Montpellier à l'expérience

Pour ouvrir cette 22é journée de D1, Dunkerque 2é avec 31 points recevait Montpellier, au même rang. Un match, qui pourra quasiment offrir une place en Ligue des Champions la saison prochaine au vainqueur du soir.

Montpellier à l'expérience
William Accambray, avec 6 buts, a bien contribué au succès du MAHB (crédits : MAHB)
Dunkerque
28
29
Montpellier
William Accambray, avec 6 buts, a bien contribué au succès du MAHB (crédits : MAHB)

Avec le même nombre de points avant le match (31), cette rencontre entre Dunkerque et Montpellier est une finale pour la deuxième place, synonyme d'une place en Ligue Cdes champions. Montpellier connaît cette compétition, et a également l'habitude des gros matchs. De son coté Dunkerque a clairement passé un cap cette saison, avec dédeux titres à la clé ; la coupe de la Ligue et le Trophée des champions. Patrick Cazal l'a rappelé a ses joueurs dans les vestiaires : « 2 ans de souffrance pour prendre du plaisir à jouer ce match». Un match capital qui est également le début d'une longue série de gros matchs pour le MAHB. Paris, Chambéry, Nantes (en championnat mais également en demi-finale de coupe de France) sont les principaux adversaires.

Dunkerque à la rue

Coup de poker de Cazal dès le début de match puisqu'il met Annotel à la place de Vincent Gérard dans les buts de Dunkerque. Mais ce sont les Héraultais qui réalisent un bon début de match avec une série de 4-0 obligeant USDK a prendre un temps-mort après seulement 3 minutes de jeu. Dunkerque a du mal en attaque, ceci est visible avec ses deux Norvégiens en difficulté face à la défense rude de Montpellier à l'image de Tej sur Rambo (3/7, 43%, en première mi-temps). Le plus souvent, il joue latéralement, sans aller vers le but. De l'autre coté les étrangers du MAHB brillent à l'image des slovènes Gajic (6/6), Kavticnik (3/3). Dunkerque va pourtant réaliser une série de 3-0 (9-11). Malgré cette série Dunkerque connaît également des difficultés en défense. En effet il faut un grand gardien de but (8 arrêts en premiers mi-temps) pour que l'équipe locale ne soit pas notamment distancée. Montpellier réalise une série de 3-0 pour prendre plus le large (10-15). Les joueurs de Canayer parviennent à garder cet écart de cinq buts jusqu'à la pause (12-18).

 

Une deuxième mi-temps complètement folle

Cette 2é mi-temps nous offre un scénario complètement fou dans une ambiance très tendue, on peut d’ailleurs tirer un coup de chapeau aux deux arbitres qui ont tenu cette rencontre du début à la fin. Très vite Montpellier inscrit un 3-0 pour reprendre un peu plus le large (15-21). Mais un jet de 7m de Gajic arrêté par V. Gérard amorce la révolte des locaux, qui reviennent à un but grâce à une série de 6-0 (23-24). A ce moment on pense que Montpellier prend l'eau, mais le club qui a eu beaucoup de problèmes cette saison se sort une nouvelle fois de cette situation principalement grâce à un grand Michaël Guigou, le capiaine, repositionné au poste de demi-centre pour l'occasion. Montpellier reprend trois buts d'avances, mais Dunkerque revient rapidement à un but (25-26). Durant les 10 dernières minutes MM. Bounouara et Sami sanctionnent à 7 reprises les deux équipes de 2 minutes (3 pour Dunkerque et 5 pour Montpellier). Si on disait que Montpellier avait l'expérience des gros matchs, c'est pourtant un de leur joueurs qui craque, à savoir Metlicic qui reçoit en même temps deux fois 2 minutes, il est donc expulsé car il avait déjà pris une fois deux minutes auparavant. C'est ensuite Tej qui reçoit un carton rouge, lui aussi pour trois fois 2 minutes. Durant cette fin de match le score est serré, Dunkerque égalise même à 4 minutes de la fin (28-28), avant que William Accambray n'inscrive le but de la victoire confirmé par un ultime arrêt décisif de Mickael Robin sur un tir de Bastien Lamon. Au final donc Montpellier arrache une victoire d'un but (28-29), lui confortant une place en Ligue des Champions la saison prochaine, à défaut d'un titre de champion de France que Paris devrait conquérir samedi contre Cessons-Rennes. Montpellier va enchaîner avec une fin de saison riche en rendez-vous, dont une demi-finale de coupe de France contre Nantes ou encore le choc contre Paris à l'Arena, de belles rencontres en perspective.