Miami fait un grand pas vers les finales NBA

Déjà leader 2-1 dans cette série, le champion en titre a fait le break cette nuit en remportant le match 4 face à Indiana.

Miami fait un grand pas vers les finales NBA
LeBron, encore auteur d'un grand match avec 32pts, 10 rebonds et 5 assists. (source: o.canada.com)
Miami Heat
102
90
Indiana Pacers
LeBron, encore auteur d'un grand match avec 32pts, 10 rebonds et 5 assists. (source: o.canada.com)

L'occasion était trop belle. Pour éviter un match 5 très compliqué à Indiana, le Heat se devait de gagner cette nuit pour se donner un peu d'air. Et dès le début du match, c'est Chris Bosh qui commence à montrer les crocs. Complètement perdu sur les trois premières rencontres, l'intérieur profite d'une défense laxiste de Roy Hibbert pour rentrer rapidement dans son match à coup de shoots extérieurs. Indiana est complètement perdu en ce début de match. Hibbert et Stephenson, muets en attaque, prennent respectivemment deux et trois fautes très rapidement. A la fin du premier round, les visiteurs se maintiennent quand même, menés 27-19. 

En second quart-temps, l'écart reste le même. Miami, toujours porté par Chris Bosh et un Lebron James très appliqué, continue toujours sa course en tête. Mais Indiana, avec notamment une excellente rentrée de Luis Scola, survit. L'argentin apporte l'agressivité et le scoring qui manque tant à ses coéquipiers. Malheureusement, les Pacers accumulent les balles perdues, Paul George (4) et Lance Stephenson (5) en tête. Au total, le simple 5 majeur a perdu 19 ballons, trop pour espérer quelque chose en finale de conférence. Même si, étonnement, à la mi-temps, les joueurs de Vogel sont à 5 points, 49-44.

Et le Heat accélèra

Touché mais pas encore abattu, le coup de grâce viendra, comme souvent avec le Heat, en troisième quart-temps. Plutôt sobre et efficace d'ici là, James commence à prendre le match à son compte. Il défend, attaque, passe: bref, il fait du LeBron. Son équipe finit avec 17 points d'avance avant d'entamer la dernière période. George a beau marquer quelque shoots, Stephenson marque ses premiers points en fin de 3e QT seulement, l'écart est trop grand. Au final, Miami l'emporte 102-90 dans une rencontre bien géré. Seul bémol: l'arbitrage. A un tel niveau, siffler faute à chaque fois (et cela, des deux côtés) enlève un peu de piment à une belle série. Cela serait plus intéressant de laisser un peu jouer, ou du moins être moins tatillon.      

Désormais mené 3-1 dans la série, Indiana se retrouve dos au mur. A voir si le coach Vogel va faire quelques ajustements pour le match 5 ? Quand Hibbert semble hors du match, peut être utiliser davantage Luis Scola. Il a marqué 12 points en seulement 14 minutes jouées. Là où un Ian Mahinmi , qu'on a évidemment envie de défendre, n'a rien apporté et même perdu 4 ballons. Dans tous les cas, la franchise de Larry Bird n'a plus le choix: elle jouera sa survie chaque soir.