En route pour Sotchi (4/8) : Interview de Jérémy Baillard (Bobsleigh)

Jeune athlète de 23 ans. Jérémy Baillard se joindra à la fête en Russie. Natif du Val d'Oise à la carrière très surprenante. Découvrez son rêve brisé, son parcours et ses envies pour ces Jeux Olympiques.

En route pour Sotchi (4/8) : Interview de Jérémy Baillard (Bobsleigh)
Jérémy Baillard membre de l'équipe de France de bob à 4 aux J.O de Sotchi
Salut Jérémy, peux tu te présenter à nos lecteurs ? 
 
Bonjour Sébastien et à tous vos lecteurs,
je suis un athlète de 23 ans (24 le 4 février) actuellement qualifié pour les Jeux Olympiques de Sotchi dans la discipline du bobsleigh.
 
 
Tu as un parcours plutôt original. Tu as été champion de France junior de lancer de disque, cela est-il exact ?
 
Oui, plus ou moins. J'ai pu obtenir les titres de champion de France en disque de la catégorie cadet à espoir pour le disque et de cadet à junior pour le poids.
 
 
Tu es promis à une belle carrière mais malheureusement une mononucléose brise ton rêve. Comment tu te relèves de cette épreuve ?
 
Oui, c'est exacte. Cette maladie me fait perdre mon titre de champion de France en junior 2 et ma qualification pour les championnats d'Europe n'est pas prise en compte. Je décide alors de tenter une nouvelle aventure avec le rugby.
 
 
Une seconde vie pour toi arrive et tu intègre le club du Stade Français. Comment passe t-on de l'athlétisme au rugby ?

"Ces 2 ans et demis de rugby m'ont permis tout en continuant l'athlétisme de passer un nouveau cap et de me reprendre goût au sport"

 
 
Le changement n'a pas été simple de passer d'un sport individuel à une activité collective où je devais rapidement faire mes preuves. 
 
Je commence effectivement un nouvel apprentissage car je n'avais jamais pratiqué de rugby auparavant. Cela a été un vrai défi d'évoluer dans un club de haut niveau chez les jeunes (-21 ans), j'ai du rapidement tout apprendre pour devenir compétitif, j'avais un réel atout sur le point de vue physique mais les points stratégiques et techniques me manquaient.
J'ai ainsi pu donc apprendre cette discipline sur différents stades en cotoyant des professionnels de cette discipline. 
 
Ces 2 ans et demi de rugby m'ont permis tout en continuant l'athlétisme de passer un nouveau cap et de me reprendre goût au sport (1 an au Stade Français, puis le Racing métro 92, et Maison-Laffite (en fédérale 2) pendant 2 ans.
 
 
 
 
 
 
Après l'athlétisme et le rugby, tu découvres le bobsleigh. Comment tu découvre ce sport ?
 
Le pilote actuel Thibault Godefroy me contacte en septembre 2011 car il recherche des pousseurs pour la saison qui allait commencer et je correspondais pour lui au profil (1m87 ; 106 kg).
 
Je ne pouvais pas être disponible vu que je pratiquais déjà le rugby, l'athlétisme et que je suivais des cours à l'université.
 
Etre détaché pour quelques mois était alors fort compliqué. Il me recontacte alors en janvier 2012, après de multiples négociations, j'accepte et tout s'enchaine très vite. J'apprends la discipline aux Etats-Unis et au Canada pendant 5 semaines et je dispute alors ma première compétition qui seront les championnats du monde en bob à 2 à Lake Placid (USA).
 
 
Après donc un pari fou, tu vas à Sochi. Est ce que c'était un rêve pour toi gamin d'aller aux JO ou pas vraiment ?
 
 
Oui, je peux dire que c'était vraiment un rêve. J'ai déjà fais 3 championnats du monde en athlétisme et 1 en bobsleigh, pour moi mes plus belles années même si je suis encore jeune étaient derrière et au final nous arrivons à faire une fin de saison incroyable, c'est fou.
 
Participer aux Jeux Olympiques est la compétition tant recherchée, si quelqu'un m'aurait évoqué la possibilité de faire des Jeux Olympiques et encore plus les Jeux d'hiver il y a quelques années, je ne l'aurais jamais cru.
 
Un athlète de haut niveau a t-il des doutes avant un si grand événement ou tu n'as aucune inquiétude ?
 
Pour le moment pour être honnête je suis vraiment pressé d'y être car c'est une expérience unique. Après chacun gère ses émotions différemment mais je suis plus excité à l'idée de faire une compétition de cette ampleur en représentant mon pays. Il y aura pleins de choses différentes à découvrir.
 
 
As-tu une préparation spécifique avant de rejoindre Sochi ? Comment tu te prépare avant de faire le voyage ?
 
Actuellement le reste de l'équipe et moi peaufinons notre préparation avec des programmes spécifiques de musculation, athlétisme et poussée sur tartan. Je suis reparti sur un cycle de quelques semaines pour être en forme pour la compétition et j'essaye aussi de me reposer (c'est important).
 
 
J'imagine que tes parents et amis sont fiers de toi. Comment a été la réaction quand tu as su que tu étais sélectionné pour aller aux Jeux Olympiques ? 
 
Ils étaient fiers de moi, malheureusement je n'ai pas pu voir tout le monde. Mais bon nous fêterons ça quand je rentrerais après les Jeux. Je pense que tout le monde réalisera la situation dans quelques semaines (y compris moi).
 
 
J'imagine que tu es fier de représenter la France, que représente pour toi l'esprit bleu ?
 
Cela a toujours été une fierté que ça soit avec un disque ou sur la glace. Mais cette sélection restera quand même particulière. Pour moi l'esprit bleu est de ne rien lâcher, car rien n'est joué avant la fin, les dés ne sont jamais jetés à l'avance, on fait les comptes à la fin.
 
 

Nous sommes en tant que futur olympien obligé de nous informer

Il semble que la sécurité en Russie soit remise en cause. As-tu as entendu parler de cela et n'as tu pas peur pour ta sécurité ?

 
L'actualité sur ces Jeux est de plus en plus omniprésente et nous sommes en tant que futur olympien obligé de nous informer. Pour ma part je vais là-bas pour réaliser une performance sportive, je pense qu'ils ont un système adéquate et de plus notre pays met des moyens pour nous protéger. Ces Jeux seront certainements les plus cher et les plus sécurisé qu'il y ai eu.
 
 
 
Quel est l'objectif pour ta team et l'Equipe de France ?
 
Compte tenu que nous faisons office de petit poucet dans le monde du bob, être dans le top20 serait une belle performance qui nous permettrait d'obtenir une manche supplémentaire (3+1). Bien sur nous donnerons le meilleur de nous même.
 
 
Dernière question : Tu es champion olympique. Quel est ton premier réflexe ?
 
Fioouu, quelle question ! Très dur d'y répondre, si un jour je le deviens vous le verrez. 
 
 
Merci à Jérémy d'avoir répondu à nos questions. Les photos proviennent tous de son Facebook Officiel que vous pouvez trouver ici : https://www.facebook.com/jeremybaillardofficiel?fref=ts