Grant Hill et Jason Kidd mettent un terme à leurs carrières

Après 18 saisons au plus haut niveau, Jason Kidd et Grant Hill mettent un terme à leur carrière, après deux décennies de très grandes performances.

Grant Hill et Jason Kidd mettent un terme à leurs carrières
Jason Kidd à gauche et Grant Hill à droite. 1995, Associated Press.

C’est comme s’ils étaient liées depuis le début de leurs carrières. Draftés la même année, élu conjointement meilleur débutant de l’année en 1995, Grant Hill et Jason Kidd raccrochent les sneakers après des carrières respectives très bien remplis. Un page se tourne, et petit à petit, les premiers héritiers de Mickael Jordan arrivent à la retraite.

Grant Hill : le « nice guy » à la carrière minée par les blessures

Commençons par Grant Hill. Joueur complet, ailier de 2mètres capable de déborder n’importe quel défenseur, ou de dunker sur tous les pivots de la ligue, dont Dikembé Mutombo. Drafté en 1994 par les Detroit Pistons après deux titres NCAA avec Duke, Grant Hill va s’imposer dès sa première année comme l’un des tous meilleurs joueurs du monde. Sélectionné pour le All Star Game en 1995, comme pour toutes les années jusqu’en 2000, Hill va incarner le successeur  plus légitime à Michael Jordan.  Puis Grant Hill décide à l’âge de 28 ans de quitter Detroit en 2000 pour rejoindre Orlando, qui vient de signer un jeune joueur prometteur du nom de Tracy McGrady. Le duo laisse rêveur, mais Grant Hill se blesse à la cheville durant l’intersaison. Il ne reviendra jamais à son meilleur niveau…

Pas moins de 5 opérations de la cheville vont être pratiquées sur l’ancien joueur de Duke qui ne jouera que 47 matches en 4 saisons. L’investissement est un échec, et Grant Hill est considéré comme une arnaque, lui qui a signé en 2000 un contrat de 95 millions de dollars sur 7 ans. Un retour en forme en 2005 lui permet de revenir au All Star Game, puis une nouvelle blessure à la cheville va entacher la fin de son séjour à Orlando. En 2007, Hill rejoint Phoenix pour un dernier challenge pense t-on, pour un joueur miné par les blessures. 5 saisons pleines et une participation à une Finale de Conférence Ouest en 2010 plus tard, Hill décide de signer fin 2012, à 40 ans aux Clippers de Los Angeles, pour tenter de gagner un titre avant la fin de sa carrière. Cette dernière saison sera un echec sur le plan collectif et Grant Hill, géné par des pépins physiques, décide de raccrocher. Au final, Grant Hill a participé à 7 All star Game tout en étant selectionné 5 fois dans une All NBA. C’est globalement une belle carrière, mais pour un joueur du niveau de Grant Hill, on serait curieux de savoir ce que sa carrière aurait été sans ces blessures à répétition.

Jason, Kidd of triple-double

Son homologue retraité quitte également la NBA avec un palmarès long comme le bras. Lui aussi selectionné en 1994 par Dallas, lui aussi rookie de l’année en 1995, Kidd est un meneur de jeu de grande taille, excellent passeur, rebondeur solide capable également de scorer. Après deux saisons au Mavericks, Kidd est transféré à Phoenix, pour former un duo prometteur avec Penny Hardaway. Le duo est un flop, la mayonnaise ne prend pas, et Kidd est échangé en 2001 au Nets du New Jersey contre Stephon Marbury. Cet échange est perçu comme une mauvaise chose chez les Nets, tant Marbury est talentueux. Au final, cet échange sera gagnant pour les Nets comme pour Kidd. Sa carrière décolle, Kidd enchaine les triples-doubles en forme un trio explosif avec Kenyon Martin et Richard Jefferson. Cette équipe atteint deux fois de suite les finales en 2002 et 2003, sans jamais réussir à remporter le titre. Qu’importe, Jason Kidd est au sommet de son art, et ses performances sont exceptionnelles.

N’arrivant pas à gagner ce titre, Kidd est transféré en 2008 à Dallas, l’équipe de ses débuts, afin de former un duo de vétéran avec Dirk Nowitzki. Celui-ci arrivera en 2011 à la surprise générale contre le Heat de Miami du trio LeBron James/Dwyane Wade/Chris Bosh.  Le titre est gagné, la carrière bien remplie, et Kidd s’offre un dernier challenge à New York en 2012, sans succès. Kidd restera à jamais comme une machine à triple-double, c'est à dire avoir 10 unités dans trois catégories statistiques différentes. Avec plus de 100 triples-doubles en carrière, seul Magic Johnson a fait mieux. Jason Kidd a également été seléctionné 9 fois pour le All Star Game, et 6 fois dans une All NBA.

Grant Hill en chiffres :

Né le 5 octobre 1972 à Dallas.

1026 matches en carrière, de 1994 à 2013.

16,7 points, 6 rebonds et 4 passes décisives sur l’ensemble de sa carrière.

Anecdote : numéro un des fans lors de sa sélection au All Star Game en 1995 alors qu’il un rookie. Le seul rookie à avoir réalisé cela.

Jason Kidd en chiffres :

Née le 23 mars 1973 à Alameda en Californie.

1391 matches en carrière, entre 1994 et 2013.

12,6 points, 8,7 passes décisives et 6,3 rebonds sur l’ensemble de sa carrière.

Anecdote : avec 12 091 passes décisives en carrière, Jason Kidd est le deuxième meilleur passeur de tout les temps, derrière John Stockton mais devant Magic Johnson.