Brooklyn fait exploser le champion

En déplacement sur le parquet de Miami pour leur dernier match de pré-saison, les Nets n'ont pas fait dans le détail en explosant le champion en titre sur le score de 108-87. Avec une insolente réussite à trois points et une supériorité nette sur leur adversaire qui était privé de Lebron James ce soir, les hommes de Kidd ont frappé fort.

Brooklyn fait exploser le champion
Brooklyn
108 87
Miami

Les snipers new-yorkais sont de sortie

C'est vraiment la statistique que l'on retiendra de ce match : 17/27 à trois points, cela représentant un très joli pourcentage de 63% de réussite et 51 points. Ce soir, Brooklyn qui est certainement l'outsider numéro un à l'Est avec son recrutement très haut de gamme (Pierce, Garnett, Terry, Kirilenko...) a laminé le champion en titre sur son propre parquet. Cette victoire est évidemment à relativiser puisque nous sommes encore en pré saison et que des absents de marque étaient à recenser des deux côtés, que ce soient Garnett et Kirilenko côté Nets ou James et Bosh côté Heat. C'était donc les seconds couteaux qui étaient à l’œuvre. Mais bon, quand on voit le casting, surtout côté Brooklyn, ça envoie du lourd. Avec un cinq majeur composé au départ de la paire Blatche-Lopez dans la raquette accompagnés par Pierce, Johnson et Williams, sans oublier Terry, Anderson ou Evans sur le banc, ça vous place une équipe. Mais encore faut-il que tout ce beau monde parvienne à évoluer ensemble. Si ce n'est pas encore du basket de folie, cela se met en place petit à petit.

Avec des joueurs de cette qualité, tout est beaucoup plus facile. On s'en est bien rendu compte. Des équipes capables de planter 89 points en trois quart-temps au Heat, il n'y en a pas beaucoup. Il faut dire que peu bénéficient d'une force offensive aussi impressionnante. Le boss Deron Williams n'a joué que 9 minutes ce soir, le temps pour lui de planter 11 points et de regarder tranquillement ses potes faire le job. Les deux anciens Celtics que sont Pierce et Terry ont eu comme prévu un accueil « chaleureux » de la part du public floridien mais ils ont répondu présents en affichant respectivement 16 et 14 points. Anderson a aussi montré que quand il avait la main chaude, on pouvait compter sur lui avec 17 points et un 7/8 au tir. Défensivement, ça a aussi été du solide avec seulement 87 points encaissés dont 25 dans le dernier quart-temps où les joueurs du fond de banc ont grappillé un peu de temps de jeu. Il faut aussi noter la très grosse présence de Plumlee dans la raquette. Le rookie drafté en provenance de Duke a capté 10 rebonds et a montré de bonnes dispositions. Bref, à quelques jours de la reprise de la saison, Jason Kidd peut être satisfait de son équipe.

Le banc du Heat n'a pas fait le poids

C'est la conclusion que l'on peut tirer de ce match. Privé de James et Bosh, Miami l'a fortement ressenti. Wade a fait un match plutôt moyen et ne semble pas encore totalement prêt malgré quelques actions intéressantes. Il a encore quatre jours pour retrouver toutes ses sensations avant le match contre les Bulls. Les deux autres membres du cinq majeur habituel sont les deux seuls à avoir surnagé dans la déroute de leur équipe. Haslem et Chalmers ont cumulé 28 points et ont été les seuls à pouvoir vraiment tenir la dragée haute à leur vis-à-vis. Ils ont longtemps tenu leur équipe à portée de fusil avant de lâcher prise définitivement juste avant la mi-temps. La suite aura ressemblé à un long calvaire.

Face à l'insolente adresse extérieure des shooteurs de Brooklyn, Miami s'est montré totalement impuissant. Avec une adresse générale de moins de 50% et seulement trois tirs à trois points rentrés, difficile d'espérer mieux. Dominés dans tous les autres secteurs de jeu, ce match est à oublier pour Erik Spoeltra et ses hommes. S'il y a une seule leçon à tirer, c'est qu'avec cette équipe de Brooklyn new look bâti à coup de millions, le Heat s'est trouvé un autre adversaire très sérieux en plus de Indiana et Chcago, voire New York. Et ça, c'est tout bon pour les fans de la NBA. A l'Est, va y avoir du sport !

Retrouvez le résumé complet du match ci-dessous :