Championnats d'Europe de natation : le bronze de Stravius et toute la neuvième journée

L'Euro de Berlin 2014 a débuté depuis mercredi dernier avec de la natation en eau libre et de la natation synchronisée jusqu'à dimanche, depuis ce lundi la natation sportive et le plongeon ont débuté. Retour sur la neuvième journée où Jérémy Stravius a décroché une nouvelle médaille d'argent, cette fois-ci sur 50 mètres dos.

Championnats d'Europe de natation : le bronze de Stravius et toute la neuvième journée
© FFN

Les Championnats d'Europe de natation 2014 de Berlin s'étendent sur une semaine et demie. Après la natation en eau libre et la natation synchronisée, les 7 dernières journées sont consacrées à la natation sportive et au plongeon. Retour sur la neuvième journée où 7 titres ont été décernés.

Plongeon

3m tremplin (H) : Hausding, encore et encore, l'histoire se répète pour Rosset

  • Après ses deux succès sur le 1 mètre puis sur le 10 mètres synchronisé avec Sascha KleinPatrick Hausding a remporté le 3 mètres malgré un premier plongeon totalement manqué. L'Allemand a fait preuve de calme et s'est remis en cause après ce premier saut dans l'eau berlinoise, son eau. Hausding, meilleur plongeur de l'année 2010, a devance le champion olympique en titre russe Ilia Zakharov et l'Ukrainien Illya Kvasha. Le Français Matthieu Rosset, qui était parvenu à se quazlifier pour la finale contrairement à Catel, a pris la sixième place à 34 unités du podium. Après les quatre premières rotations, le plongeur titré sur la spécialité en 2012 était en tête mais son cinquième saut, pourtant le moins compliqué, n'a pas été réussi, comme aux Mondiaux l'an passée. L'histoire s'est répétée. C'est dommage mais cela prouve qu'il y a encore quelque chose à travailler pour le prodige français. 

Natation sportive

800m nage libre (D) : Carlin surprend Belmonte Garcia

  • Alors que les observateurs voyaient l'Espagnole Mireira Belmonte Garcia enfin vainqueur d'une grande compétition en grand bain, c'est la Britannique Jazmin Carlin qui a décroché les lauriers en 8'15"54, nouveau record des championnats d'Europe. L'Ibérique prend la seconde place alors que la Hongroise Boglarka Kapas complète le podium. La Danoise Lotte Friis, vice championne du Monde en titre, a pris la quatrième place et se dit fatigué de son année d'entraînement, comme Yannick Agnel avec qui elle s'entraîne. 

200m 4 nages (D) : le doublé pour Katinka Hosszu

  • Après son tonitruant succès sur le 400m 4 nages, la Hongroise Katinka Hosszu à récidivé sur la distance inférieure, le 200m 4 nages. Dès le départ la Magyar, sorte de Laszlo Cseh au masculin, est partie, seule. Elle s'est irrésistiblement échappée du peloton pour l'emporter en 2'08"11 (CR). La Britannique Willmott et l'Austrichienne Zaiser complètent le podium. A noter que l'Espagnole Belmonte Garcia, qui sortait juste de son 800m argenté, a pris la 8ème et dernière place, loin, très loin. Logiquement.

200m brasse (H) : Koch, à domicile, en l'absence de Gyurta

  • Le brasseur Marco Koch a remporté le 200m de sa spécialité en 2'07"47, nouveau record des championnats d'Europe. Avec Murdoch, qui prend l'argent, et Titenis, en tête aux 100 mètres qui se pare de bronze, ils étaient en avance sur le record d'Europe pendant plus de la moitié de la course. Koch a même craqué devant cette marque à moins de 20 mètres du mur. En l'absence de Daniel Gyurta, triple champion du monde en titre et maître incontesté de la brasse mondiale, c'est donc un Allemand qui s'est imposé, offrant un premier titre au pays organisateur, enfin. 

 

100m dos (D) : Hosszu encore en or... mais pas seule !

  • Quelques minutes après son sacre sur le 200m 4 nages et quelques secondes après son podium et son hymne national, la Dame de Fer, comme Hosszu est surnommée, a remporté le 100m dos en 59"63. Chrono que la Danoise Nielsen a également réalisé. Le première place et donc la médaille d'or est partagée alors que la Britannique Georgia Davies prend le bronze en 59"74. Mais quelle performence de la Magyar, quelle capacité d'enchaînement !

 

 

200m papillon (H) : Bromer dorée

  • Quelques instants après le sacre de sa compatriote Nielsen sur le 100m dos, le Danois Viktor Bromer s'est offert le 200m papillon en 1'55"29 après une dernière longueur énorme. Le Hongrois Bence Biczo s'offre l'argent à 0"33 alors que c'est le Polonais Pawel Korzeniowski qui prend le bronze. Ce dernier n'a pas réussi a remporter son quatrième titre européen comme Franck Esposito, le mythique papilloneur français, l'avait fait. 

 

50m dos (H) : Morozov prend sa revanche, Stravius encore argenté

  • Le Russe Vladimir Morozov, favori du 100m nage libre mais sorti dès les séries, a pris sa revanche sur la finale du 50m dos. Le nageur de Novossibirsk a fini sa course en 26"64, 2 dixièmes devant le France Jérémy Stravius qui termine pour la seconde fois deuxième d'une finale européenne de ce 32ème Euro après le 100m dos. Le Britannique Christoph Walker-Hebborn, champion d'Europe du 100m dos, s'offre le bronze 2 centièmes devant l'Allemand Grässer

 

4x200m nage libre (D) : l'Italie de Pellegrini en or, les Bleues trop justes

  • Grosse, grosse, grosse finale du 4x200m nage libre féminin dans la piscine berlinoise. La Suède (ColemanHanssonSjöströmGardell) a pris très vite énormément d'avance mais dans le dernier 100 mètres l'Italie de Mizzau, de Pirozzi, de Masini Luccetti et surtout de Pellegrini est revenue pour l'emporter en 7'50"53, record des championnats. Grâce à l'énorme relais terminal de Katinka Hosszu, la Hongrie (JakabosVerrasztoKapas et donc Hosszu) s'est offert le bronze au nez à la barbe de la Russie et des Françaises qui, après deux premiers mauvais relais de Bonnet et Etienne, étaient revenues grâce à Balmy mais la jaune Chloé Hache n'a pas pu résister à l'irrésistible Hosszu.

 

Les demi-finales de la soirée

Après les séries matinales où Metella et Mallet s'étaient faits sortir, les demi-finales du 100m nage libre, distance reine en natation, ont eu lieu. Et les deux français restants, Florent Manaudou et Fabien Gilot, ont brillé. Le premier a signé le meilleur chrono en 48"61 alors que le second est juste derrière lui en 48"67. De grandes chances de médailles donc. Sur le 100m papillon dames c'est Sarah Sjöström qui est allée le plus vite devant Jeanette Ottesen et Inge DekkerMarie Wattel et Béryl Gastaldello se sont faites sortir, fort logiquement, avec les 14 et 15èmes temps des demies. Dans les dernière demies de la soirée, celles du 200m brasse dames, c'est Rikke Møller Pedersen, recordwoman du monde de la distance, qui a nagé le plus vite en 2'22"32, nouveau record des championnats, Simonova arrivant deuxième et Vall Montero troisième. La Française Coralie Dobral prend le 13ème temps.

+ La première journée

+ La deuxième journée

+ La troisième journée

+ La quatrième journée

+ La cinquième journée

+ La sixième journée

+ La septième journée

+ La huitième journée