PGA Championship : Fabuleux McIlroy !

Rory McIlroy dont le leadership était contesté par plusieurs rivaux à l'issue du 3è tour a parfaitement tenu ses nerfs sur ce dernier tour pour, au terme d'une journée compliquée, soulever son deuxième majeur de la saison devant un Phil Mickelson épatant. Le nord-irlandais rentre encore un peu plus dans l'histoire de son sport en rejoignant Nicklaus et Woods dans le cercle des golfeurs vainqueurs de quatre Majeurs à seulement 25 ans à

PGA Championship : Fabuleux McIlroy !
Rory McIlroy inscris un peu plus son nom dans l'histoire !

Depuis un mois, le surnom d'invincible pourrait parfaitement correspondre à Rory McIlroy. Vainqueur du British Open et du WGC-Bridgestone Invitational d'Akron en l'espace de trois semaines, le nord-irlandais à réalisé ce dimanche un fabuleux triplé en s'imposant dans le PGA Championship son deuxième majeur de la saison.

Telle performance n'était plus arrivée depuis 2008 avec son voisin irlandais Padraig Harrington qui avait cette année là remporté tout comme Rory cette année le British et l'USPGA !

Une journée qui ne fut pas de tout repos !

Et pourtant la journée avait très mal débutée pour un McIlroy approximatif et visiblement tendu par l'enjeu qui passait les neuf premiers trous avec trois coups de retard sur Mickelson et Fowler qui ne se gênaient pas pour rajouter de la pression en retardant le jeu de façon à ce que McIlroy attende de longues minutes que les deux complices de circonstance libèrent le parcours. Une tactique certes discutable d'un point de vue du fair-play mais qui aurait pu fonctionner tant le nord-irlandais semblait agacé en fin de partie !

Ce n'est que lors du par 5 du trou n°10 que McIlroy parvint à se libérer quelque peu réalisant un fabuleux eagle qui finissait de le relancer. La suite s'est apparentée à un duel psychologique entre les trois champions que McIlroy a brillamment remporté en profitant d'erreurs de ses rivaux.

Un passage de témoin pour la légende du golf !

Plus important encore, ce tournoi ressemble à un passage de témoin entre Tiger Woods qui a marqué les vingt dernières années et le jeune Nord-Irlandais qui semble lui même parti pour marquer les années futures. Le contraste était en effet plus que saisissant entre Woods à la peine qui ne passait même pas le cut vendredi et McIlroy qui marche sur l'eau depuis trois semaines !

Mickelson sauve sa saison, Fowler prend date et Stenson si loin si proche !

Auteur jusque-là d'une saison en demi-teinte, le vétéran Phil Mickelson déjà quintuple vainqueur en majeurs se présentait dans cette dernière levée du grand chelem en manque de repères. Mais comme bien souvent avec le californien il ne faut jamais l'enterrer. Auteur d'un tournoi très propre, Mickelson a longtemps de par ses fabuleux coups de fer fait vaciller le roi McIlroy avant de lacher légerement l'échigne sur le final. Le bilan reste exceptionnel avec ce 23e podium en Majeur. Une statistique exceptionnelle qui finit de placer Mickelson dans la légende de son sport !

Phil Mickelson et son légendaire carnet de note|golfweek.com

Peut être que Rickie Fowler âgé de 25 ans aura sa place un jour dans la légende. Le jeune golfeur de Murrieta s'est encore fendu d'une performance de grande classe en terminant troisième, lui qui n'a donc pas quitté le top 5 des quatre majeurs disputés cette saison (5e au Masters, 2e à l'US Open ainsi qu'au British Open). Fowler longtemps cantonné aux seconds rôles a passé un cap depuis le début de saison et semble armé pour construire une carrière à la hauteur des attentes que son potentiel impose.

Un quatrième larron en la personne du numéro 4 mondial suédois Henrik Stenson vient compléter le podium de cette très belle édition du PGA Championship. Stenson a longtemps rêvé mais pourra au final regretter son irrégularité chronique au niveau du driving et de la gestion psychologique des derniers trous notamment avec beaucoup de putts cadeaux ratés. Valhalla dans la légende commune est considéré comme le paradis des Vikings mais force est de constater que le parcours du Valhalla Golf Club ne fut pas forcément celui d'Henrik Stenson bien que sa performance reste de tout premier plan !

Henrik Stenson excellent troisième|golfweek.com

Un top 10 majuscule !

Derrière les illustres membres du podium, le reste du top 10 fini de convaincre de la qualité de ce 96è PGA Championship !

Parmi les performances à retenir, celles de l'Américain Jim Furyk 5e et très régulier cette saison bien que jamais récompensé par la victoire, Ernie Els 7e qui revient de loin en signant la plus belle carte du jour avec Jimmy Walker lui aussi 7e. A souligner aussi la belle constance du finlandais Mikko Ilonen très présent sur le tour européen et longtemps à la bagarre pour le titre avant de céder qui se révèle au monde entier en terminant lui aussi 7e.

Ernie Els "Big easy" en champion|pga.com

Dubuisson magique !

Dans ce lot de belles performances, il est difficile d'oublier le nom de Victor Dubuisson 7e épatant de ce PGA Championship et dont la marge de progression semble si grande. Le cannois encore quelque peu échaudé par un troisième tour décevant qui l'avait vu reculer au 19e rang, aura mis du temps à rentrer dans sa partie. Ce n'est en effet qu'à partir du trou n°8 que l'on a pu assister au show "Dubush" qui fit étalage de toute sa classe golfique. Très précis sur les fairways et au niveau de son jeu de fer, magistral au chip comme en témoigne son fabuleux coup du 10 pour eagle qui a fini de faire passer à la postérité celui que les américains surnomment "Cactus Boy", Dubuisson affiche une fois de plus sa belle régularité et ses qualités de matcheur.

Plus encore Dubuisson déjà 9e du British Open devient le premier golfeur tricolore à rentrer dans le top 10 de deux majeurs d'affilé. Une performance saluée comme il se doit a l'issue du tournoi par un certain Gary Player vainqueur de neuf tournois majeurs. On a vu pire comme hommage !

Dubuisson 23e mondial ce lundi est quasiment assuré de finir l'année dans le top 50 mondial qui lui permettra d'être qualifié pour tous les majeurs de la saison prochaine.

Victor Dubuisson dans ses oeuvres (d'arts)|lequipe.fr

Lévy une performance qui en appelle d'autres !

Le beau bilan du golf tricolore est parachevé par Alexander Lévy qui termine 30e de son premier majeur. Très impressionnant en début de dernière partie comme en témoigne son aller en 32 (-3) aux portes du top 10, quelques erreurs sur le retour au niveau des coups de fer et surtout du putting ont fini d'achever le varois. Malgré cette relative déception, les débuts de "El Toro" en majeur sont plus qu'encourageants et laissent envisager le meilleur pour un golf tricolore qui ne cesse de progresser et composé de biens d'autres golfeurs tout aussi prometteurs.

Top dix à l'issue du PGA Championship

1 Rory MCILROY NIR 68 (-16)
2 Phil MICKELSON USA 66 (-15)
T3 Henrik STENSON SUE 66 (-14)
T3 Rickie FOWLER USA 68 (-14)
T5 Jim FURYK USA 66 (-12)
T5 Ryan PALMER USA 68 (-12)
T7 Jimmy WALKER USA 65 (-11)
T7 Ernie ELS RSA 65 (-11)
T7 Victor DUBUISSON FRA 66 (-11)
T7 Hunter MAHAN USA 67 (-11)
T7 Steve STRICKER USA 68 (-11)
T7 Mikko ILONEN FIN 69 (-11)