Un grand spectacle entre Montpellier et le PSG

Le tout jeune champion de France Paris se déplaçait chez son prédécesseur Montpellier, pour préparer la finale de la coupe de France contre le même adversaire du soir. Montpellier, dans une fin de saison relevée, a cependant quasiment validé son ticket pour la ligue des champions la semaine dernière contre Dunkerque.

Un grand spectacle entre Montpellier et le PSG
Crédits : MAHB
Montpellier
25 25
PSG Handball

Le quotidien local, le Midi Libre, annoncé ce match comme une passation de pouvoir entre l'habituel champion de France et le tout nouveau champion de France. Ce match était également un avant goût de la finale de la coupe de France, dans deux semaines à Paris Bercy , qui promet du spectacle.

Paris retrouve dans son rang les joueurs suspendus suite à l'affaire des paris sur un match, ironie du sort c'est à Montpellier. Leur ancien club avec qui ils étaient engagés dans cette affaire. Le retour de Bojinovic à Montpellier mais sous le maillot parisien va d’ailleurs troubler une fois le speaker, l'habitude. 

Les gardiens en feu

3 minutes, il aura fallu attendre 3 minutes pour voir le premier but du match inscrit par Gunnarsson, la faute à des pertes de balles et des arrêts de gardiens. Mickael Robin va par exemple prendre au début de match le dessus sur son ancien partenaire à Montpellier Mladen Bojinovic. Le PSG mènr toute la première mi-temps mais les locaux vont toujours rester à une distance raisonnable pour rester dans le match (5-7 13' ; 10-12 25'), en revenant souvent à égalité (5-5 9' ; 7-7 15'). A cinq minutes de la pause les tout nouveaux champions de France prennent 3 buts d'avances (10-13 29'). Juste avant la pause Montpellier réussit à revenir à deux petits buts de retard grâce à un but de Tej.

Le show des gardiens continue et Desbonnet s'invite à la fête

La deuxième mi-temps ressemble beaucoup à la première, Paris quasiment toujours devant et Montpellier jamais trop loin. Une nouvelle fois grâce ou à cause des gardiens. Ces gardiens réussissent même à faire taire les talentueux ailiers des deux équipes (Guigou 2/4 ; Gajic 1/6 pour Montpellier et Abalo 3/8 ; Honrubia 2/5 côté parisien). Montpellier prend une seule fois l'avantage dans cette mi-temps juste avant la 40e minute (15-14 37'), un avantage de très courte durée puisque Paris va reprendre le contrôle du match (16-18 42') ; période pendant laquelle le jeune prometteur Mathieu Grebille reçoit un carton rouge pour un coup au visage sur l'ex montpellierain Samuel Honrubia (16-17 42'). En fin de match c'est la fougue du jeune talent Rémy Desbonnet qui permet à Montpellier d'aller chercher un match nul 25-25, confortant ainsi sa deuxième place à une semaine de se déplacer au Phare de Chambéry pour le célèbre clasico. Ces deux équipes (et arbitres) se retrouveront donc très vite pour la finale de la Coupe de France, Paris pour réaliser un doublé, Montpellier pour chercher son premier titre de la saison, on a hâte.