Coupe du Monde 2014 : une démonstration française face aux Pharaons

Pour son troisième match, le dernier avant une journée de repos, la France a largement dominé l'Egypte qui s'incline pour la troisième fois de rang. La prestation collective et la défense française sont les bons points de la rencontre. Prochain match pour la France ce mercredi à 22 heures contre les Espagnols. Ce sera une autre paire de manches...

Coupe du Monde 2014 : une démonstration française face aux Pharaons
© Droits réservés
France
94 55
Egypte
France : Heurtel, Batum, Diot, Lauvergne, Kahudi, Jackson, Fournier, Piétrus, Gobert, Diaw, Tillie, Gélabale.
Egypte : Samir, Gendy, Kamal, Badr, Abouelanin, Elgammal, Elsabagh, Genedy, Shousha, Elmekawi, Ibrahim, Rabie.
SCORE: 23-15, 26-11, 19-10, 26-19.
ARBITRE: Michael Veiland (CAN), Yuji Hirahara (JPN), Olegs Latisevs (LAT).
ÈVÉNEMENTS: Coupe du Monde de basket-ball 2014. Premier tour. Grenade.

Après une défaite inaugurale face au Brésil et une superbe victoire aux forceps contre les Serbes de Teodosic, la France s'est baladée contre les modestes égyptiens. Ce succès à de quoi rassurer Vincent Collet et ses hommes. Retour sur cette démonstration à la française.

Un premier acte où tout passe

  • Dès le début de la rencontre, par un 2+1 de LauvergneGélabale par deux fois et Batum pour le premier shoot primé de la rencontre, la France prend le large, 11-4 après 4 minutes de jeu. La suite du premier quart-temps ne fait que confirmer la supériorité française et se termine à 23-15 pour la France sur un dernier panier de Rudy Gobert. Le deuxième quart-temps débute par un énorme 10-0 en faveur des Bleus après deux shoots à 3 points de Diot et, plus surprenant, Piétrus et deux paniers rentrés à 2 points du même Piétrus et de Gobert. A +16, Collet peut faire tourner l'effectif : Kim Tillie, par exemple, entre sur le parquet et inscrit ses 4 premiers points de la compétition dont un jolie dunk. A 3'34" de la pause, sur un shoot primé rentré à l'aide de la planche par Kahudi, l'écart devient supérieur à 20 points : 43-22. La fin de la première période montre la belle profondeur de banc dont possède la France et se conclut à 49-26 en faveur de nos petits français. Même Evan Fournier, qui avait du mal à rentrer dans sa Coupe du Monde avec, en plus, l'éclosion de Jackson face à la Serbie, a pris confiance et rentré un shoot à 3 points. Au moment de rentrer aux vestiaires tous les joueurs tricolores ont marqué des points sauf Thomas Heurtel qui est tout de même le meilleur rebondeur avec 4 ballons captés. 

Et puis, la démonstration continue

  • En seconde période, malgré les rotations effectuées par le coach tricolore, la France ne perd pas le rythme et met la même intensité que pendant les 20 première minutes, sans pour autant en rajouter. Le troisième quart-temps n'est pas prolifique (19-10 pour la France) par rapport aux deux premiers mais les Bleus assurent l'essentiel avec des paniers de Batum ou Lauvergne pour aborder les 10 dernières minutes avec 32 points d'avance (68-32). La fin d'un match à sens unique est toujours un peu longue car le suspense est inexistant. Cette rencontre n'a pas dérogé à la règle malgré quelques coups d'éclats tricolores comme cette magnifique passe de Diot pour un layup de Pietrus (72-36) ou un jolie shoot d'Heurtel à l'entrée de la raquette et un tir ''flotteur'' du joueur de Vitoria quelques secondes plus tard (78-41). A 5'30" du buzzer finale, l'écart passe à +41 sur un contre français conclut par Jackson. La France l'emporte au final 94-55 en ne faisant jouer ses cadres que très peu : Batum 14'58", Diot 21'37", Lauvergne, qui termine malgré tout meilleur marqueur avec 12 points et meilleur rebondeur avec 7 ballons captés, 11'25", Diaw 8'13" ou Gélabale 15'01". Thomas Heurtel a réalisé un grand match avec 6 points et 8 passes.