Slalom géant parallèles : La désillusion Sylvain Dufour

Sous un soleil éclatant, ce mercredi à Sotchi se déroulait l'épreuve de slalom géant parallèles en snowboard. Le seul Français engagé, Sylvain Dufour, a été éliminé dès les huitièmes de finale. Devant son public, le Russe Vic Wild remporte le titre olympique. La Suisse Patrizia Kummer remporte l'or olympique sur le tableau féminin.

Slalom géant parallèles : La désillusion Sylvain Dufour
Slalom géant parallèles : La désillusion Sylvain Dufour

Le slalom géant parallèles ? Deux concurrents s'affrontent en même temps sur deux parcours parallèles. Après la première descente, les concurrents changent de parcours et dans la deuxième descente, la porte du surfeur qui a remporté la première course s’ouvre en premier selon le nombre de secondes par lesquelles il a devancé son adversaire. Pour résumer, le concurrent réalisant le meilleur temps à l'issue des deux runs parvient à se qualifier pour la suite du tournoi. Et ainsi de suite jusqu'en finale.

Sylvain Dufour, sur qui de nombreux espoirs reposaient, n'était pas dans une forme olympique aujourd'hui. Plus tôt dans la matinée, le slalomeur vosgien s'était qualifié pour les huitièmes de finale avec le 15e temps sur 16 des qualifications. De justesse, donc. Une heure plus tard, Dufour n'a rien pu faire face à Vic Wild, où il termine à 5"65 du Russe après deux runs manqués. Le Français finit à la seizième position au classement final : « Si je ne suis pas capable de battre Wild, je ne suis pas capable d'aller chercher une médaille. La neige est bizarre, je n'arrivais pas à faire ce que je voulais. Il faut se reconcentrer pour samedi et faire quelque chose en slalom», explique Sylvain sur France 2Celui qui avait signé le 10e temps lors des J.O de Vancouver en 2010, aura l'occasion de se remettre aux fourneaux et de se rattraper samedi lors du slalom parallèles, épreuve semblable au slalom géant parallèle, mais moins rapide où les portes y sont plus nombreuses et rapprochées. A noter que chez les femmes, aucune snowboardeuse ne représentait les couleurs de la France. 

Du côté du tableau féminin, c'est la Suisse et grande favorite, Patrizia Kummer qui a remporté la médaille d'or, devant la Japonaise Tomoka Takeuchi et la Russe Alena Zavarzina. Quant au tableau masculin, c'est le Russe Vic Wild qui s'impose brillamment et délivre un public russe venu en masse assister à cette compétition. Le Suisse Nevin Galmarini et le Solvène Zan Kosir complètent le podium. 

La cérémonie des fleurs pour les hommes :