Saran proche de renverser Saint-Raphaël

Le promu Saran a réalisé une énorme performance en arrachant un très bon match nul dans le Var.

Saran proche de renverser Saint-Raphaël
Mathieu Drouhin, l’une des stars de Saran, en pleine extension.    Photo : larep.fr

Hier à 19h, la Lidl Star Ligue débutait par le match Saint-Raphaël - Saran. Saran, très étonnant promu cette saison en D1, le club du Loiret évoluait il y a 2 ans en Nationale 1, soit la troisième division française et ils ont réussi un très rare exploit dans le handball, c’est à dire faire deux montées successives. Ce club est tout de même très modeste avec ses 1,94 millions d’euros de budget, loin des 17,4 millions du PSG Handball version QSI. Saran joue donc son premier match de D1 ce soir dans le Var face à l’équipe qui a terminé deuxième du dernier épisode. La seule peur des hommes de Fabien Courtial dans cette nouvelle Lidl Star Ligue serait de réaliser un zéro pointé comme l’avait fait Billère il y a 3 ans : 26 défaites en 26 matchs. Saran s’est d’ailleurs incliné au premier tour de la Coupe de la Ligue sur le parquet de Chartres, relégué en ProLigue cette saison (30-27). Saint-Raphaël aura envie de refaire la même performance que la saison dernière d’autant plus que malgré leur deuxième place, ils n’ont pas été acceptés en EHF Champions League car dans le handball c’est sur dossier que l’on gagne sa place en Ligue des Champions si l’on est pas champion dans son pays.

C’est parti à Saint-Raphaël, la paire Moreno-Bourgeois donne le coup d’envoi ! Les tireurs sont déjà bien là, shoot à 10 mètres, roucoulette, les deux équipes sont à égalité (2-2, 3e). Le SRVHB joue l’engagement rapide et cela désoriente beaucoup l’équipe de Saran (6-4, 7e). Trop de pertes de balle pour Saran et leur entraîneur pose un premier temps mort, il leur dit de se libérer et de jouer plus juste (8-4, 10e). Même si c’est logique, les blancs et bleus sont dépassés par le jeu de Saint-Raphaël  (12-6, 16e). Aurélien Abily se blesse au genou, il sort en boitant et se fait soigner aux vestiaires. Trochowski le remplace au pied levé  (13-6, 19e). Les règles du handball ont évolué, le gardien peut sortir pour laisser sa place à un septième joueur en attaque et cela profite à Alexian Trottet, né en 1997, qui marque son premier but pro dans le but vide (15-11, 25e). À la pause, la logique est respectée. Le SRVHB mène 19-14 face à Saran. Excellent Raphaël Caucheteux avec un 8/8 que ce soit sur jets de 7 mètres ou dans le jeu.

La deuxième période débute et nous pouvons voir que Saran joue en 1-5 avec un électron libre à 13 mètres. C’est plutôt efficace, +3 Saint-Raphaël  (20-17, 33e). Joël da Silva prend son deuxième temps mort, son équipe est trop apathique et est en train de refaire le coup dun Trophée des Champions en s’écroulant (20-19, 37e). On l'avait peu vu depuis le début du match, Adrien Dipanda fait une "boîte aux lettres" (tir puissant en barre rentrante) incroyable (22-21, 40e). Djukanovic sort deux arrêts monstrueux à 6 mètres et sauve Saint-Raphaël de l’égalisation de Saran (25-24, 47e). Dans la foulée, c’est Poirier qui s’illustre avec une parade en contre-attaque, seulement +1 pour les varois. Saran arrive enfin à égaliser grâce à un tir en appui (25-25, 52e). Saran se la joue spectaculaire en plus avec un kung-fu ailier-arrière (27-27, 56e). Acquevillo est très bon en cette fin de match, comme Dipanda. Suspens insoutenable  (29-29, 58e). Finalement, Saran et Saint-Raphaël ne se départageront pas. Le SRVHB peut remercier son gardien Djukanovic qui a sorti énormément de ballons en deuxième mi-temps. Le score final est donc de 30-30 avec un peu de réussite pour les raphaélois, les deux équipes sont donc les premiers leaders de la Lidl Star Ligue.