Ligue mondiale : les poloïstes français résistants face au Monténégro

L’équipe de France affrontait le Monténégro lundi soir à Nice, pour le compte de la 3ème journée de la Ligue mondiale. Les Bleus enchaînent avec une nouvelle défaite dans la compétition (10-12) mais ont offert un beau spectacle face aux vice-champions d’Europe 2016.

Ligue mondiale : les poloïstes français résistants face au Monténégro
La piscine Jean-Bouin de Nice a fait le plein pour accueillir l'équipe de France. (Crédit photo: T.A)
France
10
12
Monténégro
La piscine Jean-Bouin de Nice a fait le plein pour accueillir l'équipe de France. (Crédit photo: T.A)

Quatre minutes auront suffi pour enterrer les espoirs tricolores. Menée cinq buts à zéro très rapidement dans le match, l’équipe de Florian Bruzzo n’a jamais pu combler ce fossé face à une équipe déjà qualifiée pour les prochains Jeux Olympiques. Ce qui n’est pas le cas des Bleus. ‘’ Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas joué en match officiel et cette entame ratée nous  coûte cher’’, a reconnu l’entraineur.

Face à une formation monténégrine remaniée, la France a tout de même subi les assauts des expérimentés  Vjekoslav Pasković et Aleksandar Radović, auteurs de 8 des 12 buts de leur sélection. En fin de premier quart temps, les locaux ressortent légèrement la tête de l’eau grâce à une réalisation du marseillais Enzo Khasz (meilleur buteur français avec quatre buts). Puis c’est le shoot longue distance de Medhi Marzouki qui permet aux poloïstes Bleus (en bonnets blancs) de réduire la marque avant le deuxième quart temps (2-6).

Une fois au niveau dans l’impact physique, les coéquipiers d’Ugo Crousillat (ancien international monténégrin) ont pu faire douter leurs adversaires. Alexandre Camarasa, Thibault Simon et Enzo Khasz à deux reprises permettent même de revenir à deux longueurs avant la mi-temps (6-8). Un score inespéré après le début de partie raté.  Au cœur de nombreux duels remportés, Filip Klikovac, l’arrière pointe adverse,  n’est pas étranger aux difficultés de son opposition tout au long de la partie.

‘’On va être prêts pour le TQO’’

Alors que le public niçois pousse, trois nouveaux buts du Monténégro viennent doucher les espoirs tricolores. Un troisième quart-temps beaucoup plus haché avec de nombreuses fautes de part et d’autre. Et lorsque les Bleus parviennent à s’illustrer, c’est au tour du portier Miloš Šćepanović de détourner plusieurs tentatives.  Peu entreprenants, les vice-champions du monde 2013 contrôlent tout de même leur sujet (6-11).

Dès l’entame du dernier quart-temps, le Monténégro en profite pour changer de gardien. Coïncidence ou pas, les buteurs français font leur retour : Medhi Marzouki de nouveau à longue distance, Thibault Simon puis Enzo Khosz. Ugo Crousillat vient même clôturer la marque face à ses anciens partenaires (10-12). Une belle remontée qui laisse présager de bonnes choses : ‘’Si on ne joue pas avec le maximum d’énergie et de détermination on ne peut pas rivaliser face aux grandes équipes’’, a expliqué l’entraineur français.

La France enchaine donc une quatrième défaite en autant de matchs dans la compétition. Mais le réel objectif reste le tournoi de qualification olympique, du 3 au 10 avril prochain en Italie. 12 équipes du monde entier présentes pour quatre tickets à la clé. Florian Bruzzo a conscience des progrès qui restent à faire : ‘’ On n’est pas encore prêts mais on a 10 jours très difficiles qui nous attendent pour bien bosser. On va être prêts pour le TQO.’’