Championnats d'Europe : le pari réussi d'Antoinette Nana Djimou

L'heptathlonienne Antoinette Nana Djimou a remporté comme en 2012 l'heptathlon à l'issue d'un audacieux pari. Elle n'avait en effet concouru que dans un heptathlon avant ces championnats d'Europe.

Championnats d'Europe : le pari réussi d'Antoinette Nana Djimou
Antoinette Nana Djimou dans le dernier virage du 800 mètres devant Nadine Broersen. - ©AFP

Plus que trois cents mètres à parcourir dans le 800 mètres final et la Française Antoinette Nana Djimou, leader au général n'est pas au mieux. Elle a concédé plus de dix mètres à sa dauphine Nadine Broersen. Si l'écart ne faiblit pas, c'est la Néerlandaise qui montera sur la plus haute marche du podium. Puis tout le travail effectué avec son entraîneur spécifique sur la distance Bruno Gajer paie. AND passe la vitesse supérieure, elle rattrape son retard et se met à hauteur de Broersen. À 150 mètres de la ligne, les deux femmes sont côte à côte. Puis Nana Djimou en remet une couche et s'échappe. Avec l'orgueil de la championne qu'elle est, elle va chercher la deuxième place de la septième et dernière épreuve de l'heptathlon et surtout la médaille d'or. Comme en 2012, la Tricolore décroche le métal le plus précieux. Une juste récompense de son travail.

Importants lancers

Car Antoinette Nana Djimou avait décidé cette saison de tenter un audacieux pari : ne faire qu'un meeting pour réaliser les minimas pour les championnats d'Europe et passer le reste du temps à l'entraînement. Mais quitte à réformer son planning, autant réformer également le contenu de l'entraînement. Exit l'entraîneur unique, bonjour les entraîneurs spécifiques comme Renaud Longuèvre au saut en longueur ou Bruno Gajer précédemment cité. Et à vrai dire, ce travail a payé.

Tout a bien commencé avec une série du 100 mètres haies dominée haut la main en 13"05 avant d'enchaîner sur un de ses points noirs : le saut en hauteur où elle réalisa 1.76 mètres. Une mauvaise performance en partie compensée par un lancer du poids - point fort de la Française - à 14.35 mètres. Pour conclure la journée de jeudi, elle signait un honorale 24"35. Place ensuite à la décisive journée de vendredi. Antoinette la débuta au pied du podium avant de grapiller les places. Après un saut en longueur à 6.25 mètres et un jet au lancer du javelot de 54.18 mètres, la voilà en première position. Avant de conclure avec ce fameux 800 mètres... Le pari est réussi pour Antoinette Nana Djimou qui s'affirme un peu plus comme la reine européenne de la discipline après son titre en 2012 à Helsinki et son titre en indoor en 2013 au pentathlon. C'est la 14ème médaille française des championnats.