Une journée à Pékin, jour 4

Les meilleurs athlètes du monde se sont donnés rendez-vous à Pékin pour les championnats du monde (22 au 30 août). Retour sur les résultats qu'il ne fallait pas rater aujourd'hui.

Une journée à Pékin, jour 4
David Rudisha remporte son deuxième titre de champion du monde du 800m [AFP]

Le retour de David Rudisha

Champion du monde du 800 m à Daegu en 2011, champion olympique à Londres en 2012 avec un record du monde à la clé (1'40''91), le Kényan David Rudisha (26 ans) avait ensuite peu à peu disparu, la faute à des blessures à répétition. Aujourd'hui, aidé de son compatriote Ferguson Rotich (4ème en 1'46''35), il retrouve sa couronne en 1'45''84. Au terme d'une course plutôt lente et très tactique, Rudisha a montré en accélérant à la cloche qu'il avait bel et bien retrouvé son finish. Il devance le Polonais, champion d'Europe, Adam Kszczot (1'46''09) et le Bosnien, révélation de l'année, Amel Tuka (1'46''30). Pierre-Ambroise Bosse termine cinquième (1'46''63). Si Rudisha « peut gagner que le train soit rapide ou pas », ou du moins il le peut de nouveau, le Français se sent encore plus à l'aise dans les courses rapides. « Je suis troisième à la cloche, mais je m'écarte pour laisser passer le Polonais, car le train est vraiment lent. Je me dis que je vais y aller au 500 mètres, mais Rudisha démarre avant moi. Après c'est difficile, les quatre devant sont plus forts », lâchera le recordman de France (1'42''53) à l'arrivée, et d'ajouter « il est possible que je sois un jour crédité de la troisième place ». Kszczot pourrait être disqualifié après avoir posé le pied en dehors de la piste tandis que Tuka fait partie des athlètes dont les performances ont été mises en doute lors de l'affaire de dopage dans l'athlétisme. Mais à 23 ans, PAB préférerait sûrement une médaille mondiale gagnée sur la piste. Dès Rio 2016 ?

La suprématie Kényane

Alors que dans ce scandale de dopage massif prétendument étouffé par l'IAAF, le Kénya était particulièrement visé par les suspicions, il a montré aujourd'hui une domination toujours plus grande en athlétisme. Quelques minutes avant le récital des Kényans sur 800 m avec une course verrouillée pour la victoire de Rudisha, c'est leur compatriote Nicholas Bett (47''79) qui s'est imposé sur le 400 m haies. Avec ce temps, le Kényan de 23 ans réalise la meilleure performance de la saison. Il devance le Russe Denis Kudryatsev (48''05) et le Bahamien Jeffery Gibson (48''17). À noter la contre performance américaine avec la quatrième place de Kerron Clement (48''18) pourtant double champion du monde de la distance en 2007 et 2009 mais qui n'avait pas montré grand chose cette année et surtout la dernière place de Michael Tinsley (50''02) vice champion olympique à Londres.

Des américains en difficulté

À l'image des hurdlers, les sauteurs Américains sont eux aussi passés complètement à coté de leur concours. Malgré un record de 8 m 52 (vent régulier) établit cette année, Jeff Henderson n'est pas parvenu à rentrer dans les huit meilleurs mondiaux pour bénéficier de trois sauts supplémentaires dans cette finale de saut en longueur (9ème avec 7 m 95). Juste après c'est Mike Hartfield qui a été éliminé avec trois essais mordus. Ce boulevard aura profité aux Chinois qui réussissent un joli tir groupé devant leur public. Wang Jianan, Gao Xixglong et Li Jinzhe terminent respectivement 3ème, 4ème et 5ème. C'est le Britannique Greg Rutherford qui est devenu champion du monde avec un saut à 8 m 41 devant l'Australien Fabrice Lapierre (8 m 24). Le Français Kafétien Gomis est quant à lui septième avec un saut à 8 m 02. « Je serais resté à la maison, ce serait la même chose » dira t-il déçu à la fin du concours. Tout comme le sauteur de 35 ans, Mélina Robert Michon (36 ans) repartira bredouille de Pékin. La vice championne du monde en 2013 s'est classée 10ème (60,92 m) d'un concours de disque remporté par la Cubaine Caballero (69,28 m), devant la Croate Sandra Perkovic (67, 39 m) et l'Allemande Nadine Muller (65,53 m).

En bref

Genzebe Dibaba est devenue championne du monde du 1500 m (4'08''09). L'éthiopienne avait effacé cette année le record du monde de Qu Yunxia (3'50''46) sur la distance qui datait de 1993 à Monaco en 3'50''07. Faith Chepngetich Kipyegan (Kénya ; 4'08''96) et Sifan Hassan (Pays Bas ; 4'09''34) finissent respectivement deuxième et troisième. Dawit Seyaun (4'10''26) termine au pied du podium.

principaux qualifiés pour les demi-finales du 200m

-U. Bolt (JAM)

-W. Weir (JAM)

-N. Ashmeade (JAM)

-J. Gatlin (USA)

-Z. Hughes (GBR)

-A. Edward (PAN)

-C. Lemaître (FRA)

-A. Jobodvana (RSA)

-F. Ogumode (QAT)

chez les Français :

-400 m : Floria Guei (51''30) et Marie Gayot (50''97 PB) éliminées en demi-finales