La France toujours invaincue dans la compétition

Pour le dernier match du second tour de la compétition, les Françaises recevaient la Biélorussie. Après un début de match serré, les braqueuses ont réussi à prendre l’avantage en seconde période, pour s’imposer sur le score de 58 à 50. Sandrine Gruda et Isabelle Yacoubou sont les fers de lance de cette victoire, qui permet aux françaises d’arriver en quart de finale invaincue.

La France toujours invaincue dans la compétition
L'Equipe.fr.
France
58
50
Biélorussie
L'Equipe.fr.

Plus les matches vont arriver, plus l’adversaire sera coriace. Intouchables depuis le début de la compétition, les braqueuses rencontraient ce soir la Biélorussie, équipe réputée comme redoutable. Le début de match est équilibré. La défense française est toujours en place, à l’image du bon travail d’Emeline Ndongue à l’intérieur. En attaque, les Françaises parviennent à être efficaces sans être brillantes. Sandrine Gruda (18 points et 3 rebonds) est en rythme, ce qui permet à son équipe de prendre cinq points d’avance en fin de premier quart temps (12 – 7). En face, les Bielorusses parviennent à trouver des solutions en attaque grâce à Katsyarina Snytsina (16 points dans ce match). Le deuxième quart temps est disputé, mais les Françaises reprennent six points d’avance (26 - 20) grâce à un tir de Celine Dumerc (7 points et 5 rebonds) au buzzer.

La paire Gruda/Yacoubou omniprésente

La seconde période est à l’avantage des Françaises qui, sans pratiquer leur meilleure basket (surtout en attaque), parviennent à neutraliser leur adversaire en défense. Edwige Lawson Wade (5points et 4 passes) apporte de la vitesse en sortie de banc, tout en alimentant la paire Gruda/Yacoubou. Il s’agit là de la satisfaction de ce match, voire même de cet euro. Sandrine Gruda apporte de la vitesse et de la puissance à la raquette française, tout en étant adroite à mi-distance. On a pu le voir ce soir avec un jeu mélant ces deux aspects de sa panoplie. Yacoubou quant à elle continue de pilonner les raquettes adverses, malgré un temps de jeu réduit ce soir (seulement 17 minutes pour 12 points). La fin de match est une formalité pour des braqueuses qui se qualifient pour les quarts de finale en étant invaincues. Le score final est de 58 à 50, et les joueuses de Pierre Vincent peuvent voir l’avenir avec sérénité.