Tout ce qu'il faut savoir sur la costless agency

Après la très prometteuse draft de jeudi dernier, c'est au tour des agents libres d'être aux premières loges avec notamment la star incontestée Lebron James.

Tout ce qu'il faut savoir sur la costless agency
La free agency a débuté la nuit dernière aux Etats Unis (nba TV).De gauche à droite : Lance Stephenson, Lebron James, Carmelo Anthony, Kyle Lowry

Ca y est ! La Costless Agency a enfin débuté et elle promet d'être riche en rebondissements avec la présence de certains cadors de la NBA (James, Anthony...).

Tout d'abord, cette période rassemble tous les agents libres de la NBA, c'est à dire ceux qui sont en mesure de changer d'équipe. Parmi eux, on distingue les costless agent sans restriction c’est-à-dire ceux qui sont libres de signer où ils le souhaitent et les costless agent avec restriction ; leur équipe pourra s’aligner sur toutes les offres pour les conserver.

Vavel vous dit tout sur cette période qui pourrait bien provoquer de nombreux changements en vue de la prochaine saison.

C'est déja signé :

Le premier joueur à s'être distingué n'est autre que le meneur des Cleveland Cavaliers, Kyrie Irving. En effet, ce dernier a accepté l'offre de son équipe s'élevant à 90 millions de dollars sur 5 ans et devra signer un contrat dans les jours qui viennent.

Crédit-photo : bleacherreport.com

Les pronostics de Vavel :

Lebron James : L'ancien MVP, finaliste des dernieres playoffs s'est distingué en devenant agent libre. Alors, coup de bluff ou réel départ ? Il n'a pas grand interêt pour lui de quitter Miami surtout que l'on y envoie, entre autres Carmelo Anthony ou encore Kyle Lowry. Ce serait donc un coup de marketing ou tout simplement un coup sportif puisque il pourrait diminuer son salaire pour augmenter la marge salariale de Miami ce qu'il leur permettrait d'accueillir de nouveaux joueurs.

Crédit-photo : NBA.com

Dwyane Wade : Lui aussi est agent libre mais il y a de fortes chances qu'on le voit encore sous les couleurs du Heat l'année prochaine.

crédit-photo : espn.go.com

Chris Bosh : Ce ne sera sans doute pas le cas de CB1 puisque ce dernier aurait fait son temps à Miami et un retour dans son ancienne équipe les Toronto Raptors ou du côté des Lakers serait envisageable.

Crédit-photo : cbssports.com

Carmelo Anthony : La saga de l'été ! Malgré l'arrivée comme président de Phil Jackson, l'ailier des New York Knicks a envie d'ailleurs. Il va rencontrer dans les prochains jours les dirigeants des Bulls (où il serait aidé par un Derrick Rose à la mène ou encore une raquette très solide avec Joakim Noah) ou encore ceux des Lakers, revigorés après l'arrivée du très prometteur Julius Randle lors de la draft.

Kyle Lowry : Il est sans doute l'un des meilleurs meneurs de la ligue, après avoir réalisé une bonne saison avec les Raptors (malgré une sortie dès le premier tour des playoffs); il est tout de même présenti à un départ. On l'annonce du coté du Heat mais l'arrivée lors de la draft de l'ancien meneur des Huskies du Connecticut, Shabazz Napier diminue cet hypothèse fortement.

Dirk Nowitzki : Le pivot allemand des Mavericks est agent libre sans restriction mais il l'a lui meme annoncé : "Je ne vais nulle part. Mark Cuban ne veut pas que je parte. J’espère qu’il y aura une rencontre rapide et qu’on réglera ça et que nous améliorerons encore cette franchise." Il devrait nottamment accepter de diminuer son salaire pour aider sa franchise à recruter des joueurs comme Anthony ou même James, sur lequel il n'a pas hésité à ironiser "Allez, tu peux avoir les clés de la ville de Dallas. C’est tout à toi !".

Eric Bledsoe : Le meneur des Suns, principal acteur de la belle saison de son équipe est pressenti du coté d'Orlando où il formerait avec Victor Oladipo, un duo athlétique ou encore du coté de New York qui se cherche toujours un meneur. Mais rappelons qu'il est en restriction et que les Suns ne le laisseront pas partir d'aussi tôt.

Lance Stephenson : L'arrière des Pacers, connu pour ses quelques scènes de cinéma ou pour plusieurs provocations à l'encontre de "King James", est bel et bien agent libre. Décidera t-il de partir ? Plusieurs équipes sont sur le coup (Chicago, Charlotte,...) mais son départ est peu envisageable aux vues du trio qu'il pourrait former avec Paul Georges et Roy Hibbert dans les saisons à venir.

Gordon Hayward : L'arrière des Jazz a connu une saison difficile avec sa franchise mais a tout de même fini avec des stats plus que positifs (16,4 points par match notamment). C'est donc son profil d'arrière scoreur qui devrait attirer plus d'une équipe. Les Celtics sont sur le coup où il pourrait retrouver son ancien coach avec qui, il avait disputé la finale NCAA en 2010 sous les couleurs des Bulldogs de Butler.

Greg Monroe : Barré à Detroit par le talentueux Andre Drummond, l'interieur devrait sans aucun doute quitter les Pistons, cet été. Pressenti fortement du coté de Washington, auteur d'une très bonne saison, où on le retrouverait aux cotés de John Wall et Bradley Beal. Mais les Lakers comptent aussi sur lui pour remplacer Pau Gasol, sur le départ.

Pau Gasol : Le pivot espagnol qui fêtera ses 34 ans dans 5 jours serait effectivement sur le départ. Sans doute un désir de remporter un nouveau titre NBA après 4 ans de disette. Mais les Grizzlies où évolue son frère Marc ne sont pas sur la liste où se trouvent Okhlahoma, Chicago et Golden State, équipes que Gasol va rencontrer dans les jours qui suivent. On parle aussi d'un retour en Europe à Barcelone où il avait évolué de 1998 à 2001.

Trevor Ariza : Après avoir effectué sa meilleure saison en NBA (15 points de moyenne), il n'est pas étonnant de voir tant d'équipes sur son dossier. Etant sans restriction, Wahington ne peut s'aligner sur les offres adverses mais tentera tout de même de l'inciter à rester. Les Bulls, Clippers, Pelicans, Grizzlies veulent l'enrôler mais il faudra mettre la main à la poche car son contrat devrait avoisiner les 8 à 11 millions de dollars.

Paul Pierce : Le joueur des Brooklyn Nets devrait quitter sa franchise cet été. On l'annonce du coté des Clippers de Los Angeles où il retrouverait son ancien coach lorqu'il était au Celtics, Doc Rivers mais on l'envoie aussi à Boston, son ancien club.

Du coté des "frenchies":

Boris Diaw : Récemment vainqueur de son premier titre en NBA avec les San Antonio Spurs, "Bobo" pourrait bien quitter tout de même sa franchise. Même si les Spurs devraient essayer de le conserver, les Blazers de Portland étudient la possibilité de le faire jouer au coté de son compatriote en équipe de France, Nicolas Batum.

Kevin Seraphin : C'est l'autre français qui fait partie du cercle ouvert des agents libres. Mais contrairement aux autres et notamment à Boris Diaw, le pivot des Wizards n'est pas très convoité. En effet, aucune équipe ne s'est encore intéressé à son profil et Washington n'a pas encore divulgué le choix de le conserver ou non. A suivre...

Alors ou jouerons ces joueurs l'année prochaine ? Faites vos pronostics avant que la réponse n'y soit apporté.