Mission Euro 2013, Acte II

Malgré un accroc lors du premier match perdu face à l'Allemagne, la France s'est qualifié sans broncher pour le second tour du Championnat d'Europe.

Mission Euro 2013, Acte II
lexpress.fr

A l'issue de la première rencontre perdue 80-74 face à l'Allemagne, l'Equipe de France était en proie aux doutes. Quatre matchs remportés plus tard et une qualification pour le second tour avec le maximum de points en poche, certains doutes semblent levés.

La France a ainsi pris aisément la mesure de la Grande-Bretagne et d'Israël avec des victoire larges mais a toutefois connue quelques difficultés face à la Belgique et l'Ukraine. Contre ces deux nations, elle a ainsi souffert notamment en première période en étant ultra-dominé sur les shoots de loin. Forte défensivement dans la raquette, ses adversaires n'ont pas hésité à prendre leur chance avec des tirs ouverts à 3 pts tandis que du côté français ce secteur pêchait avec une réussite en berne.

L'Ukraine nation invaincue après trois matchs lorsque la France la rencontre, ne nous a pas fait mentir pour sa qualité de shooteur à trois points puisqu'ils menaient d'un point à la mi-temps (36-35) et qu'ils ont finis la rencontre à 50% de réussite à cette distance. Seulement toutes les nations ne possèdent pas dans leur rang un joueur de la trempe de Tony Parker auteur d'une deuxième mi-temps de folie et un total de 28pts inscrits. Au final la France l'emporte (77-71) mais est passé proche de la correctionnelle.

Il a renouvelé cette performance au cours du match face à la Belgique où la France se trouvait dans une situation bien plus inconfortable en étant dominé de 12 pts à la mi-temps (46-34) avec un cinglant 30-19 dans le premier quart-temps. Une nouvelle fois la réussite est totale sur les shoots à trois points et la défense est assez laxiste. Toutefois la réaction ne va pas se faire attendre avec un terrible 32-9 dans le troisième quart-temps en faveur des tricolores avec notamment à la bagette Tony Parker (20pts) et Joffrey Lauvergne (14pts). La France l'a emporté assez largement 82-65 en n'encaissant que 19 pts dans la deuxième mi-temps.

A l'issue de ce premier tour, la France possède donc le maximum de points possibles puisque l'Allemagne s'est effondré par la suite et n'a pas réussi à se qualifier pour la suite du tournoi.

La France va devoir rencontrer la Lituanie (ce soir 21h), la Lettonie (vendredi 21h) et la Serbie (dimanche 21h) afin de se qualifier pour les 1/4 mais aussi en tentant d'éviter les autres équipes majeurs telles que l'Espagne ou la Grèce qui ont elles aussi perdus une rencontre lors de ce premier tour. La seule équipe invaincue de ce premier tour est l'Italie de Belinelli.

Pour espérer se qualifier, la France devra espérer que certains de ses cadres comme Nicolas Batum ou Nando de Colo montent en régime puisqu'ils semblent encore sur courant alternatif depuis le début du tournoi. Pour ce qui est du secteur intérieur qui posait des interrogations avec les nombreuses absences, il reste lui aussi sous-utilisé en attaque alors que nos trois pivots (Petro, Ajinca et Lauvergne) alternent le bon et le moins bon même si Alexis Ajinca semble être le n°1 à ce poste.

A Vincent Collet et son staff de continuer à garder tout le groupe concerné afiin d'espérer aller le plus loin possible.