LNH : dernière journée à enjeux

Une place en Ligue des Champions, une autre en Coupe EHF et une dernière, moins reluisante, en ProD2 : ce soir, on se battra sur tous les tableaux.

LNH : dernière journée à enjeux
William Accambray et Montpellier jouent gros ce soir, contre Nantes (crédits : MAHB)

Comme toutes les bonnes choses, la saison 2012-2013 de première division de handball s'achève ce soir. Alors, en guise de cerise sur le gâteau, la dernière journée sera très chaude. Ce n'était pas prévu, mais les courses au maintien et à l'Europe se régleront ce soir. Cela dit, peu de chances que le classement actuel soit chamboulé.

Montpellier joue son va-tout

Qui aurait prédit que Montpellier perde non seulement le titre, mais aussi un ticket en Velux Champions' League ? Personne à vrai dire, surtout que les paris, à Montpellier, on évite depuis quelques temps. Ce soir, le MAHB joue pourtant un ticket direct dans la meilleure des Coupes d'Europe contre Nantes, dans l'Hérault. Aujourd'hui, Montpellier est troisième. Fort de sa victoire en Coupe de France, il a en poche un ticket pour la Coupe EHF. Mais William Accambray et consorts peuvent-ils s'en contenter ? Bien sûr que non. En plus de devoir l'emporter à tout prix, les Montpelliérains devront compter sur un succès ou un nul de Saint-Raphaël contre Dunkerque.

Les Nordistes ont presque en main cette deuxième place. Mais battre une équipe de Saint-Raphaël, pourtant déjà en "vacances" depuis près d'un mois ne s'annonce pas aisé. Les Varois perdent très peu (une défaite sur les cinq derniers matchs) et comptent bien préparer au mieux la saison prochaine. Vincent Gérard, meilleur gardien de LNH, est prévenu : ce soir, il faudra sortir un grand match face à Raphaël Caucheteux (4è meilleur buteur du championnat) et les Raphaëlois.

Nantes veut retenter sa chance

Pour la quatrième place synonyme de qualification en Coupe EHF, deux équipes son au coude à coude. A ma gauche, le HBC Nantes, finaliste malheureux de cette compétition cette saison contre Rhein-Neckar. A ma droite, Chambéry, plus habitué aux joutes de la Ligue des Champions. Les Savoyards ont perdu tout espoir de retrouver la première Coupe d'Europe jeudi dernier, battus par Dunkerque (22-21). Le dernier espoir de la Coupe EHF passe, comme Montpellier pour la compétition du dessus, par un succès impératif contre Créteil, assorti d'un succès du vieil ami montpelliérain contre Nantes. Avec un effectif amoindri et fatigué, le H devra sortir toutes ses tripes pour sauver la quatrième place et le petit point d'avance qu'il compte sur Chambéry. Pour, ainsi, réessayer de gagner l'EHF.

Tremblay, un oeil sur le Phare

L'adversaire des Chambériens n'est cependant pas le plus maniable : Créteil, 13è et premier relégable, était quasiment assuré de descendre suite à la claque reçue à Sélestat le 18 mai dernier (34-21). Mais les Franciliens ont battu Aix la semaine dernière (29-28) et peuvent, du coup encore y croire. Ils comptent deux points de retard sur Tremblay, dernier concerné par une possible descente. Avec leur international français Hugo Descat, les Cristoliens espèrent bien battre Chambéry et ainsi décrocher le maintien à l'ultime journée. Une chose est sûre : au Phare, la salle de Chambéry, une équipe sera malheureuse à l'issue de la rencontre.

Mais Tremblay dans tout ça ? Proches de la surprise au match aller, les autres Franciliens devraient ce soir servir de sparring-partner à Paris, qui aimerait fêter le titre et saluer une dernière fois Didier Dinart par une victoire. Porté par Coubertin, il semble inconcevable que le PSG loupe la marche ce soir. Alors Tremblay, qui a de grosses ambitions pour le prochain exercice (Romain Ternel, le demi-centre de Cesson, a été recruté par Tremblay, avec comme objectif de jouer l'Europe dès la saison prochaine), n'a donc plus son destin en mains, sauf en cas d'exploit. Les hommes de Stéphane Imbratta devraient se tenir régulièrement informés du résultat de Chambéry-Créteil...

Le programme

Canal + Sport proposera ce soir non pas un seul match, mais plusieurs pour une sorte de multiplex. Toutes les rencontres débuteront à 20h45. A l'antenne :

Montpellier - Nantes (match principal)

Paris-SG - Tremblay (duplex)

Saint-Raphaël - Dunkerque (duplex)

Chambéry - Créteil (duplex)

Les matchs non diffusés, qui débuteront aussi à 20h45, sont ceux sans enjeu particulier :

Aix - Sélestat (dernier match de Nikola Karabatic avant son départ à Barcelone)

Cesson-Rennes - Toulouse (dernier match de la carrière de Daouda Karaboué, le gardien du Fénix)

Ivry - Billère