De Colo et le CSKA sur le toit de l'Europe

Malgré les 21 points d'avance, les Moscovites ont revu leurs fantômes des finales perdues en 2010 et 2012, mais lors des prolongations que les Russes ont battu le Fenerbahçe grâce notamment à Nando De Colo avec un 8/8 aux lancers francs en prolongation.

De Colo et le CSKA sur le toit de l'Europe
Le CSKA vainqueur de cette édition 2015-2016.
Fenerbahçe Istanbul
96 101
CSKA Moscou
Fenerbahçe Istanbul: Hickman (5), Udoh (16), Antic (16), Bogdanovic (6), Sloukas (10), Vesely (7), Kalinic (3), Dixion (17) Datome (16) Ent: Z.Obradovic
CSKA Moscou: De Colo (22), Teodosic (19), Jackson (8), Vorontsevich (11), Higgins (12), Khryapa (10), Kourbanov (4), Hines (15) Ent: D.Itoudis
SCORE: 20-22/30-50//53-69/83-83//96-101
ARBITRE: Lamonica (ITA), Lottermoser (ALL), Javor (SLV)
ÈVÉNEMENTS: 12 500 spectateurs

Opposant les deux meilleures équipes européennes sur cette saison, tout commence bien pour le CSKA après que les deux équipes se rendent coup pour coup. Avec un premier écart de plus 5 pour le CSKA, c'est finalement un petit écart de deux points que se finit ce premier quart temps.

11,1% C'est le pourcentage de réussite aux tirs du Fenerbahçe lors du 2ème quart temps, permettant ainsi au moscovites de prendre largement l'avantage de 20 points (30-50) à la mi-temps.

Le Fenerbahçe est une équipe qui est revenue d'entre les morts. Après avoir encaissé 28 points dans le deuxième quart-temps, l'équipe de Zeljko Obradovic (huit Euroleague gagnées en neuf finales avant celle-ci) a compté jusqu'à 21 points de retard (32-53) dans le troisième quart-temps. La partie semblait déjà terminée et sans aucune solution visible, mais cela était sans compter sur l'énorme Bobby Dixon (17 points à 6/10 et 4 passes décisives en 29 minutes). Passé par Le Mans ou encore Dijon, le shooteur fou est en passe de faire revenir la formation turque à hauteur du CSKA. Au point d'égaliser puis de passer devant (83-81). Heureusement pour le CSKA, l'inusable Viktor Khryapa a arraché la prolongation sur une claquette après un 3-points manqué par Nando De Colo à 1,9 secondes de la fin.

De Colo toujours, après un match correct mais sans plus, le MVP de la saison d'Euroleague prend les chose en main. Grâce à un 8/8 en prolongation, il s'offre le titre de MVP du Final Four et l'Euroleague à Berlin, avec 22 points (6/15), 7 passes, 3 interceptions, et 7 fautes provoquées pour u n total de 26 d'évaluation.

C'est son troisième grand titre après ces succès en Eurocup en 2010 et l'EuroBasket avec la France.

Pour le CSKA avec un budgets de 37 millions et un chassé depuis 2008 c'est la saison parfaite.