Coupe du Monde 2014 : les Bleus sont en quarts mais tout n'a pas été simple

La Coupe du Monde de basketball 2014 se déroule du 30 août au 14 septembre en Espagne. Tous les jours VAVEL France vous propose de revenir sur les rencontres de la journée écoulée et plus particulièrement, après les poules, sur chaque match à élimination directe. On met le cap sur le huitième de finale remporté 69-64 par les Bleus sur la Croatie.

Coupe du Monde 2014 : les Bleus sont en quarts mais tout n'a pas été simple
© Droits réservés
France
69 64
Croatie
France : Heurtel, Batum, Diaw, Lauvergne, Kahudi, Jackson, Fournier, Pietrus, Gobert, Diot, Tillie, Gelabale.
Croatie: Tomic, Andric, Lafayette, Bogdanovic, Saric, Rudez, Ukic, Simon, Markota, Hezonja, Zoric, Babic.
SCORE: 7-15, 16-7, 23-12, 23-30.
ARBITRE: Anthony Jordan (USA), José Reyes (MEX), Borys Ryzhyk (UKR).
ÈVÉNEMENTS: Coupe du Monde de basket-ball 2014. Huitième de finale. Madrid

Les phases finales sont un autre monde par rapport aux poules. Tout est remis à plat, les certitudes comme les incertitudes. En arrivant à Madrid, l’Equipe de France, battue par le Brésil et les favoris espagnols et chahutée contre l’Iran il y a deux jours, n’en avait pas beaucoup de ses certitudes. Mais sur le parquet du Palacio de los Deportes de la Comunidad madrilène, les Bleus en ont ôté quelques unes en l'emportent de cinq points sur les Croates. Tout n'a pas été aussi simple...

Une toute petite première période

  • Le cinq majeur de la France : Heurtel, Batum, Diaw, Gélabale, Lauvergne.
  • Le premier quart-temps français est catastrophique, surtout offensivement. Même près du cercle, ça ne rentre pas. Très vite la Croatie, plus habile aux tires dans ce premier QT (7/15, 49%), prend l’avantage, 5-13. Après 5’09’’, la France inscrit enfin un panier par Batum mais l’attaque à 3/16 (19%) aux tirs, sur la fin des 10 premières minutes, n’est toujours pas rassurante et la Croatie vire en tête (15-7) à la moitié de la première période. Dans le second quart-temps, en s’appuyant sur une super défense et un pourcentage aux tirs (32%) croissant, la France revient quelque peu et inflige un cinglant 12-3 aux Croates pour revenir à 17-18. La France prend l’avantage sur une percée d’Evan Fournier, très bon dans ce second quart-temps, avant que Lafayette et Bogdanovic ne donnent 3 points d’avance à leur nation. A la suite d’un panier d’Heurtel, les Bleus, sur deux lancer-francs de Flo Pietrus, reprennent l’avantage, 23-22. C’est la pause. Après un premier quart désastreux, la France s’est bien repris dans une première période où le score est aussi élevé qu’un match de minimes.
© Droits réservés

Les Bleus prennent de la marge avant de la voire fondre...

  • Le cinq majeur de la France : Heurtel, Batum, Diaw, Fournier, Lauvergne.
  • La France, avec un changement judicieux dans son cinq majeur, a commencé la seconde période avec les mêmes intentions que lors de la fin du premier acte. Très vite les Bleus, par un Evan Fournier enfin son meilleur niveau sous le maillot de la patrie, et des Diaw et Batum quelque peu revenus dans le match, prennent de la marge (37-27 à 4’27’’ de la fin du QT). La défense est agressive et efficace alors que l’efficacité offensive est de retour, à 10 minutes de la fin de la rencontres, les Bleus mènent de 14 points, le tableau des scores affiche 46-32 en faveur des joueurs de Vincent Collet qui ont mis un 23-12 à leurs adversaires. Dans le quatrième et dernier quart-temps, les Bleus ont joué à se faire peur en perdant les 10 minutes sur un score de 23-30 dont 14 pour le seul Bogdanovic. Un relâchement qui a faillit coûter cher aux Bleus qui ont vu revenir les Croates à 2 points à 52 secondes de la fin de la rencontre. Mais, après un temps-mort judicieusement posé par Vincent Collet, les Bleus se sont ressaisis pour l’emporter 69-64 aux forceps. L’essentiel, la qualification pour les quarts de finale face à (très probeblement) l’Espagne, est assuré. Batum est à 14 points, Fournier 13 et Gelabale, avec un énorme 3/3 à 3 points et 6 rebonds captés, à 11 alors que Boris Diaw, bien que pas à son meilleur niveau, a délivré 5 passes. A noter que Vincent Collet a laissé deux joueurs, Tillie et Kahudi, les deux rapellés après les blessures de De Colo et Mahinmi, sur le banc toute la partie.