Il n'y a qu'une huitième place

Six équipes pour deux places pour les Play-Offs de la NBA version 2013. Alors qu'à l'Est on connaît déjà sept des candidats au titre final, à l'Ouest cinq équipes vont se déchirer pour une huitième place en or.

Il n'y a qu'une huitième place
Les barbus de Dallas vont-ils avoir l'occasion de se raser ?

Deux conférences, un sport, deux planètes. Qui va jouer les Play-Offs cette saison en NBA ?

Conférence EST

La conférence où les faibles sont très faibles et où les forts sont trop forts. Miami, New York, Indiana en tête de gondole. Un peloton composé de Brooklyn, Chicago, Atlanta et Boston. Seul suspense, qui de Milwaukee ou Philadelphie va prendre cette huitième place significative de qualification pour les Play-Offs ? La tendance voudrait laisser penser que la huitième place revienne aux Bucks (36-39). Les Sixers ont, en effet, un gros retard (31-44). Mais il reste à cette équipe sept matches à jouer. Sept coups à jouer. Une dernière ligne droite. Encore faut-il que Milwaukee se plante en beauté. Sur les sept dernières rencontres, les Bucks doivent en gagner trois. Malheureusement pour eux, ils doivent affronter dans cette dernière ligne droite Miami, Oklahoma et Denver. D'ailleurs c'est tout aussi lourd, au niveau du calendrier, pour les Sixers. Au menu : l'ogre Miami, l'incroyable Indiana, la muraille de Brooklyn et les Cavaliers surprenants. Et même si rien n'est fait entre ces deux franchises, les fans de basket ne sont pas à l'abri d'une surprise. Made in NBA.

Conférence OUEST

Alors qu'à l'Est s'est plié, l'Ouest est sous tension. Mavericks et Lakers vont-ils participer aux Play-Offs 2013 ? Qui de San Antonio ou Oklahoma va finir premier de la conférence ? Au pays des cows-boy, tout le monde a les yeux sur cinq franchises. Golden State, Houston, Los Angeles (Lakers), Utah et Dallas. Les Warriors devraient aisément conserver leur place. Moins sur pour les Rockets et les Lakers. Les Jazz de l'Utah sont à un fil de chiper la huitième place de la team à Kobe. Et franchement ce ne serait pas immérité. Vu le niveau de jeu des autres Dwight Howard, Pau Gasol & Co, toute la sphère NBA et tous les bookmakers s'étranglent de rire en pensant à CE Lakers en Play-Offs. Quant à Dallas, au lieu de jouer les méchants barbus, la franchise devrait penser à rafraichir tout l'effectif. Un bon coup de jeune dans les rangs des Mavericks ne ferait pas de mal à Dallas et à son public. Certes, il y a plus de suspense qu'à l'Est, mais le niveau de jeu, sur la saison 2012-2013 est clairement plus faible. Le champion 2013 viendra de l'autre côté, encore.