Un jour à Sotchi : Retour sur la deuxième journée

Deuxième journée ce dimanche à Sotchi. Une nouvelle fois, aucune médaille pour la France mais de belles surprises avec Gaillard, Manificat (ski de fond) et Bescond (biathlon). Belle histoire en ski de fond et surprise en descente. Le bilan de la journée.

Un jour à Sotchi : Retour sur la deuxième journée
©Montage VAVEL France

Cette deuxième journée fut chargée en émotions que ce soit des surprises, des déceptions ou des accomplissements personnels. Tour d'horizon sport par sport.

Ce dimanche se courrait la descente hommes, une sorte de 100 mètres des JO d'été. La course phare, le clou de ces JO. Bode Miller et Aksel Lund Svindal étaient les grands favoris, promis à se disputer le titre. Mais comme en 2010 où Didier Defago avait surpris son monde, c'est cette fois-ci Matthias Mayer qui a créé la sensation. Incroyable de précision, ne commettant aucune grosse faute, l'Autrichien a réussi une fin de parcours fantastique et a remporté son premier grand titre international. Il devance de six centièmes l'Italien Christof Innerhofer, aux anges en bas de la descente et le Norvégien Kjetil Jansrud, qui réalise lui aussi une grosse performance. Ce podium de grosses côtes, personne ne l'avait vu venir. Pas plus que la décevante 4ème place d'Aksel Lund Svindal et la 8ème place de Bode Miller. Zéro pointé pour les Français avec la sortie de piste de Johan Clarey et la 18ème place d'Adrien Théaux. Premier Français, David Poisson se place 16ème.

+Le compte-rendu : Monumental Matthias Mayer !

Pendant de longues minutes, elle a fait espérer à toute une délégation la première médaille de ces JO. Anaïs Bescond est longtemps restée sur le podium, espérant une médaille, pour sa première participation aux Jeux Olympiques. Une erreur sur son premier tir puis un sans faute ont conditionné ce qui a failli être un exploit. Un temps canon sur les skis (meilleur temps lors du dernier tour) lui a permis d'y croire. Puis la magie de l'olympisme a opérée. Un instant. Jusqu'à ce qu'Anastasia Kuzmina prenne la tête, avec presque trente secondes d'avance. Celle-ci, auteur d'un sans faute a réussie à conserver son titre acquis en 2010 grâce notamment à un superbe temps sur les skis. La Russe Olga Vilukhina, l'Ukrainienne Vita Semerenko et l'Italienne Karin Oberhofer ont finalement ramené Bescond à la réalité, soit une cinquième place, ce qui reste une performance considérable.

+Lire la fin du compte-rendu : Bescond a cru à l'exploit

La Russie la tient enfin, sa première médaille d'or. Grâce à une magnifique performance en épreuve par équipe, une nouveauté de cette édition, les Russes ont offert à leur nation un titre espéré, le premier de la quinzaine. 75 points au total sur 80 possible, une performance impressionnante. Le Canada termine deuxième avec 65 points et les Etats-Unis troisième avec 60 points.

+Lire le compte-rendu : Première médaille d'or pour la Russie

Il avait loupé une grande partie de l'hiver à cause d'une blessure. Et il est revenu, comme un grand champion. Non, Dario Cologna n'est pas mort. La preuve, aujourd'hui il a remporté le titre olympique de skiathlon, qui alie ski classique et ski libre, une des épreuves les plus complètes. Dans le dernier tour, il participe à une attaque à quatre et s'envole dans la dernière montée, laissant deuxième le Suédois Marius Hellner et troisième le Norvégien Johnsrud Sundby, grand favori. Belle performance des Français Jean-Marc Gaillard (6ème) et Maurice Manificat (9ème).

+Lire le compte-rendu : Dario Cologna de retour aux affaires !

Deux nouveaux matchs aujourd'hui dans le tournoi féminin. Tout d'abord, la Suède a tremblée face à une coriace équipe Japonaise mais s'est finalement imposée 1-0, un score rare dans la discipline. Ensuite, en début d'après-midi, la Russie a ravie son public au bout du suspens. Longtemps menée 1-0 par l'Allemagne, la formation qui jouait à domicile s'est finalement imposée 4-1, un score trompeur. Demain, deuxième journée du groupe A.

+Lire le récapitulatif : Pas de surprises pour la première journée

L'immense favori Felix Loch a assuré sa suprématie grâce à une belle et grande épreuve. En tête samedi soir à l'issue des deux première manches, l'Allemand a continué sur sa lancée et s'est imposé ce dimanche sans contestations. Son premier adversaire, le Russe Albert Demchenko est à près d'une demi-seconde, quelque chose d'énorme en luge.

+Lire le compte-rendu : Loch en or quatre années supplémentaires

Quelle performance monumentale de Kamil Stoch ! Largement au dessus de ses adversaires, le Polonais a totalisé 278 points et s'est imposé avec pas moins de 13 points d'avance sur ses poursuivants. Incroyablement solide, Stoch s'impose devant le Slovène Prevc (265 points) et le Norvégien Bardal (264 points). Désillusion en revanche pour les Autrichiens DIethart et Hayboeck, deuxième et troisième à l'issue de la première manche mais finalement quatrième et cinquième (258 points tous deux).

+Lire le compte-rendu : Solide Kamil Stoch

Nouvelle et très spectaculaire épreuve que le slopestyle. Moderne, en phase avec son époque, cette discipline va peut-être grandir d'édition en édition. En tout cas, la première médaille d'or de celle-ci fut décernée à une Américaine, Jamie Anderson. Auteure d'une magnifique seconde manche en finale, celle-ci récolta pas moins de 95,25 points, quelque chose d'énorme. Une performance qui restera déjà, dans les annales.

+Lire le compte-rendu : Jamie Anderson première fille dorée du slopestyle féminin !

Au contraire du slopestyle, le patinage de vitesse est une institution dans les JO d'Hiver. Présente depuis 1924, cette discipline est une des pilières des JO d'Hiver. Aujourd'hui se courrait le 3000 mètres féminin et une nouvelle fois, c'est une Néerlandaise qui s'est imposée. Démonstration de force d'Ireen Wüst qui bat le record de la piste sur 3000m en 4'00"34. A signaler la médaille de bronze de la Russe Olga Graf, qui a fait chavirer l'arène.

+Lire le compte-rendu : Wüst domine le 3000m

L'information est malheureuse pour le clan Français, Guilbaut Colas, grande chance Française pour la finale des Bosses lundi a subi une chute et souffre du genou.Sixième à Vancouver, Guilbaut Colas est donc forfait. C'est une chance de médaille qui s'envole pour la France et c'est une immense déception pour le grand champion français à qui il manque une médaille olympique à son palmarès.

Programme uniquement des finales :

8h : Ski Alpin - Descente du Super Combiné Dames
12h : Ski Alpin - Slalom du Super Combiné Dames
13h05 : Short Track - 1 500m Hommes
15h55 : Patinage de Vitesse - 500m Hommes
16h : Biathlon - 12.5km poursuite Hommes
19h : Ski Freestyle - Bosses Hommes