Tim Duncan, le facteur X de la victoire des Spurs

Si toute l'équipe des Spurs a démontré qu'ils étaient meilleurs que les Heat de Miami, hier soir dans le Game 1, Tim Duncan a été explosif et a mené son équipe vers la victoire (110-95).

Tim Duncan, le facteur X de la victoire des Spurs
Tim Duncan, intraitable contre les Heat (crédit-photo : bostonglobe.com)
Spurs San Antonio
110 95
Miami Heat

Tony Parker, Boris Diaw, Manu Ginobili étaient au rendez-vous, hier soir sur le parquet du AT&T Center. Victorieux des Heat, dans cette première finale (110-95), les Spurs doivent leur victoire à plusieurs hommes dont Tim Duncan, l'ailier de 2 mètres 11, qui a réussi une très grosse performance hier soir. Pourtant, il aurait pu galérer après s'est fait prendre par une feinte de Dwyane Wade, qui a vite fait le tour des vidéos sur Internet. Mais après Tim Duncan va se métamorphoser.

Une performance époustouflante du Spurs

21 points marqués, 10 rebonds et 3 passes qui lui permettent de rejoindre Dwight Howard, Shaquille O'Neil. Là où le joueur des Spurs a mieux réussi que ses prédécesseurs, c'est sa réussite insolente avec un 9/10 au shoot. A 38 ans, Tim Duncan devient le plus vieux meilleur marqueur de la NBA en finale ! Pour celui qui parlait de retraite, il a démontré qu'il avait encore sa place sur les parquets. Exceptionnel comme le fait d'être resté 33 minutes sur le parquet. Même sans tir marqué à 3 points, le grand Tim a enchanté les supporters et les fans.

Et après ? Tim Duncan, un encore plus fort ?

Pour avoir confirmation de l'état de forme étincelant de l'ailier, il faudra attendre le deuxième match pour voir s'il est sur une autre planète. Car, il pourrait devenir le meilleur joueur de ces finales, en cas d'une nouvelle prestation strastophérique. Mais pourtant, Tim Duncan est toujours très discret sur le terrain : jamais amoureux des beaux gestes comme ses coéquipiers, tels que Boris Diaw, Tony Parker ou Green, le géant des Spurs est plus qu'efficace, malgré la chaleur étouffante. La star de ce premier match, c'était lui, et non pas LeBron James, qui s'est blessé en fin de match.