Derrick Rose is back

Ça faisait plus d'un an que l'on attendait ça. Après sa déchirure du ligament antérieur du genou, on n'avait plus vu Derrick Rose sur un parquet. Lors de la victoire des siens contre Indiana (82-76) pour le premier match de pré-saison, on l'a enfin revu et en bonne condition.

Derrick Rose is back
Il est enfin de retour!

Un retour encourageant

Le 29 avril 2012 restera comme une date à part pour Derrick Rose. Ce jour-là, le meneur des Bulls va certainement subir la pire souffrance physique de sa carrière en se blessant gravement au genou durant le Premier Tour des Plays-Offs face aux Philadelphie Sixers. Ainsi, de cette date jusqu'à aujourd'hui, Rose fut absent des parquets. Durant plus de seize mois, il n'aura pas joué un match ! Une période d'abstinence forcée extrêmement longue qui a pris fin cette nuit. A l'occasion du premier de la pré-saison de NBA, le natif de Chicago a enfin eu l'occasion de retrouver les parquets face aux Pacers de l'Indiana, derniers finalistes de la conférence Est. Comme l'avait prévu le coach des Bulls, Tom Thibodeau, Rose n'a pas disputé l'intégralité de la partie. Malgré tout, il a bien eu l'occasion de se dégourdir les jambes en disputant un peu plus de 20 minutes de jeu dans la victoire des siens.

Si le fait de le voir sur le parquet était rassurant, il y avait bien évidemment des doutes qui subsistaient sur ses capacités physiques. Ce que l'on peut dire, c'est qu'il a fait envoler ces doutes. Bon, il n'a pas fait le match de sa vie mais pour un retour, ce bon Derrick a rendu un copie correcte. Avec 13 points à 41,6% au tir ainsi que 3 assists, sa feuille de stats est plutôt bonne. Il y a aussi eu quatre pertes de balle de sa part mais ce problème ne fut pas seulement le sien. Plus globalement, ce fut celui de l'équipe entière qui en tout en aura perdu 23. Le plus rassurant, ce sont les actions qu'il a pu faire. Très souvent, on l'a vu partir en pénétration depuis l'extérieur pour aller provoquer dans la raquette et tenter sa chance très souvent près du cercle. Sur une interception, il s'est même offert le luxe d'aller claquer son premier dunk. Bref, le MVP de la saison 2011 a donc signé un retour très encourageant qui laisse envisager de belles choses.

Un Granger beaucoup trop discret

Si le retour de D-Rose était LA grosse information de ce match, il ne fallait pas oublier non plus que côté Indiana, un autre joueur star était de retour après de longs mois d'absences. En effet, l'ailier Danny Granger qui fut absent toute la saison dernière effectuait son grand retour. Mais au contraire d'un Rose qui a sa place dans le 5 majeur des Bulls de garantie, Granger va devoir gagner la sienne. En effet, la saison dernière, Lance Stephenson et surtout Paul George ont explosé et ont porté Indiana en finale de Conférence. Cet été, de nombreuses rumeurs ont même fait part d'un possible échange incluant le natif de la Nouvelle-Orléans. Autant dire que s'il ne veut pas avoir un rôle de sixième homme ou de simple remplaçant, il va falloir qu'il fasse de très bonnes performances, pas comme cette nuit. Avec seulement 6 points à 20% au tir en 28 minutes de jeu, il est passé totalement à côté de son match. Ce n'est que le début, mais il a beaucoup de progrès à faire pour tenter de redevenir le rouage essentiel qu'il était devenu avant sa blessure. Malgré tout, comme pour Rose, le revoir sur un parquet, ça fait plaisir !

Retrouvez ici le résumé de la rencontre. Au menu, un dunk surpuissant de Gibson et quelques actions de classe :