Coupe du Monde 2014 : les États-Unis conservent leur titre, sans problèmes

La finale de la Coupe du Monde a duré 5 minutes. Le temps de résistance de la Serbie face à Team USA. Ensuite, les Américains ont largement dominé leurs adversaires dans une finale à sens unique. C'est le cinquième titre pour les États-Unis, le deuxième de rang.

Coupe du Monde 2014 : les États-Unis conservent leur titre, sans problèmes
© Droits réservés
Etats-Unis
129 92
Serbie
Etats-Unis : Curry, Thompson, Rose, Faried, Gay, Derozan, Irving, Plumlee, Cousins, Harden, Davis, Drummond.
Serbie: Teodosic, Simonovic, Jovic, Bogdanovic, Bjelica, Markovic, Kalinic, Bircevic, Krstic, Raduljica, Katic, Stimac.
SCORE: 35-21, 32-20, 38-26, 24-26.
ARBITRE: Stephen Seibel (CAN), Borys Ryzhyk (UKR), Eddie Viator (FRA).
ÈVÉNEMENTS: Coupe du Monde de basket-ball 2014. Finale. Palacio de los Deportes de la Comunidad, Madrid.

La fin annoncée d'une Coupe du Monde pas comme les autres. Pas comme les autres car le Sénégal a battu la Croatie en poules pour se qualifier en huitièmes de finale, car l'Espagne, impressionnante jusque là, a chute face à une équipe de France stratosphérique dans la nuit madrilène mais battu par la Serbie, tombée 3 fois en poules, en demi-finale. Pour finir, pas comme les autres car les Etats-Unis ont remporté leur match avec des écarts impressionnants sans jamais être inquiétés. La finale s'est apparentée à un ultime récital des joueurs NBA qui composent le Team USA de Coach K.

Cinq minutes serbes puis une démonstration menée par Irving

  • Le début de la rencontre est, à la grande surprise de tous, totalement à la faveur de la Serbie qui mène 15-7 au bout de 5 minutes sur un panier de Raduljica. Mais la suite et la fin du premier quart-temps est une démonstration offensive américaine menée par Kyrie Irving (10 points en deux minutes), le joueur des Cavs de Cleveland et futur coéquipier de LeBron James. En quatre minutes les Américains infligent un 28-6 aux pauvre serbes, désemparés. Après 10 minutes, les USA mènent 35-21, la messe est dite, déjà. Le score prend une autre ampleur à 23 minutes du terme (56-30), et les Américains ne forçent pas plus que cela. C'est dire la marge, le monde qui sépre les deux équipes. Le récital d'Irving (26 pts, 10/13 aux tirs avec un 6/6 venu d'ailleurs à 3 pts, 1 rebond, 4 passes) n'a duré que 24'30", sans cette mise au ban du Coach K, le meneur aurait inscrit plus de 40 points, sans aucun problème. Il a été élu MVP (Most Valuable Player) du tournoi succèdant à son compatriote et MVP de la saison dernière de NBA, Kevin Durant, fort logiquement avec ses 56.3% de réussite à 3 points durant toute la compétition. Les coéquipiers du n°1 de la Draft 2011 et du meilleur rookie NBA 2012, ont ensuite déroulé pour l'emporter 129-92 face à de valeureux serbes qui ont gagné le dernier quart-temps 24-25, au courage. A noter le stratosphérique 15/30 des Américains à 3 points.

Nicolas Batum dans le Cinq Majeur

  • A l'issue de cette finale, le MVP, Kyrie Irving, a été annoncé tout comme le Cinq All-Star de la compétition. Ce dernier est composé de Pau Gasol, Kenneth Faried, Kyrie Irving, bien entendu, Milos Teodosic et Nicolas Batum grâce à sa fin de tournoi énorme (35 pts en demies, 27 pts en petite finale).
® Droits réservés
© Droits réservés