Le Heat étouffe les Bucks

Qu'on se le dise : le Heat de Miami est bel et bien la pour dominer ces Playoffs et réaliser le premier Back-to-back de ton histoire. C'est dans cet état d'esprit que les joueurs d'Erik Spoelstra ont abordé ce premier tour face à des Bucks courageux mais bien impuissants…

Le Heat étouffe les Bucks
Milwaukee Bucks
87
110
Miami Heat
Le Heat étouffe les Bucks

Les Floridiens ont mis tous les ingrédients pour essayer de prendre à la gorge les joueurs des Bucks dès le début de la rencontre, notamment grâce à Chris Bosh auteur de 8 de ses 15 points (7 rebonds) dans premier quart. Bien concentrés dès le début, les joueurs de Spoelstra ont mis beaucoup d'intensité et ont très bien démarré la rencontre avec un 7-0 d'entrée. Les Bucks ont mis un peu plus de temps à se mettre dans le match mais ont bien réagi à l'image de sa ligne arrière Monta Ellis et Brandon Jennings. Grâce à de gros shoots, ces derniers maintiendront leur équipe à flot en fin de premier quart : 24 - 26 pour le Heat.

Le second quart sera à l'image du précédant, où les Bucks, toujours sous l'impulsion de son meneur, resteront au contact de leur adversaire. Le duo infernal de Milwaukee tiendront leur Franchise à bout de bras, Jennings bien chaud durant la première mi-temps inscrivant 18 points tandis que son coéquipier pointera à 9 points.  Du côté du Heat c'est le banc qui fera le travail à l'image de Ray Allen et Shane Battier toujours aussi précieux. Les Heat réussira à mettre un petit coup d'accélérateur à la fin du deuxième quart-temps grâce successivement à Chris Bosh, Mario Chalmers (7 pts) et D-Wade : 45 - 52 à la mi-temps. 

Le Heat verrouille et déroule !

Au retour des vestiaires, les Floridiens vont réussir à hausser d'un ton leur niveau de jeu ce qui sera fatal au Bucks. Malgré les gros shoots de Monta Ellis qui terminera le match avec 22 points et de Brandon Jennings 26 points (dont un joli 3 points plus la faute sur Battier), les autres joueurs de l'équipe auront du mal à suivre et seront étouffés par la défense adverse. En attaque, les Three Amigos dérouleront à l'image de D-Wade (16 pts,) et Bosh (15 pts, 7 rbds) et surtout Ray Allen auteur de 20 pts. Le Heat prendra un avantage décisif en fin de troisième-quart : 65 - 80. Même si les Bucks ne lacheront rien jusqu'à la fin, l'expérience et le talent des joueurs de Miami feront la différence pour remporter cette première manche sans trop de soucis

Pendant ce temps là, Lebron James…

Certes Miami n'a pas trop été inquiété par les Bucks, mais c'est aussi en grande partie dû à la prise de contrôle du match par son maitre à jouer Lebron James. Le numéro 6 du Heat a parfaitement dicté le tempo du match comme à son habitude alternant gros shoots et passes clairevoyantes ! A chaque fois que les Bucks ont tenté de revenir en force, le King, très bien épaulé, a su prendre les bonne décisions et maintenir ses adversaires à distance. Un match "normal" dira-t-on avec 27 points, 10 rebonds et 8 assists… what else ?