Championnats d'Europe : le bilan de la première journée

Ce mardi, la France a décroché ses deux premières médailles. Elle a aussi vu la grande majorité de ses représentants franchir le premier tour. Bilan discipline par discipline de la session du soir.

Championnats d'Europe : le bilan de la première journée
Laila Traby et Clémence Calvin, médialles de bronze et d'argent sur 10 000 mètres. ©Franck Fife/AFP

Cette session du mardi soir voyait les deux premières finales se dérouler : le lancer du poids hommes avec Gaëtan Bucki et le 10 000 mètres femmes avec Sophie Duarte, Laila Traby et Clémence Calvin. Et quelques bonnes surprises.

Qualifications/Séries

Disque (H) : Harting au-dessus du lot

Robert Harting savait qu'il était le principal favori de la compétition et qu'en étant à son meilleur niveau, il écraserait toute concurrence. Mais ce qu'il ne savait peut-être pas, c'est qu'il le démontrerait dès les qualifications. Avec un lancer à 67.01 mètres, soit bien plus loin que les 64 mètres minimum, il a démontré toute sa puissance. Lancant avec grâce, laissant croire que le disque n'est qu'une plume, il a envoyé son engin plus d'un mètre vingt plus loin que son dauphin dans cette séance, l'Estonien Gerd Kander. Et encore, il est loin de son meilleur jet de la saison qui est de 68.47 mètres. S'il réalise un lancer comme celui-ci lors de la finale, il sait d'ores et déjà de quel métal sera sa médaille.

400 mètres (F) : Gayot et Guei au rendez-vous

Respectivement troisième et quatrième de leurs séries, Marie Gayot et Flora Guei se sont toutes deux qualifiées pour les demi-finales. La première a signé un très bon 51"80, réalisant ainsi sa meilleure performance de l'année tandis que la seconde s'est qualifiée au temps, en réalisant 52"42. Les voilà au prochain tour.

100 mètres (H) : Un véritable duel franco-britannique

Deux Français, trois Britanniques engagés. Les deux meilleurs temps des séries pour les deux Français, les trois suivants pour les trois Britanniques. Le duel est lancé. Jimmy Vicaut tout d'abord a signé son retour à la compétition après sept semaines d'absence de la plus belle des manières en réalisant un temps de 10"06, soit presque quatre dixièmes de mieux que le second de sa série (Pascal Mancini en 10"43). Christophe Lemaître ensuite a réalisé 10"16 en finissant en petites foulées sur les 20 derniers mètres. Même si les séries ne désignent pas le vainqueur, elles sont plus qu'encourageantes pour le clan tricolore. Mais gare aux Britanniques qui ont placé trois de leurs représentants dans le top 5 des meilleurs temps : Dwain Chambers en 10"19, Harry Aikines-Aryeety en 10"19 et James Dasaolu en 10"23.

Aux dernières nouvelles, Jimmy Vicaut aurait réveillé sa blessure en forçant trop en courrant en séries. Sa participation aux demis-finale serait compromise.

800 mètres (H) : Jamais deux sans trois

Ils étaient trois. Trois Français engagés ce mardi en séries du 800 mètres. Et ils sont trois à s'être qualifiés pour les demis-finale. Carton plein pour le clan français sur le double-tour de piste masculin. Tour à tour, Sofiane Selmouni, Paul Renaudie et Pierre-Ambroise Bosse ont assuré leur qualification. Si pour le dernier, celle-ci était prévisible, ce ne fut pas le cas des deux premiers. Sofiane Selmouni a sû jouer des coudes pour terminer troisième de sa course tandis que Paul Renaudie a fait une course sérieuse pour remplir son objectif. Le trio sera-t-il toujours au complet en finale ?

La qualification Sofiane Selmouni est l'objet d'une procédure. La déléguation norvégienne a ainsi porté réclamation pour une bousculade illicite du Français sur leur ressortissant Roald Hagbart Froskeland. L'appel n'étant pas suspensif, Selmouni est pour l'instant toujours qualifié.

Longueur (F) : Éloyse Lesueur assume son rang

Elle l'avait dit, elle déteste les qualifications. Son premier saut lui a donné raison. En le mordant, elle a installé le doute en elle. Jusqu'à son second saut, mesuré à 6.72 mètres : meilleure performance des qualifications. Un grand ouf se soulagement parcourait alors Éloyse Lesueur, championne du monde en salle en titre. Elle sera bien là en finale. Et c'est le principal.

100 mètres haies (F) : Billaud se signale une nouvelle fois

Elle le clame haut et fort, son objectif sur ces championnats est de ramener la médaille d'or. Pour ceci, elle a signé ce mardi matin le troisième meilleur temps des séries, avertissant ainsi ses adversaires du danger qu'elle est. Ce mardi soir en demi-finales, Cindy Billaud a récidivé en remportant sa course de fort belle manière malgré un départ mal négocié. 12"79, la voilà en finale. Elle pourra alors courir pour remplir son objectif. Et pour ceci, elle devra arriver avant Tiffany Porter, qui a réalisé son meilleur chrono de l'année en 12"63, terminant ainsi meilleur temps des demi-finales.

Finales

Poids (H) : Le beau coup de Borja Vivas

Personne ne l'attendait. Et pourtant, le médaillé d'argent de ce concours du lancer du poids n'est autre que Borja Vivas - qui termine devant Tomasz Majewski, excusez du peu. Avec un lancer à 20.86 mètres, il n'a pas pû concurrencer David Storl, seul homme à plus de 21 mètres (21.41 m). Mais il a signé le plus grand exploit de sa carrière. Lui qui n'a jamais participé aux JO ou aux championnats du Monde, qui n'avait jamais fait mieux qu'une septième place aux championnats d'Europe a réussi à décrocher l'argent. Tomasz Majewski, troisième pourra regretter de ne jamais avoir réussi à améliorer sa marque de 20.83 mètres, réalisée à son second lancer. Côté Français, Gaëtan Bucki qui avait réussi l'exploit de se hisser en finale n'a jamais réussi à s'exprimer et son meilleur lancer fut son premier, jetté à 19.75 mètres. Bien trop peu pour espérer quelque chose, lui qui peut lancer 50 centimètres plus loin. Il termine 11ème devant le Bulgare Giorgi Ivanov qui n'a jamais réussi à lancer dans l'angle dédié son poids, ne voyant du même coup aucune de ses marques validées.

 

10 000 mètres (F) : Surprenantes première médailles françaises

S'il y avait bien une course où le clan français ne portait pas de grands espoirs quant à ses chances, c'était bien le 10 000 mètres féminins. Trois Françaises au départ mais à part Sophie Duarte, des jeunes filles qui vivaient là leur première expérience internationale. Ce qui rend l'exploit encore plus beau. Après plus de 32 minutes d'effort, la vétérante Britannique de 40 ans Jo Pavey s'imposait devant… deux Françaises ! La Marseillaise Clémence Calvin devançait la Corse Laila Traby. La joie des deux femmes faisait plaisir à voir. De la surprise, de la joie, de l'émotion. Au bord des larmes, elles se dépêchent alors d'aller saluer le DTN Ghani Yalouz, qui lui sentait la sensation possible. Loin d'être favorites voire même outsiders, elles ont joué leur carte à fond dans les derniers tour et ont courru collectif. L'attaque de Calvin suivie par Traby a fait le reste. Voici nos premières médailles de la compétition, les 150ème et 151ème en championnat d'Europe. La fête est lancée.

+Le bilan discipline par discipline de la session matinale

Au programme mercredi

Session matinale
Horaire Compétition Stade Catégorie
9h20 20km marche Finale Hommes
10h07 Saut en hauteur Qualifications Hommes
10h55 400m haies Séries Femmes
11h40 100m haies Séries Hommes
12h22 800m Séries Femmes
13h15 Lancer du marteau Qualifications Femmes
Session du soir
Horaire Compétition Stade Catégorie
17h55 400m haies Demi-finales Hommes
18h17 100m Demi-finales Femmes
18h30 Triple Saut Qualifications Femmes
18h40 400m Demi-finales Femmes
18h54 400m Demi-finales Hommes
19h23 100m Demi-finales Hommes
19h50 10 000m Finale Hommes
20h00 Saut en longueur Finale Femmes
20h27 100m Finale Femmes
20h35 Lancer du disque Finale Hommes
21h08 800m Demi-finales Hommes
21h34 100m haies Finale Femmes
21h49 100m Finale Hommes