Championnats d'Europe : Belle matinée pour les Français

La session matinale de ce mardi marquait le début des championnats d'Europe. Et elle a sourit aux Tricolores.

Seize Français étaient sur les pistes ce mardi pour tenter de se qualifier pour le tour suivant de leur discipline, que ce soit une demi-finale ou une finale. À une exception près : les décathloniens eux débutaient directement par la finale, comme il est d'habitude.

Poids (H) : la belle surprise Gaëtan Bucki

La session a débuté trés tôt, à 10h04 exactement pour Gaëtan Bucki, le seul lanceur de poids français aligné à Zurich. Pour se qualifier directement pour la finale, le Tricolore devait lancer son engin à une distance minimale de 20.10 mètres, alors que son record personnel de la saison était de 20.05 mètres. Le Français s'est surpassé et a, à son second essai, battu son record personnel avec un jet à 20.21 mètres. Un lancer qui lui a permis de se qualifier pour la finale en quatrième position. Bucki a déjà réussi sa compétition.

Perche (F) : Une Française en cache une autre

Si Vanessa Boslak n'a pas réussi à franchir plus de 4.25 mètres et ne s'est pas qualifiée pour la finale ; si les 4.35 mètres de Marion Fiack ne lui ont pas permis de se qualifier, elle non plus ; Marion Lotout s'est elle bien qualifiée pour la finale en franchissant 4.45 mètres. La densité Française a permis d'avoir une de nos représentantes en finale. Mais ce n'était pas forcément celle que l'on attendait...

1500 mètres (F) : Hassan avertit Aregawi

C'est le grand duel de ces championnats dans le 1500 mètres féminin : Aregawi-Hassan. Toutes deux originaires d'Éthiopie, la Suédoise Abeba Aregawi et la Néerlandaise Sifan Hassan courraient chacune dans une série différente. Mais elles n'ont pas toutes deux fait la même performance. Si elles ont toutes les deux remportées, leurs séries, ce ne fut pas du tout sur le même temps. La première série où courrait Aregawi a en effet été très lente avant que les coureuses ne se décident d'accélérer le rythme. Bien trop tard. Seuls les quatre premières furent qualifiées et les quatre repéchées au temps furent des coureuses de la seconde course. Une course où Hassan a démontré qu'elle était plus qu'une outsider. Longtemps à l'arrière du groupe, elle a placé une accélération qui a montré sa supériorité avant d'arriver avec 8 dixièmes d'avance sur la seconde. Aregawi s'est elle contentée de se placer et de se qualifier. Mais a reçu un sérieux avertissement.

Javelot (F) : Ratej, Hussong... et les autres

Même si ce n'était que les qualifications, la Slovène Martina Ratej et l'Allemande Cristin Hussong ont montré leur domination dans la discipline. En lancant respectivement à 61.87 mètres et 61.13 mètres, elles ont mis en garde la concurrence en lancant bien plus loin que les 57.50 mètres requis et en mettant plus d'un mètre à toutes les autres lanceuses. Et encore, elles n'ont pas battu leurs records personnels...

400 mètres haies (H) : Décimus au rendez-vous

Il n'avait pas réussit les minimas pour se qualifier pour les championnats d'Europe. Il avait bénéficié d'une invitation de la fédération. Le voici au rendez-vous. Yohan Décimus a répondu présent à l'appel du premier tour du 400 mètres haies. En 49"80, il a signé le troisième temps de sa série, sa meilleure performance de la saison et a surtout signé le troisième meilleur temps des séries. Belle performance pour lui et une satisfaction pour la fédération.

100 mètres (F) : Les Françaises reçues 3/3

Trois Françaises courraient pour se qualifier en demi-finales du 100 mètres ce mardi : Myriam Soumaré, Céline Distel-Bonnet et Ayodélé Ikuesan. Les trois se sont qualifiées pour le second tour grâce à trois excellents chronos. Myriam Soumaré tout d'abord a réalisé un excellent chrono en 11"03. Meilleur temps des séries, elle a impressionné et s'est qualifiée sans contestations. Céline Distel-Bonnet et Ayodélé Ikuesan se sont elles aussi qualifiées en prenant chacune la trosième place de leur séries.

3000 mètres steeple (H) : Mekhissi en contrôle

Il n'avait pas choisit d'impressionner mais juste de fairele minmum, ce qu'il fallait, à savoir une place qualificative directe. La cinquième place de sa série lui a suffit. En 8'33"44, Mahiedine Mekhissi-Benabbad s'est qualifié pour la finale du 3000 mètres steeple, où il sera le grand favori. Il pourra emmener sa sa foulée Yohan Kowal, qui en 8'36"27 a pris la quatrième place de sa série et qui s'est lui aussi qualifié pour la finale. Ce ne sera en revanche pas le cas de l'Espagnol Victor Garcia qui a violemment chuté sur une barrière (voir ci-dessous).

400 mètres (H) : la belle sensation Mame-Ibra Anne

Dans la première série du 400 mètres, tout le monde s'attendait à voir Kévin Borlée triompher. Et pourtant, c'est bien le Français Mame-Ibra Anne qui a surpris tout le monde en courant en 45"57, soit à seulement 13 centièmes de son record. Au couloir numéro 1, il se devait de faire un beau début de course tout en gardant des forces pour la dernière ligne droite. Ce qu'il a réussit à faire, tout en réalisant le troisième meilleur temps des séries. Le voilà en demi-finales. Tout comme Yannick Fonsat, qui courait lui au couloir 8 et qui a réalisé un horrible premier 200 mètres avant de réaliser un excellent dernier 100 mètres et de terminer quatrième de sa série sur le fil. Lui aussi sera en demi-finales.

Triple saut (H) : En l'absence de Tamgho...

Si le grand favori Français en la personne de Teddy Tamgho est absent suite à trois manquements de localisation dans le cadre du suivi anti-dopage, les autres Tricolores ont aussi assuré. Avec 16.80 mètres, Yoann Rapinier a terminé premier du groupe A et avec 16.83, Benjamin Compaoré a terminé second du groupe B. À noter que contrairement à leurs adversaires, les deux Français composaient avec un vent défavorable. Si le Russe Luykman Adams paraît intouchable, la bataille pour le podium risque d'être rude. Et deux Français seront dans le coup.

100 mètres haies (F) : Billaud assume son rang

Cindy Billaud arrivait à Zurich avec la ferme intention d'en repartir avec la médaille d'or. C'est bien parti. Première de sa série, elle a réalisé le deuxième meilleur temps de ce premier tour en 12"75. Seule la Britannique Tiffany Porter a fait mieux (12"69). Mais ce n'est que les séries et il reste encore un tour avant les finales.