Kesako Playoffs ?

C’est bien d’avoir un jargon, des expressions et de la goule, mais si la moitié des termes ou du fonctionnement ne sont pas compris alors tous ces articles ne font que vous induire en erreur. Pour cette raison, Vavel fait (en retard) un « récap’ » sur le déroulement des playoffs pour aider au mieux les néophytes, tout comme les confirmés qui ont un trou, dans le suivi de la post-saison NBA.

Kesako Playoffs ?
Kesako Playoffs ?

Qui est qualifié ?

La NBA est répartie en deux conférences, Est et Ouest, composée chacune de 15 équipes. Sur ces 15 équipes, 8 sont qualifiées pour les playoffs à la fin de la saison régulière, c’est-à-dire 82 matchs pour chaque équipe. 

 

Comment détermine-t-on le classement ?

Les deux conférences sont, à leur tour, découpées en 3 « divisions ». Nous avons donc :

Conférence Est :

- Atlantic Division (Boston Celtics ; Brooklyn Nets ; New York Knicks ; Philadelphie 76ers ; Toronto Raptors)

- Central Division (Chicago Bulls ; Cleveland Cavaliers ; Detroit Pistons ; Indiana Pacers ; Milwaukee Bucks)

- Southeast Division (Atlanta Hawks ; Charlotte Bobcats ; Miami Heat ; Orlando Magic ; Washington Wizards)

Conférence Ouest :

- Southwest Division (Dallas Mavericks ; Houston Rockets ; Memphis Grizzlies ; New Orleans Pelicans (ex-Hornets) ; San Antonio Spurs)

- Northwest Division (Denver Nuggets ; Minnesota Timberwolves ; Portland Trail Blazers ; Oklahoma City Thunder ; Utah Jazz)

- Pacific Divison (Golden State Warriors ; Los Angeles Clippers ; Los Angeles Lakers ; Phoenix Suns ; Sacramento Kings)

Si on vous parle des divisions, c’est parce qu’elles ont impact direct sur le classement final de chaque conférence et que ce classement final a une importance capitale en playoffs.

Ainsi, et logiquement, plus votre bilan est positif en terme de ratio victoires-défaites, plus vous êtes classés haut. Toutefois, le système NBA veut que les têtes de série de chaque division scruteront automatiquement les 3 premières places de leur conférence. Donc, une équipe avec un meilleur bilan qu’une tête de série peut se retrouver hors du podium, réservé aux champions de division. En cas d’égalité de bilan, la NBA prendra en compte le nombre de victoires obtenues dans sa division pour départager deux équipes.

 

Comment s'organise les playoffs ?

Nous avons donc notre classement des 8 équipes qui est réalisé avec aucune égalité ou autre ex-aequo entre les 16 franchises qualifiées sur les deux conférences. Il va donc y avoir 4 séries différentes par conférence au premier tour, puis 2 au second tour et 1 pour la finale de chaque conférence. Enfin, nous aurons l’affrontement final Est-Ouest pour déterminer le grand vainqueur de la saison.

 

Comment passer chaque tour ?

Pour gagner ces « séries », le victorieux est déterminé au meilleur des 7 matchs, ce qui veut dire que la première franchise à obtenir 4 victoires se qualifie pour le prochain tour. Ainsi, une série peut durer seulement 4 matchs, comme elle peut être poussée à 7 si les deux franchises parviennent à enregistrer 3 succès chacune. Les matchs se jouent sur les parquets des deux équipes de la série. Pour déterminer celle qui aura l’avantage du terrain et donc 4 matchs sur son parquet face au 3 de l’adversaire, c’est l’équipe avec le meilleur bilan qui profitera de cet atout. Ce système sera appliqué pour chaque tour de playoffs. C’est pour cette raison que les équipes cherchent à obtenir le meilleur bilan, afin d’avoir l’avantage du terrain, qui peut s’avérer crucial lors des playoffs. Pour donner un exemple, Miami, meilleur bilan de la saison avec 66 victoires pour 16 défaites, aura pendant toute la durée de son parcours en playoffs l’avantage du parquet.

Pour déterminer les séries du premier tour, le système est assez simple :

- Le 1er de la conférence affronte le 8ème qualifié

- Le 2nd de la conférence affronte le 7ème qualifié

- Le 3ème de la conférence affronte le 6ème qualifié

- Le 4ème de la conférence affronte le 5ème qualifié

Ainsi, les 1er, 2nd, 3ème et 4ème franchises qualifiés sont donc assurés d’avoir l’avantage du terrain pour le premier tour des playoffs. Pour les second tour, finale de conférence et finale NBA, la détermination se fera au cas par cas, suite à la possible sortie d’une tête de série.

 

Comment une série se déroule-t-elle ?

Pour le déroulement de la série, par rapport aux parquets, cela suit ce schéma (l’équipe A est celle qui a obtenu l’avantage du terrain, l’équipe B, celle qui ne l’a pas) :

- Premier tour, second tour et finale de conférence : 2 match sur le parquet de l’équipe A, puis 2 sur celui de l’équipe B, 1 sur celui de A, 1 sur celui de B puis le dernier sur celui de A (2-2-1-1-1)

- Finale NBA : 2 matchs sur le parquet de l’équipe A, 3 sur celui de l’équipe B et enfin, 2 sur celui de l’équipe A (2-3-2)

L’alternance est expliquée pour maintenir au maximum les retournements de situations entre chaque série et éviter un avantage trop grand pour l’une ou l’autre des équipes. La différence entre premier tour, second tour et finale de conférence avec la finale NBA s’explique par les longues distances qui séparent les équipes des deux conférences et ainsi minimiser les trop grands trajets qui auraient un impact immédiat sur les matchs.

Si ce n’est quelques termes à connaître, vous êtes maintenant fins prêts pour les playoffs 2013 !

 

Dictionnaire (qui sera mis à jour régulièrement) :

- Sweep/sweeper : quand une équipe élimine une autre sur le score de 4 victoires à 0 dans une série, on parle d’un sweep. Pour exemple, les Lakers, ainsi que les Bucks, ont d’ores et déjà été sweepés dans ces playoffs 2013

- Conférence : scindement de la NBA par rapport à un critère géographique pour déterminer le nombre de confrontation entre chaque équipe durant la saison (les équipes d'une même conférence s'affronte plus souvent au cours de la saison régulière)

- Division : scindement à nouveau géographique des équipes d'une même conférence pour déterminer le nombre de confrontation entre chaque équipe durant la saison (les équipes d'une même division s'affronte plus souvent au cours de la saison régulière)