Rétrospective du samedi 12 novembre : du sport en pagaille

Finale de la Fed Cup, XV de France, éliminatoires pour le Coupe du Monde, Formule 1, ski alpin, le choix ne manquait pas aujourd'hui.

Rétrospective du samedi 12 novembre : du sport en pagaille
Au bout de l'effort, Kristina Mladenovic a fini par craquer.    Photo : tennismag.com

Finale Fed Cup : France - République Tchèque

Les spectateurs présents à Strasbourg aujourd'hui ont dû se régaler. La finale de la Fed Cup débutait entre la France et la République Tchèque avec comme premier match Kristina Mladenovic opposée à Karolina Pliskova. La française loupe sa première manche, Pliskova la gagne donc (6-3). Dans le second set, Mladenovic s'en sort bien, Pliskova donne son service à la française mais "Kiki" est plus entreprenante et conclut parfaitement en recollant à un set partout. Puis ce dernier set décisif... La 42e mondiale sauve deux balles de matchs à 9-8 alors qu'elle est couverte de crampes. Mladenovic sert même pour le match à 12-11 mais Pliskova joue bien ce jeu de renvoi et débreake. Au bout de 3h49 de jeu, c'est finalement la tchèque qui offre le premier point à la République Tchèque (6-3, 4-6, 16-14).

On aurait pu croire que l'attente dans les vestiaires pour Caroline Garcia serait compliqué mais la française a remis son pays dans le droit chemin en venant à bout de Petra Kvitova (11e ATP). Elle avait l'opportunité de rester moins longtemps sur le court mais face à une telle adversaire, s'en sortir comme cela est déjà excellent. Avant les trois derniers matchs, il y a 1-1 entre la France et la République Tchèque.

Test match : France - Samoa

A Toulouse, le XV de France a écrasé les Samoa 52-8 avec sept essais dont trois de la star du rugby à VII, Virimi Vakatawa, sous contrat avec la Fédération française de rugby. Sauf que la France a aussi perdu quatre de ses titulaires sur blessure (Goujon, Poirot, Trinh-Duc et Gourdon) lors de ce match à sens unique. Charles Ollivon a marqué son premier essai pour son premier match en bleu, Huget et Fickou ont aussi applati le ballon oval dans l'en-but. De bonne augure avant un nouveau test face à l'Australie samedi prochain à Saint-Denis.

Eliminatoires Coupe du Monde 2018 (Europe - Afrique - CONCACAF)

A Columbus dans l'Ohio, le Mexique est venu à bout des Etats-Unis sur le score de 2 buts à 1. Bobby Wood a répondu à une réalisation de Miguel Layun avant que Rafael Marquez crucifie les USA à la 89e minute. Mais l'image qui ressort de ce match est ci-dessous. Pour leur photo d'équipe, mexicains et américains se sont mis ensemble. Une belle photo quelques jours après l'élection de Donald Trump outre-Atlantique :

Photo : le Figaro

Dans l'autre match de la nuit dernière, le Costa Rica s'est imposé sur les îles de Trinidad-et-Tobago sur le score de 2-0.

Sur le continent africain, le Cameroun a eu beaucoup de mal, sur sa pelouse, face à la Zambie, Vincent Aboukakar a égalisé pour les Lions Indomptables (1-1). Maroc et Côte d'Ivoire n'ont pas réussi à se départager à Marrakech (0-0). Le match polémique de la journée est Afrique du Sud - Sénégal. L'arbitre de la rencontre a désigné le point de penalty pour les Bafana Bafana alors que le défenseur sénégalais a touché le ballon du genou, tout le monde l'a vu sauf l'arbitre. Résultat l'Afrique du Sud bat le Sénégal 2-1, l'angevin Cheikh N'Doye a marqué pour les sénégalais. Dans le choc de la journée, le Nigéria a éteint l'Algérie grâce à un doublé de Victor Moses et un but de John Obi Mikel. L'Algérie est très mal embarqué pour la qualification après cette nouvelle défaite.

Sur le Vieux Continent, dans le groupe G, l'Espagne et l'Italie ont mis quatre buts à leurs adversaires (Liechtenstein et Macédoine). Dans le I, la Turquie l'a emportée face à de bons kosovars, qui ont craqué en cinq minutes (2-0). Dans le même groupe, la Croatie prend la tête au classement après avoir battue l'Islande à Zagreb (2-0). Dans le groupe D, Pays de Galles et Serbie ne se départagent pas (1-1) et l'Autriche, pas encore remise de son mauvais Euro, s'incline 1-0 face à l'Irlande à l'Ernst-Happel-Stadion.

Formule 1 - Grand Prix du Brésil

Si Nico Rosberg remporte la course à Interlagos, il sera sacré champion du monde mais Lewis Hamilton ne lâchera rien. Le brittanique a obtenu une nouvelle pôle position devant son coéquipier allemand et la Ferrari de Kimi Raikkonen. Pour son dernier GP du Brésil, Felipe Massa se qualifie à la 13e place. Coté français, Esteban Ocon a échoué à cinq millièmes de son coéquipier Pascal Wehrlein et sera 20e sur la grille demain alors que Romain Grosjean a réalisé sa meilleure qualifiaction avec Haas avec une septième place. Les risques de pluie sont importants, la course devrait être passionante.

Les Mercedes ont dominé toute la saison mais qui sera champion du monde ?    Photo : motorsport.com

Slalom féminin de Levi

Pour le premier slalom de la saison c'est à Levi dans le nord de la Finlande que les skieuses se donnent rendez-vous. Hier, Lindsey Vonn s'est fracturée l'humérus et sera out pour 2016 voire plus. Revenons sur la piste, il fait -10 degrés à Levi mais ce n'a fait pas froid aux yeux de Mikaela Shiffrin. L'américaine a réussie un neuf à la suite en remportant aujourd'hui ce slalom devant la suissesse Wendy Holdener (+0.67) et la slovaque Petra Vlhova (+0.75). Deux belles surprises aujourd'hui à Levi, la norvégienne Maren Skjoeld, toute nouvelle sur le circuit Coupe du Monde, a remporté la seconde manche et obtenue la 5e place. Juste derrière elle, la suissesse Mélanie Meillard, née en 1998, avait signée le cinquième chrono de la première manche, elle a reculé d'une place en seconde. La seule française en seconde manche était Anne-Sophie Barthet, qui n'a fait guère mieux qu'une 22e place.

Papadakis-Cizeron, la lumière du patinage artistique français

Les doubles champions du monde français de danse sur glace ont dévoilé aujourd'hui leur nouveau programme à Paris. Ils ont pris un risque avec la musique mêlant silences et piano mais les juges ont apprécié et Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis ont obtenu 115,24 points et un total de 193,5 points, loin devant leurs dauphins et remportent donc la médaille d'or.

Les français ont de nouveau charmés les juges au Grand Prix de Paris.    Photo : lexpress.fr

Ligue des Champions : PSG Handball - Barcelona Lassa

Invaincu en championnat, les parisiens se devaient de l'emporter face au Barça car ils ont déjà perdu un match d'EHF Champions League face à Kiel cette saison. Nedim Remili a écoeuré les barcelonais avec un 8/11, l'ancien cristolien réalise des performances incroyable depuis le début de la saison en LDC et le prouve encore. Nikola Karabatic retrouvait ses anciens coéquipiers catalans aujourd'hui à Coubertin et il a été muselé mais cela a permis à son frère, Luka, de s'illustrer avec un 5/5 mais aussi Luc Abalo (3/4) et l'inévitable Mikkel Hansen, meilleur joueur du monde (5/10). Bref, le PSG Handball s'est imposé 33-26 sur Barcelone, en patron. A noter, le très beau 5/6 du très jeune français et néo-barcelonais Dika Mem qui a envoyé des pralines dans les lucarnes de Thierry Omeyer et Gorazd Skof et on a pu aussi voir sa détente énorme, digne d'un Daniel Narcisse.