. La Suédoise Johansson prend l'argent, Castoglioni (ITA) le bronze.

  • 100m nage libre (D) : Sjöström sur une autre planète
  • Elle avait déjà remportée le 50m papillon dans la piscine berlinoise. Elle a maintenant remportée le 100m nage libre, comme à Debrecen il y a 4 ans. En 52"67 elle signe un nouveau record des championnats d'Europe et devance largement Femke Heemskerk (NED) et sa compatriote Michelle Coleman qui montent derrière elle sur le podium. La Française Charlotte Bonnet, dernière qualifiée et plutôt spécialiste du 200m, prend la 7ème place en 54"96.

 

200m 4 nages (H) : Cseh au finish pour le 12ème titre

  • Le Magyar Laszlo Cseh a remporté le 200m 4 nages, comme depuis 2006, chez lui à Budapest. C'est son 12ème titre européen en grand bassin, son 28ème au total. C'est énorme, il améliore son propre record. Dans les 15 derniers mètres, ils étaient encore 4 sur la même ligne mais c'est l'expérimenté hongrois qui l'a emporté à la touche devant le local Heintz et le Britannique Pavoni

 

Les demi-finales de la soirée

Sur le 200m brasse masculin c'est le Britannique Ross Murdoch qui a signé le meilleur temps en l'absence de la référence ultime, Daniel Gyurta. Koch (ALL) et Willis (GBR) suivent au ranking alors que les Français Dahli et Coton signent, respectivement, les 13èmes et 14èmes temps des demies, pas de finale donc. La stakhanoviste des bassins, Katinka Hosszu, a très largement dominé les demies du 200m 4 nages féminin en 2'08"41, nouveau record des championnats à moins d'une seconde de son record d'Europe, les Françaises Lesaffre et Grangeon s'étaient faites sortir dès les séries matinales. Le 200m papillon a été dominé par le Danois Bromer qui possède un peu de marge sur Korzeniowski, Biczo et Crönen. Le papilloneur français Jordan Coelho signe le 11ème temps des demies, insuffisant pour se qualifier en finale. Sur le 100m dos féminin c'est encore le Danemark qui brille avec Nielsen en 59"51. C'est la seule dossiste engagée à être descendue sous la minute. Justine Ress, qui a amélioré son record personnel d'une seconde lors des séries, a terminé son 100m dos en 1'02"53, soit le 16ème et dernier temps. Pour terminer la 3ème journée de natation sportive à Berlin, les demi-finales du 50m dos messieurs étaient programmées. Le Russe Vladimir Morozov a signé le meilleur chrono en 24"61 devant Barnea et Walker-Hebborn. Jérémy Stravius, quelque peu emprunté sur son aller-retour sur le dos et sur l'eau berlinoise, en 25"21, a réalisé le 7ème temps, suffisant pour être de la partie demain, en finale. 

+ La première journée

+ La deuxième journée

+ La troisième journée

+ La quatrième journée

+ La cinquième journée

+ La sixième journée

+ La septième journée