Ils l'ont fait !

L'Equipe de France est championne d'Europe ! La bande à TP décroche enfin un titre en se baladant face à des lituaniens fébriles.

Ils l'ont fait !
France
80 66
Lituanie

Douze ans, sept participations aux Championnats d'Europe de Basket. Tony Parker ne voulait que l'or en Slovénie. Les Bleus sont passés par une défaite surprise face à l'Allemagne, avant de négocier tant bien que mal leur deuxième phases de poules. Après avoir éliminé le pays hôte et surtout après avoir enfin battu leur grand rival espagnol au bout de la prolongation, Vincent Collet et ses joueurs ne visent qu'une chose : le titre.

Le premier quart-temps, seul point négatif des Bleus

La rencontre démarre bien pour l'Equipe de France. Si Tony Parker n'endosse pas le rôle de marqueur, Nicolas Batum sort enfin de sa coquille. Lui qui a été beaucoup trop inconstant, se lâche enfin et enfile les paniers. L'arrière français réussit même ses cinq premiers tirs. "Batman" à été décrié tout au long du tournoi, mais il a su prendre ses responsabilités lors de cette finale. Cependant, en face, Linas Kleiza et Mantas Kalnietis répondent présent et permettent aux Baltes de prendre le premier quart-temps.

La panique aura été de courte durée. En muselant bien Kleiza, qui leur facilite la tâche en commettant deux fautes avant la mi-temps, les Bleus se permettent même de mettre Boris Diaw et TP au repos. Car il y a eu Ajinca, il y au Batum, il y a eu Diot. Et face à des Lituaniens en berne sans leur poste 4 capable de tout faire, la France s'envole. Et assure le spectacle avec un buzzer-beater d'Antoine Diot, au prix d'un shoot à neuf mètres et d'une détente hallucinante. La mi-temps est sifflée et personne, ou presque, ne s'attendait à une telle maîtrise de la part de l'Equipe de France. Elle possède 16 points d'avance et personne ne voit comment la Lituanie peut revenir.

Un titre mérité pour le basket français

La deuxième mi-temps est totalement gérée par les Bleus. Kleiza monte très vite à quatre fautes, et contraint Kalnietis à devoir faire le travail lui-même. Face à une défense rigoureuse, malgré une entrée dans la pénalité, il s'est cassé les dents, la faute à Alexis Ajinca, Flo Pietrus et Boris Diaw qui se sont montrés solides. Et en attaque, tout allait comme sur des roulettes avec un bon 34 sur 71 aux tirs. Ils empilent les points, tandis que leurs adversaires continuent de piocher. Et sans une bonne réussite à trois points (7/20, 35%), les Lituaniens auraient certainement plus de retard qu'ils n'en ont déjà.

La France contrôle tranquillement la dernier quart-temps et l'on notera que Kleiza commet une faute et se voit exclu, visiblement frustré par une équipe française totalement différente que lors de leur affrontement au second tour. Vincent Collet fait tourner tranquillement et les joueurs se congratulent en sortant progressivement du terrain. La France est enfin Championne d'Europe. Après le bronze en 2005, après la défaite face à l'Espagne en 2011, les Bleus ont remporté la compétition qu'ils voulaient. Le toit de l'Europe du basket est désormais le leur. Et c'est amplement mérité.