Coupe du Monde 2014 : l'Iran n'y peut rien, les Bleus sont en huitièmes

Au lendemain le gifle justement reçue par les Espagnols, les Bleus devaient terminer le boulot contre les Iraniens qui jouait eux aussi leur qualification. Après un début de match plus que poussif, les Français ont appuyé sur l’accélérateur pour l'emporter aisément et filer vers Madrid pour son huitième de finale.

Coupe du Monde 2014 : l'Iran n'y peut rien, les Bleus sont en huitièmes
© Droits réservés

Adieu le Palacio Municipal de Deportes de Grenade. Bonjour le Palacio de los Deportes de la Comunidad de Madrid. La France va changer de salle car elle s'est qualifiée pour la phase finale et donc les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2014. Tout n'a pas été bien face à l'Iran mais le principal est là. Récit d'une rencontre qu'il fallait remporter, qu'importe la manière.

Un premier acte très poussif

  • Le début de rencontre et plus globalement le premier quart-temps est totalement Perse. En effet, les Bleus n'y sont pas semblant fatigués et absents du match. Avec Kamrani et Haddadi au top, l'Iran fait l'écart et mène de 10 points après 10 minutes (23-13). Cette performance défensive tricolore est alors très inquiétante car les Iraniens sont sur une base de presque 100 points inscrits. Heureusement, Vincent Collet recadre ses joueurs qui reviennent petit à petit dans la partie pour égaliser à 31-31 à 1 minute et 50 secondes de la mi-temps. C'est à partir de ce moment de la partie que la France prend l'avantage, irrémédiablement. A la pause la France mène 37-33 sur un dernier panier de Gélabale. Les Bleus ont l'avantage au moment de repasser par la case vestiaire mais que c'est moche, vous nous pardonnerez l'expression.
© Droits réservés

La France joue à se faire peur à la fin

  • Lors de la reprise du jeu, la France creuse un peu voir beaucoup plus l'écart. Le troisième quart-temps est remporté 26-16 par les joueurs français portés par un bon Thomas Heurtel à 15 points (record en carrière égalé). Dans le dernier quart-temps, les Iraniens, poussés par toute la salle acquise à leur cause, développent un niveau de jeu exceptionnel et reviennent quelque peu sur la France sous l'impulsion d'un Hamed Haddadi superstar à 22 points et 15 rebonds. Kamrani à 17 points et Nikkhah Bahrami à 23 points ne sont pas en reste et ont participé à la belle oeuvre perse du jour. L'Iran quitte donc la compétition sur cette défaite 76-81, on ne peu plus logique, face à la France qui file en huitièmes de finale. 
© Droits réservés