Les Experts démarrent tranquillement

Pour son premier match lors de cet Euro 2016, l'Equipe de France a réussi à battre une solide Equipe de Macédoine, une victoire solide mais pas flambloyante contrairement à ce que pourrait laisser penser le score final (30-23).

Les Experts démarrent tranquillement
Cédric Soraindho a permis aux Experts de creuser l'écart en seconde période, photo l'express.fr
France
30 23
Macédoine
France: Omeyer, Guigou (4), Karabatic.N(2), Narcisse (2), Porte (5), Abalo (3), Karabatic.L (3) Remp: Gerard, Remili, Nyokas, Mahe (4), Soraindho (6), Fabregas (1), Derot, Kounkoud
Macédoine: Ristovski, Mansakov (5), Mirkulovski(2), Pribak(1), Lazarov (9), Georgievski (4), Stoilov (1) Remp: Dupjachanev, Mitkov, Jonovski, Markoski.V, Markoski.N, Mojsovski, Ojlevski, Kuzmanovski, Peshevski

Pour son entrée en matière dans la compétition, l'Equipe de France de Handball - tenante du titre - devait faire face à une solide Equipe de Macédoine qui mêlait à la fois l'expérience avec la star de l'équipe, le Barcelonais Kiril Lazarov (35 ans) et la jeunesse avec le grand espoir Filip Kuzmanovski (19 ans). Ce premier match de poule s'annonçait déjà comme un match capital pour la suite de la compétition et donc un match piège comme le sont la plupart des premiers matchs de grandes compétitions. Ce match n'a pas coupé à la tradition des premiers matchs compliqués, les Français et les Macédoniens ont fait jeu égal pendant près de 50 minutes. En début de rencontre, les deux équipes se sont rendues coup pour coup pendant 17 minutes puisqu'aucune équipe n'a réussi à prendre plus d'un but d'avance (9-9 à la 17ème). C'est ce moment qu'ont choisi Valentin Porte et Nikola Karabatic pour transpercer les filets macédoniens sur deux tirs longue distance et permettre aux Bleus de réaliser le premier break que l'on pensait décisif. Mais, les 6 minutes suivantes furent catastrophiques pour les Experts avec une multitude d'erreurs individuelles, des pertes de balles et d' échecs à 6 mètres face à l'ancien gardien cristolien Borko Ristovski (10 arrêts à 26 % au final). Cela a permis aux joueurs des Balkans de revenir à hauteur (11-11 à la 27ème) dans les pas d'un Kiril Lazarov et d'un Dejan Manaskov très efficaces. Le score à la mi-temps va finalement être de 12-12, les Bleus auraient pourtant pu être mené à la mi-temps si les Macédoniens avaient profiter d'une double inférioté française et surtout sans une excellente première mi-temps de Thierry Omeyer qui va terminer avec 11 arrêts à 48 %.

La deuxième mi-temps va continuer sur les mêmes bases puisque les deux équipes vont rester aux coudes à coudes jusqu'à la 50 ème minute avec une lutte 100 % barcelonnaise où le pivot français Cédric Soraindho (6 buts) et l'arrière droit Kiril Lazarov (9 buts) vont se répondre successivement (21-21 à la 50ème). La 50 ème minute va être le moment choisi par les Français pour accélérer tout en profitant de la fatigue macédonienne prévisible au vu de la faible rotation. Ils vont donc infliger un 6-1 à leurs adversaires dans les 10 dernières minutes en donnant du temps de jeu à 2 des nouveaux de l'équipe Nedim Remili et Ludovic Fabregas qui comme un symbole va clôturer la rencontre avec son premier but dans une grande compétition. La France va donc s'imposer 30-23, un score très flatteur qui ne doit pas cacher les trop nombreuses pertes de balles ainsi que les nombreuses exclusions temporaires symbolisées par Luka Karabatic qui va être expulsé à la dernière minute pour 3 fois 2 minutes. Il faudra être plus solide et plus constant face aux deux autres adversaires du groupe que sont la Pologne à domicile et la Serbie, finaliste de l'Euro 2012. La Pologne qui a d'ailleurs disposé difficilement de la Serbie hier soir (30-29) laissant pour le moment la tête du groupe A à la France avant le match France-Serbie dimanche à 18h15.

Dans l'autre groupe, la Croatie a pris la tête du groupe B en réalisant un match comparable à celui des Français face à la Biélorussie avec une victoire finale 27-21 alors que l'Islande est venue à bout de la Norvège dans un match très serré 26-25.