Combiné Nordique : Graabak crée la surprise, encore manqué pour Lamy-Chappuis

A la surprise générale c'est le Norvégien Joergen Graabak qui a remporté la seconde épreuve de combiné nordique des J.O de Sotchi à l'issue d'un saut sur le grand tremplin et de 10km de ski de fond. Il devance son compatriote Magnus Moan et l'Allemand Fabian Riessle. Jason Lamy-Chappuis termine lui septième.

Combiné Nordique : Graabak crée la surprise, encore manqué pour Lamy-Chappuis
Joergen Graabak champion olympique du combiné nordique

A l'issue du saut sur le grand tremplin, on pouvait s'attendre à une victoire norvégienne mais pas forcément à celle de Joergen Graabak. Agé de 22 ans, le Norvégien n'a jamais remporté la moindre épreuve de Coupe du Monde. Parti 6è en compagnie de l'excellent fondeur Magnus Moan avec 42 secondes de retard sur l'Allemand Eric Frenzel vainqueur sur la première épreuve, il est parvenu à recoller rapidement au groupe de tête. Ce groupe de tête est composé de dix hommes avec les quatre Allemands Frenzel, Riessle, Kircheisen et Rydzek, le Japonais Watabe, l'Autrichien Gruber, les Norvégiens Moan, Graabak et Klemetsen et enfin le tricolore Lamy-Chappuis.

Personne ne souhaite mener le groupe et cela profite notamment aux Allemands partis avec une minute de débours et qui reviennent sans difficulté. Le Norvégien Graabak et l'Allemand Kircheisen prennent les choses en main et décident d'accélérer dans le troisième des quatres tours. L'Allemand Frenzel annoncé malade par les médias allemands craque dans le dernier tour et dit adieu à ses chances de double titre olympique. Son compatriote Kircheisen accélère dans la dernière bosse et ils ne sont plus que quatre à pouvoir le suivre : Riessle, Rydzek, Graabak et Moan. Le Norvégien Graabak pourtant considéré comme le moins bon fondeur du groupe prend la tête dans les derniers virages qui mènent à la ligne d'arrivée et derrière ça se bouscule entre les allemands. Les Allemands Riessle et Rydzek se bousculent et ce dernier chute, cela profite au Norvégien Moan qui parvient à les dépasser et à se retrouver dans les skis de son compatriote.

Dans un sprint final, le Norvégien Joergen Graabak réussit à conserver son avance pour s'imposer devant son compatriote Magnus Moan et l'Allemand Riessle.

Nouvelle déception côté tricolore avec la septième place de Jason Lamy-Chappuis pourtant parti en cinquième position après un très bon saut. Il n'est pas parvenu à suivre le groupe de leader dans les derniers mètres. A noter la bonne 13è place de François Braud avec notamment le 5è temps en fond. Sébastien Lacroix est remonté de la 31è à la 21è place tandis que Maxime Laheurte échoue à la 27è place.

On retrouve tous ces hommes dans l'épreuve par équipes jeudi où l'Equipe de France est championne du monde en titre.

1 Joergen Graabak Norvège 23:27.5
2 Magnus Moan Norvège +0.6
3 Fabian Riessle Allemagne +1.6
4 Bjoern Kircheisen Allemagne +2.1
5 Bernhard Gruber Autriche +11.3
6 Akito Watabe Japon +11.5
7 Jason Lamy-Chappuis France +16.4
8 Johannes Rydzek Allemagne +23.9
9 Haavard Klemetsen Norvège +24.5
10 Eric Frenzel Allemagne +30.4
13 François Braud France +37.7
21 Sébastien Lacroix France +1:24.0
27 Maxime Laheurte France +1:52.1