En route pour Sotchi (1/8) : Interview de Xavier Bertoni (Ski Freestyle)

Xavier Bertoni a accepté de répondre à nos questions avant de s'envoler pour la Russie. Le natif haut-savoyard sera l'une des têtes d'affiches côté français en ski freestyle.

En route pour Sotchi (1/8) : Interview de Xavier Bertoni (Ski Freestyle)
Xavier Bertoni savoure sa victoire lors des Winter X Games.(tpe-xgames.e-monsite.com)

Bonjour, pourrais tu te présenter à nos lecteurs ? 

Xavier Bertoni, 25 ans, je viens de Tignes (Savoie) et je fais du ski freestyle. ( half pipe)
 
Tu es skieur Freestyle depuis 2004, Pourquoi cette discipline ? 
 
J'ai commencé par du ski alpin pendant quelques années. Puis au début du ski freestyle quand les snowparks étaient réservés uniquement aux snowboardeurs  je commençais a sauter partout !! Je ne comprenais pas pourquoi c'était réservé seulement à eux et non aux skieurs. Donc j'ai franchi les clotûres et j'ai commencé à  skier dans les snowparks.   
 
 
Le ski acrobatique est une discipline méconnue en France, quelles sont les infrastructures actuelles en France ?
 
En France, nous pouvons en trouver seulement dans la station de Tignes  Le seul  vrai super-pipe se situe à Tignes. Lieu d'entraînement pour l'équipe de France et moi même. 
 
 
Ta plus belle ligne à ton palmarès est le prestigieux Winter X Games (vainqueur en 2009), Peux tu nous expliquer ce que représente cette compétition pour vous skieurs ?
 
C'était nos JO jusqu'à maintenant , ça sera la première année olympique pour nous en 2014.
 

 
Xavier Bertoni avec Kevin Rolland, l'autre français de la discipline .


 
 
Nous sommes à un peu plus d'une semaine de Sotchi,  comment te prépares-tu avant ce grand évènement ? 
 
Je suis à Tignes, je fais actuellement de la préparation physique et à partir de vendredi je m'entraîne en Pipe.
 
 
Il s'agit de tes premiers jeux, Quels sont tes objectifs en Russie ? 
 
Je veux y'aller étape par étape. Je pense déjà à la qualificiation. 
 
Le poids de représenter son pays n'est pas trop dur avant les Jeux Olympiques ?
 
Avant tout, je pense d'abord à mes fans et à moi. Je suis évidemment fier de porter les couleurs de la France mais moins quand il s'agit de réprésenter la fédération française de Ski. La raison de mon mécontement est simple, la FFS ne m'apporte aucun centime dans mes entraînements. 
 
La sécurité en Russie semble être remise en cause. N'as tu pas peur te déplacer à Sotchi ? 
 
Pour le moment, pas vraiment. Evidemment on en a entendu parler que les russes étaient mécontents et cela se comprend mais j'espère qu'ils s'en prendront pas aux athlètes. J'ai une assurance de toute façon (rire).
 
Dernière question : Tu es champion olympique. Quel est ton premier réflexe ? 
 
Je prends mon téléphone et j'appelle mon père pour lui faire une blague potache du genre : "Je suis tombé" Je raccroche puis je le rappelerai pour lui annoncer la bonne nouvelle.  
 
 
Merci beaucoup d'avoir répondu aux questions. Bonne chance à toi pour Sotchi.