Ligue de Diamant : Un grandiose bouquet final

La dernière épreuve de la saison 2014 de Diamond League disputée à Bruxelles a accouché de superbes performances, entre la double-démonstration de Gatlin et le record du monde du saut en hauteur qui a tremblé. Mais pas seulement...

Ligue de Diamant : Un grandiose bouquet final
Le sauteur en hauteur Barshim après avoir franchi 2.43 mètres - ©AFP

Lancers

Poids femmes : Adams assoie sa suprématie

Seule lanceuse au-delà des 20 mètres, sans concurrence comme depuis quelques années maintenant, la Néo-Zélandaise Valérie Adams a de nouveau remporté une épreuve de Diamond League. Et elle a de nouveau remporté le classement général de la compétition. Sans grande suprise.

Le podium
1. Valérie Adams Nouvelle-Zélande 20.59 m
2. Christina Schwanitz Allemagne 19.86 m
3. Michelle Carter États-Unis d'Amérique 19.73 m

Javelot femmes : Spotakova sur la lancée des Championnats d'Europe

À peine championne d'Europe de la discipline, Barbara Spotakova a réalisé la soirée parfaite à Bruxelles : victoire, record du meeting, meilleure performance mondiale de l'année et victoire finale en Diamond League. Avec un lancer à 67.99 m, elle a assommé la concurrence. Celle-ci aura un hiver pour préparer sa riposte.

Le podium
1. Barbara Spotakova République Tchèque 67.99 m
2. Sunette Viljoen Afrique du Sud 64.30 m
3. Kathryn Mitchell Australie 62.93 m

Disque hommes : La consécration pour Harting

Cela faisait des années qu'il le convoitait, cette Ligue de Diamant. Vainqueur de chaque grande compétition depuis 2011, Robert Harting a enfin conquis ce fameux titre qu'il recherchait. Poussé dans ses retranchements par Piotr Malachowski, il a du envoyer l'engin à 67.57 m pour enfin pouvoir soulever le diamant. Il le mérite largement.

Le podium
1. Robert Harting Allemagne 67.57 m
2. Piotr Malachowski Pologne 67.35 m
3. Gerd Kanter Estonie 65.81 m

Sauts

Longueur hommes : La surprise Mokoena

Les points doublés lors du dernier meeting assurent toujours un grand suspens à l'aube de ce dernier événement. En tête avant d'arriver à Bruxelles, Christian Taylor a appris à ses dépends qu'un titre n'était jamais assuré. Seulement troisième du concours, l'Américain n'a pu que constater le sacre de Mokoena, supérieur ce vendredi soir et finalement titré.

Le podium
1. Godfrey Khotso Mokoena Kenya 8.19 m
2. Ignisious Gaisah Pays-Bas 8.06 m
3. Christian Taylor États-Unis d'Amérique 8.06 m

 

Perche hommes : Lavillenie, comme d'habitude

Du début à la fin de la saison, il sera resté au-dessus de ses concurrents. Aucun de ses adversaires ne lui aura contesté sa suprématie. Quand le trio Mohr-Otto-Holzdeppe a été transparent, les autres ont arrêté leur concours quand lui le commençait. Ce vendredi soir, un saut à 5.93 m a prouvé que ce nouveau diamant n'était que mérité.

Le classement
1. Renaud Lavillenie France 5.93 m
2. Konstadinos Filippidis Grèce 5.65 m
3. Robert Sobera Pologne 5.65 m
...      
10. Kévin Ménaldo France 5.45 m
...      
12. Damien Dossevi France 5.30 m

Triple saut femmes : Le doublé pour Ibarguen

Victorieuse du concours, Caterine Ibarguen remporte sans grande surprise pour la seconde année consécutive le diamant du triple saut femmes. À 30 ans, elle a sauté à 14.98 mètres et s'est assuré un nouveau succès avec un écart confortable sur sa dauphine. En 2015, elle tentera de vérifier l'adage "jamais deux sans trois".

Le podium
1. Caterine Ibarguen Colombie 14.98 m
2. Olga Saladukha Ukraine 14.53 m
3. Ekaterina Koneva Russie 14.40 m

Hauteur hommes : Grandioses Barshim et Bondarenko

S'il y a bien eu une épreuve passionnante tout au long de l'année, ce fut bien le saut en hauteur masculin. De par sa densité d'athlètes au très haut niveau (Drouin, Protsenko, Kynard, Ukhov, Barshim, Bondarenko), de par son suspens ou par le fait que la densité amène les sauteurs à frôler le record de Javier Sotomayor (2.45 m). Ce vendredi, Barshim s'en est approché à deux centimètres, tandis que Bondarenko était également proche. La saison 2015 promet d'être plus que palpitante.

Le classement
1. Mutaz Essa Barshim Qatar 2.43 m
2. Bohdan Bondarenko Ukraine 2.40 m
3. Ivan Ukhov Russie 2.34 m
...      
10. Mickael Hanany France 2.20 m

Demi-fond

3000 mètres steeple hommes : Pas de record d'Europe pour Mekhissi

Il aura tenu cinq tours. Jusqu'à ce que le lièvre ne se relâche et que Birech n'attaque. Durant la grande majorité de la course, le Français Mahiedine Mekhissi sera resté aux avants postes avant de ne pouvoir suivre le Kenyan dans son attaque. Il échoue à 3"20 de son record d'Europe, ce qu'il était venu chercher en Belgique. Sans surprise, Jairus Kipchoge Birech remporte lui le diamant de la discipline en courrant en moins de huit minutes.

Le podium
1. Jairus Kipchoge Birech Kenya 7'58"41
2. Mahiedine Mekhissi-Benabbad France 8'03"23
3. Evan Jager États-Unis d'Amérique 8'04"71

3000 mètres femmes : Cherono vainqueure et diamantée

Vainqueure de la dernière course de Diamond League de l'année, Mercy Cherono a aussi empoché le pactole avec le classement général de la catégorie. En s'imposant avec près d'une demi-seconde d'avance sur sa poursuivante, la Kenyane prive entre-autre Genzebe Dibaba du titre.

Le podium
1. Mercy Cherono Kenya 8'28"95
2. Sifan Hassan Pays-Bas 8'29"38
3. Genzebe Dibaba Éthiopie 8'29"41

1500 mètres hommes : La victoire pour Makhloufi, le titre pour Kiplagat

Si c'est bien l'Algérien Taoufik Makhloufi qui a remporté sur le fil la dernière course de ce niveau de la saison, c'est en revance son dauphin, auteur d'une excellente remontée en fin de course qui a remporté le diamant. Et cet adversaire n'est autre que Silas Kiplagat. Celui-ci engagé dans un duel avec son compatriote Asbel Kiprop s'est assuré le sacre avec la manière en gérant sa course extrêmement intelligement. Il en est récompensé par ce trophée.

Le podium
1. Taoufik Makhloufi Algérie 3'31"78
2. Silas Kiplagat Kenya 3'31"80
3. Ayanleh Souleiman Djibouti 3'32"82

1000 mètres hommes : Kszczot sur le fil

Dans cette discipline peu courue en grande compétition, le suspens fut total jusqu'à ce que la ligne d'arrivée fut franchie. En effet, les trois premiers de la course se tiennent en à peine sept centièmes de seconde. En revanche, ici pas de diamant de décerné, cette épreuve étant trop peu représentée sur les autres meeting.

Le podium
1. Adam Kszczot Pologne 2'15"72
2. Mohammed Aman Éthiopie 2'15"75
3. Marcin Lewandowski Pologne 2'15"79

800 mètres femmes : Le podium et le reste

Trois femmes en-dessous des deux minutes à Bruxelles. Les trois sont sur le podium. Brenda Martinez devance les ex-aequo Sharp et Sum. Les autres sont au-delà de la double-minute et n'ont pu se mêler à la lutte pour le podium et par conséquent pour les points pour le diamant.

Le podium
1. Brenda Martinez États-Unis d'Amérique 1'58"84
2. Lynsey Sharp Grande-Bretagne 1'58"94
3. Eunice Jepkoech Sum Kenya 1'58"94

Sprint

400 mètres haies femmes : Le quadruplé pour Spencer

Avec Katiese Spencer, l'athlétisme n'est pas très complexe. 2010 : elle gagne la Diamond League. 2011 : elle gagne la Diamond League. 2012 : elle gagne la Diamond League. 2014 : elle gagne la Diamond League. Suite à sa cinquième victoire de la saison dans la compétition en six courses, elle a de nouveau remporté le diamant bleu. Comme un air de déjà vu...

Le podium
1. Katiese Spencer Jamaïque 54"12
2. Denisa Rosolova République Tchèque 54"54
3. Eilidih Child Grande-Bretagne 54"76

400 mètres femmes : La cinquantième de Richards-Ross

Non non, Sanya Richards-Ross n'a pas remporté sa cinquantième Diamond League. En revanche, elle a courru pour la cinquantième fois de sa carrière en dessous des cinquante secondes. Grâce à une belle ligne droite, elle s'est imposée comme à Saint-Denis il y a quelques semaines. Troisième de la course de ce vendredi, Novlene Williams-Mills s'adjuge elle l'édition 2014 de l'épreuve.

Le podium
1. Sanya Richards-Ross États-Unis d'Amérique 49"98
2. Stephanie Ann McPherson Jamaïque 50"12
3. Novlene Williams-Mills Jamaïque 50"42

400 mètres hommes : Kévin Borlée enflamme son public

Seule tête d'affiche belge de ce meeting, Kévin Borlée a en revanche assumé son rang. Deuxième du 400 mètres, il a enflammé le public de Bruxelles venu en nombre pour cette dernière épreuve de Diamond League. En revanche, cette course en elle-même ne comptait pas pour le classement de la discipline en Diamond League.

Le podium
1. Renny Quow Trinidad et Tobago 45"37
2. Kévin Borlée Belgique 45"44
3. Anderson Henriques Brésil 45"52

200 mètres femmes : La course référence de Soumaré

Son record personnel a volé en éclat. Réalisé en 2010 aux championnats d'Europe de Barcelone, il a été amélioré de pas moins de deux dixièmes suite à une course parfaitement maîtrisée. Myriam Soumaré a courru une course parfaite, jusqu'à finir par échouer à seulement 9 centièmes de la vainqueure, Allyson Félix. Le record de France de Christine Arron (21"99), s'approche.

Le podium
1. Allyson Félix États-Unis d'Amérique 22"02
2. Myriam Soumaré France 22"11
3. Dafne Schippers Pays-Bas 22"30

200 mètres hommes : Gatlin... et les autres

Une petite heure à peine après avoir montré sa grande forme lors du 100 mètres (voir par ailleurs), le repenti Justin Gatlin a de nouveau fait parler de lui en s'imposant sur le demi-tour de piste en 19"71, près d'une demi-seconde devant son poursuivant. Christophe Lemaitre échoue lui au pied du podium et conclue une saison qu'il au à coeur d'oublier.

Le classement
1. Justin Gatlin États-Unis d'Amérique 19"71
2. Femi Ogunode Qatar 20"15
3. Alonso Edwards Panama 20"26
4. Christophe Lemaître France 20"30

110 mètres haies : PML s'affirme une dernière fois

Assurémment, Pascal Martinot-Lagarde aura été le hurdleur de l'année. Détenteur de la meilleure performance mondiale, médaillé aux championnats d'Europe, vainqueur de la Diamond League, il aura quasiment éclipsé ses adversaires. Ce vendredi, il a une nouvelle fois récidivé en s'imposant en 13"08. Le diamant est à lui.

Le podium
1. Pascal Martinot-Lagarde France 13"08
2. Orlando Ortega Cuba 13"13
3. Sergey Shubenkov Russie 13"22

100 mètres : Gatlin en démonstration

Quand après cinq foulées, il a pris la tête de la course, chacun savait qu'il ne serait pas rattrapé. Le sprinteur américain était assurémment au-dessus du lot et son chrono de 9"77 devient la meilleure performance mondiale de l'année et son record personnel. Rodgers et Powell complètent le podium.

Le podium
1. Justin Gatlin États-Unis d'Amérique 9"77
2. Mike Rodgers États-Unis d'Amérique 9"93
3. Asafa Powell Jamaïque 9"95

Rendez-vous le 15 mai prochain à Doha pour le début de la saison 2015 de la Diamond League.