La médaille en chocolat et des regrets pour Kiel

Le club polonais, Kielce, termine 3é de la ligue des Champions, après sa victoire d'un but (31-30) sur l’ogre allemand, Kiel.

La médaille en chocolat et des regrets pour Kiel
Kielce
31
30
Kiel
La médaille en chocolat et des regrets pour Kiel

Avant de rejoindre la France, Paris pour Daniel Narcisse et Montpellier pour Thierry Omeyer, les deux Français voulaient partir d'Allemagne avec un nouveau titre. Malheureusement pour eux et pour Kiel, Hambourg les a battu (39-33) en demi-finale pour aller affronter Barcelone, en finale. Le club espagnol qui a battu Kielce (28-23), l'adversaire du club allemand dans cette petite finale. Deux matchs inédits, on s’attendait comme l'an dernier à un Kiel – Barcelone en finale, pour peut-être un classement inédit.

Une première mi-temps à sens unique

Le club polonais va largement dominer cette première mi-temps. Après avoir encaissé le premier but de la rencontre, Kielce prend rapidement un large avantage en réalisant un 5-0 (5-1). Une série qu'ils renouvelleront rapidement dans cette première mi-temps (14-5), avec un Cupic performant en attaque et un Losert efficace dans la cage. Alfred Gisslason, le coach de Kiel, pose 2 temps en moins de 20 minutes de jeu (13é;18é). Kiel revient en fin de période grâce à Illic, Jicha et une série de 3-0 (16-7 ;16-10), mais Kielce maitient un égard conséquent jusqu'à la pause. A la pause le champion en titre (avant la finale) de cette compétition, Kiel est mené à la surprise générale 19-12 par Kielce qui participe à son premier Final Four.

Kiel revient mais il manque un but à l'arrivée…

Comme on pouvait s'y attendre, Kiel montre un autre visage durant le deuxième acte, mais en vain. Avec Cupic et Stojkovic impériaux en attaque (7 buts pour le premier ;8 pour le second, le meilleur buteur du match), Kielce va obtenir la 3é place. Pourtant Kiel revient vite grâce à quelques contre-attaques. En cinq minutes au début de la seconde mi-temps les allemands réalisent un 4-1 (24-17; 25-21), enchaîne avec un 3-0 (26-21 ;26-24), à moins dix minutes de la fin de ce deuxième acte, grâce à des efficaces Sirgudsson, Narcisse et Illic. Le « money-time » arrive, avec l'expérience on pouvait s'attendre à ce que Kiel revienne et pourquoi pas dépasse pour la deuxième fois de la rencontre Kielce (il avait mené 1-0), mais les Polonais ne lâchent rien malgré la pugnacité de leurs adversaires (29-27;30-29 ; 31-30 57'). A une minute de la fin, les Zèbres obtiennent un jet de 7m pour revenir à égalité, mais Illic trouve la barre. Enfin dans les dernières secondes du match Kiel s'offre une contre-attaque, les arbitres portugais sifflent une faute pour eux dans leur camp au lieu de laisser l'avantage. Ce qui révolte tout le banc allemand, Palicka ayant réussi à faire une passe malgré la faute. Cette faute offre à Kiel un ultime tir pour égaliser, mais Jicha ne parvient pas à marquer. Au final Kielce s'impose 31-30 et termine, pour sa premier participation au Final Four, 3é de cette Ligue des Champions devant le tenant du titre qui ne peut en vouloir qu'à lui-même, notamment au vu de la première mi-temps.