Nancy craque, Nanterre savoure

Les Nancéiens ont longtemps menés au score dans cette finale de Coupe de France avant de craquer dans les tout derniers instants, battus 55-50. Le SLUC Nancy devra donc patienter avant de soulever la première coupe de France de son histoire. LA JSF Nanterre en revanche garnit son palmarès.

Nancy craque, Nanterre savoure
La joie des Nanterrois, vainqueurs de la coupe de France 2014. Crédits photo LNB
SLUC Nancy
50 55
JSF Nanterre

Dimanche soir au palais omnisports Pierre de Coubertin de Paris, se jouait la finale de la Coupe de France. Et comme une habitude depuis la saison dernière, (sacré champion de France à la surprise générale) la JSF Nanterre a réussie à surprendre une équipe du SLUC Nancy trop attentive dans le dernier quart temps. Les nanterrois sont ainsi venus au bout des Nancéiens après un match très défensif et au climat pesant. Cette finale s’est donc décantée dans un dernier quart temps pleins de surprises.

Les Lorrains du SLUC Nancy, ont menés pour ainsi dire la quasi-totalité de ce match. Menant même de 5 points (45-40) à 5 minutes de la fin. Mais là où le SLUC Nancy a échoué tout au long de la soirée, les Nanterrois ont réussi avec brio leurs tirs à 3 points durant ces derniers instants par David Lighty, DeShaun Thomas et Trent Meacham. Et à 3 minutes du terme de cette finale, c’est Nanterre qui menait au score (49-47). Des attaques fulgurantes auxquelles les Nancéiens n’ont pu répondre. Et même si Nichols ouvrit la porte à un léger espoir Nancéiens en réduisant le score. La finale avait déjà choisi son camp et il était désormais trop tard.

La détresse Nancéienne à la fin de ce match.
La détresse Nancéienne à la fin de ce match. Crédits photo LNB

Au bilan de cette finale perdue, les Nancéiens pourront nourrir pas mal de regrets car ceux-ci ont presque touché au but dans le dernier quart temps où ils ont eu l’occasion de décrocher le précieux Graal. En vain. La faute à une adresse trop hasardeuse (2/21 à trois points) qui a manqué aux Nancéiens pour mettre hors de portée une équipe parisienne au bord du précipice. Rageant pour les Nancéiens, belle preuve de combativité pour les Nanterrois.

Nonobstant cette défaite en finale de coupe de France, le SLUC Nancy n’aura pas le temps de gamberger. Puisque ceux-ci vont devoir se concentrer dès demain, mardi, sur les play-offs face à Paris Levallois.

Tandis que la JSF Nanterre, non qualifiée cette saison pour les play-offs, pourra fêter dignement l’acquisition de la coupe de France et préparer sereinement la saison prochaine.